Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 15:59

martiens.gifAujourd'hui je vais vous parler de Martiens, go home ! de Fredric Brown, que j'avais repéré depuis quelques temps sur la blogosphère et qui vient de m'être conseillé par mon libraire(j'ai enfin officiellement un libraire).

 

Les Martiens ont débarqué, sauf que ce sont des petits hommes verts, intangibles, capable d'apparaître et de disparaître à leur gré, de voir à travers n'importe quelle surface, et n'ayant d'autres buts apparents que de pourrir la vie des humains. En effet, les voyant comme des êtres inférieurs, ils refusent d'établir des liens amicaux avec eux ou de donner la moindre information quant à leurs intentions, par contre, ils les harcèlent, révélant tous les secrets, ne laissant aucune intimité et ridiculisant quiconque croise leur route sans distinction de races ou de classes. Comment le monde va-t-il survivre à une telle catastrophe ? Et surtout, comment s'en débarrasser ?

 

J'ai dévoré ce livre, qui se lit très rapidement et offre une approche très orginale de la rencontre du troisième type, car ces martiens ne sont ni pacifiques ni hostiles, au sens où toute lutte est impossible pour les humains comme pour les martiens. Ces martiens sont une présence mystérieuse donc on ne connaîtra jamais les intentions, ni le degré de réalité. C'est une présence oppressante, mais pas angoissante. Il est simplement impossible de les ignorer, mais aussi d'intéragir avec eux, puisque le contact physique est impossible et le caractère des martiens empêche toute interaction sociale, car ils méprisent tout mais ça ne les empêche pas de rester pour critiquer.

 

C'est un livre assez drôle qui explore les conséquences inattendues d'une telle invasion. Dans certains chapitres, on suit les aventures de Luke Devereux, un auteur de science-fiction en quête d'inspiration mais dans d'autres, on assiste à l'illustration des conséquences de la présence des extra-terrestres, dans le domaine de la criminalité ou au niveau des dirigeants des deux blocs. On sent toutefois que le livre a été écrit par un américain en pleine guerre froide, car au niveau du bloc de l'Est, la présence des martiens apporte presque une amélioration. Le livre se moque aussi des scientifiques et des sectes avec leurs démarches pour expliquer ou résoudre le problème.

 

Ce livre est très savoureux et amène à se poser de nombreuses questions, car il possède une fin assez ouverte, qui permettra au lecteur sa propre explication. Personnellement, je suis fan de l'histoire du Juju.

Repost 0
Published by The Bursar - dans Retour vers le futur
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 10:04

paul_movie_poster_02.jpegAujourd'hui je vais vous parler de Paul, que j'ai pu voir à l'occasion du printemps du cinéma.

 

Graeme et Clive sont deux nerds qui réalisent le rêve de leur vie : aller au comic con et visiter les hauts-lieux de l'ufologie aux USA. Alors qu'ils sont allés voir la boîte aux lettres noire, ils font la rencontre de Paul, un extra-terreste qui s'est enfui de la zone 51. Ensemble, ils vont tenter d'échapper aux men in black et faire d'étranges rencontres.

 

Ce film parodie les films de science-fiction et nous entraîne dans l'univers des nerds. Je me suis bien amusée pendant la partie au comic con à essayer de reconnaître les différents déguisements et les références à Star Trek. J'adore d'ailleurs de fait que Graeme et Clive se parlent en klingon parfois et Paul fait même le salut vulcain, ce qui est d'ailleurs un bel effort quand on n'a que quatre doigts.

 

J'ai trouvé que Paul était un personnage très original, car il tranche avec l'image habituelle des extra-terrestres, puisqu'il est vulgaire et a une tendance à gratter ses boules cosmiques en public. C'est vrai que, quand on y pense, les extra-terrestres au cinéma sont toujours d'une grande politesse(en dehors de ceux de Men in Black), donc c'est assez bien penser de choisir un personnage qui ne colle pas à cette image.

 

Un autre point que j'ai bien aimé, c'est la manière dont ce film se moquait des créationnistes et aux extrémistes religieux du même genre, je trouve d'ailleurs assez drôle le moment où Ruth décide d'abandonner sa foi et surtout les arguments qui la font basculer.

 

Par contre, la fin n'est pas d'une grande originalité, bien que la partie qui correspondrait à l'épilogue, elle, était mieux réussie.

 

J'ai passé un bon moment devant ce film, mais je préfère tout de même Hot Fuzz.

Repost 0
Published by The Bursar - dans Retour vers le futur
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 18:02

monde-perdu-3.jpgAujourd'hui je vais vous parler du Monde perdu de Michael Crichton. Autant le premier livre était porté sur la question de la bioéthique autant celui-ci est centré sur la question de l'extinction des espèces. 

Attention cet article peut contenir des spoilers sur le livre Jurassic Park.

 

Nous sommes six ans après l'incident InGen survenu dans une île au large du Costa Rica. Le drame qui s'est déroulé a été étouffé et aucun des survivants n'a parlé de ce qu'il a vu.

Mais quelque chose a survécu et de mystérieux cadavres sont apparus sur les côtes du Costa Rica. Richard Levine, un paléontologue, est persuadé qu'il s'agit-là de la preuve de l'existence d'un monde perdu, qui pourrait lui permettre de prouver ses théories sur l'extinction des dinosaures. Il décide de monter une expédition, mais les choses ne vont pas se passer comme prévue et au cours d'une mission de reconnaissance, il se retrouve bloquer sur une île.

Ian Malcolm, le mathématicien rescapé de Jurassic park, décide de partir à sa recherche en compagnie des membres de l'expédition initiale, car lui aussi espère trouver là-bas la réponse du mystère de l'extinction des espèces.

 

J'ai dévoré ce livre mais en le refermant, je n'ai pu m'empêcher de ressentir une certaine déception par rapport au livre précédent. Je trouve l'histoire plutôt pauvre par rapport à Jurassic Park, car il se passe moins de choses et un peu les mêmes que dans le premier : Malcolm se fait encore une fois blesser à la jambe et se retrouve hors-jeu au niveau de l'action ; en plus, il se fait encore blesser suite à une rencontre avec un T-rex ; le gros problème sera avec les vélociraptors, ce qui ne change pas non plus du premier.

 

monde-perdu-4.gifA la fin de la lecture, je ne suis donc pas parvenue à chasser l'impression que j'avais eu en lisant le résumé : c'est une suite commerciale qui a dû être faite suite au succès du film de Spielberg.

Le premier point qui m'a gênée est le fait que Malcolm est de retour. J'aime ce personnage mais il n'empêche que son décès a été annoncé à la fin de Jurassic Park et la seule explication qu'on nous donnera sur cette miraculeuse guérison est le fait que l'on a fait erreur sur le sujet... ce qui est un peu faible, même Conan Doyle donne une meilleur explication pour expliquer la Résurrection de Sherlock Holmes.

En plus, on ne voit pas bien son utilité dans le livre, car comme dans le précédent, il sert à énoncer les thèses de l'auteur, mais ça aurait très bien pu être endossé par un nouveau personnage. Comme c'est un survivant de Jurassic Park, je m'attendais à ce que son expérience précédente lui serve dans cette histoire, et finalement, à part le moment où il explique brièvement ce qu'est cette île, il n'apporte aucune information aux autres. Du coup, je n'ai pas bien compris pourquoi il valait la peine de le ressusciter.

 

Seconde source de déception : j'ai trouvé assez mal exploitée l'histoire du site B, car même si à la fin, on sait ce qui va causer l'extinction des dinosaures du site B, on ne sait pas ce qui a causé son abandon. En plus, j'ai trouvé dommage que la question des ratés ne soit pas exploité, car on sait que pour un dinosaure viable, il y  en a eu beaucoup d'autres qui présentaient des défauts, donc j'avais espéré croiser certaines des versions ratées.

Ensuite il y a eu une contradiction au niveau des raptors, car ils n'ont pas le même comportement dans les deux livres, donc je ne comprends pas pourquoi les raptors du 1 sont capables de faire correctement un nid et de s'en occuper et pas ceux du 2. 

Je trouve d'ailleurs qu'imaginer l'existence d'un site B ne colle pas avec ce qu'on apprend dans le 1, puisque quand Hammond envisage de recommencer ailleurs, il n'est pas du tout question du site B.

 

monde-perdu-5.jpgDu coup, j'ai vraiment l'impression que cette suite est surtout un prétexte qui permet à l'auteur de développer sa théorie sur l'extinction des espèces, avec sa conclusion que l'on trouvait déjà dans le un, les hommes finiront par provoquer leur propre destruction.

 

Par rapport au film, l'histoire est assez différente. Le point que l'on retrouve dans les deux, c'est l'épisode du sauvetage du bébé T-rex. Pour le reste, les motivations de Malcolm pour se rendre sur l'île sont différentes, ainsi que les personnages. Sa fille adoptive est remplacé par deux collégiens intelligents, un garçon et une fille, ce qui n'est pas sans rappelé le premier livre. Le lien avec Jurassic Park est assez mince et la fin est très différente. Mais ce qui m'a le plus frappé, c'est le changement au niveau de Malcolm, car dans le film, c'est le même rabat-joie que dans le un, qui tente d'essayer de faire comprendre aux autres que l'île n'est absolument pas un endroit merveilleux où l'on peut rester sans danger et il fait un brin angoissé. Alors que dans le livre, être sur l'île ne l'effraie pas, les raptors et T-rex le font pâlir mais ne le font pas pour autant paniquer. Ses répliques sont beaucoup moins brillantes que dans le un et surtout nous n'avons pas droit à son grand pessimisme, à aucun moment il ne va prédire que la situation va tourner à la catastrophe.

 

Bien que ce soit une lecture prenante avec de bons passages, comme par exemple la critique du cyberespace par Malcolm, c'est aussi un livre décevant, car il est moins réussi que Jurassic Park.

Repost 0
Published by The Bursar - dans Retour vers le futur
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 01:57

i_am_legend.jpgLe dimanche soir, il y a Barnaby, ce qui fait que j'ai manqué la diffusion tv de Je suis une Légende, mais comme ce sont les soldes je l'ai trouvé en dvd, ce qui fait que je vais donc pouvoir vous parler de ce film.

 

En 2009, un miraculeux remède au cancer est découvert mais le remède va vite s'avérer ne pas être si miraculeux que ça...

En 2012, la population mondiale a été décimée par un virus. Robert Neville est  le seul rescapé à New York, étant naturellement immunisé contre le et depuis trois ans, il cherche un remède, avec pour seul compagnie son chien. Mais survivre n'est pas si simple, car la nuit des créatures rôdent...

 

Je ne m'attendais pas à aimer autant ce film vu que je ne suis pas très scénario apocalyptique. J'ai été séduite dès les premières minutes et j'ai même versé une petite larme(la mort du chien est vraiment émouvante...c'était vraiment affreux, surtout qu'après je me suis demandée comment il pouvait continuer à survivre alors que c'était la seule chose qui l'empêchait de sombrer dans la folie). Ce qui m'a séduite dans les premières minutes, c'est la vision de New York retournée à l'état sauvage(bien que j'ai été sceptique quant à la possibilité d'avoir autant d'herbe en seulement trois ans...)avec le mélange ville et nature.

 

i_am_legend_will_smith__1_.jpgEnsuite ce qui m'a terriblement plu et ému c'est la relation entre Neville et Sam, son berger allemand. Le jeu de Will Smith est vraiment très bon, il rendait à merveille le fait que le personnage était à deux doigts de sombrer dans la folie et ne parvenait à continuer que par ses discussions avec son chien qui lui permettait de recréer une sorte de normalité, en faisant comme si c'était une journée banale. On remarque d'ailleurs la routine qu'il a installé et les efforts qu'il a fait pour se donner l'illusion de ne pas être seul.

 

Il y a un certain nombre de moments où j'ai retenu mon souffle tant j'étais dans l'histoire... La dernière partie de l'histoire m'a également séduite.

Au niveau des monstres, j'ai apprécié le retournement situation qui a lieu à leur sujet et le fait que l'on découvre qu'ils ne sont peut-être pas comme Neville le pense. D'ailleurs, je reste persuadée que la raison pour laquelle ils ont mis autant de zèle à le pourchasser n'est pas simplement parce qu'ils ont senti son odeur mais parce qu'il a capturé la femelle du chef des créatures... j'ai vraiment eu l'impression que c'était sa femelle. Mon seul bémol est peut-être le message religieux de la fin, où j'ai eu l'impression que la religion triomphait avec l'idée d'une intervention divine qui permet de sauver l'humanité en plaçant sa sauveuse au bon moment sur la route de Neville.

 

C'est un film que j'ai vraiment apprécié et que j'ai trouvé très émouvant.

Repost 0
Published by The Bursar - dans Retour vers le futur
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 16:50

jurassic-park.jpgAujourd'hui je vais vous parler du Parc Jurassique de Michael Crichton, aussi connu sous le nom de Jurassic Park, livre que j'avais envie de lire depuis quelques temps.

 

La fin du XXème siècle a vu dans le domaine scientifique une nouvelle ruée vers l'or d'une ampleur considérable : un mouvement impétueux et acharné pour commercialiser les découvertes du génie génétique. Le phénomène s'est développé si rapidement et a fait l'objet de si rares études en dehors de la communauté scientifique que son extension et ses conséquences sont très mal comprises.

 

La génétique est devenue source de profit, les découvertes scientifiques ne sont plus faites pour le bien de l'humanité mais tournées vers la production de produits que l'on peut vendre. C'est dans ce contexte qu'à lieu l'incident InGen, qui s'est produit dans une île au large du Costa Rica à la fin du mois d'août 1989.

Le vieil Hammond s'est lancé dans une mystérieuse entreprise, ayant réuni des fonds pour un projet qui ne serait révélé qu'au bout de cinq ans. Le délai est sur le point d'arriver à son terme mais son projet doit encore obtenir l'approbation du cabinet d'avocat qui gère en partie InGen. C'est ainsi qu'un week-end se retrouvent sur l'île, un avocat, un paléontologue, une botaniste et un mathématicien, invités pour inspecter le parc Jurassique, où le rêve des généticiens, arriver à recréer une espèce disparue, a pris vie, car ce que le parc Jurassique offre, ce sont de véritables dinosaures, produits par le miracle de la science.

Mais il va vite apparaître que les hommes ne peuvent dicter leurs propres lois à la nature.

 

jurassic-park-2.gifLe livre est encore meilleur que le film même si on n'y trouve pas les phrases cultes comme celle sur la femme qui hérite de la terre et l'autre sur le fait qu'à Disneyworld, les pirates des Caraïbes ne mangent pas les touristes quand ils se détraquent. Le film réduit énormément le message du livre, car le livre est avant tout une critique de la science et surtout du fait que le pouvoir scientifique est aux mains de compagnie qui utilisent la science pour leur propre profit sans se soucier des conséquences ni mettre en question leur pouvoir, car pouvoir faire une chose signifie-t-il qu'il faille la faire ?

Le progrès génétique fait espérer que l'on puisse ramener à la vie des espèces éteintes(c'est d'ailleurs toujours d'actualité puisqu'il était question récemment encore de la possibilité de cloner des mammouth), et quitte à ramener une espèce éteinte, pourquoi pas les dinosaures ? C'est là le point de départ de Jurassic park. Dans le livre, Hammond est beaucoup moins sympathique, ce n'est plus un vieillard excentrique qui a "dépensé sans compter"(la phrase d'ailleurs n'apparaît absolument pas dans le livre), car s'il passe d'abord pour excentrique, il apparaît vite qu'il est surtout intéressé par le profit et qu'à partir du moment où il obtient ce qu'il veut, il cesse d'écouter les autres, ce qui va mener le parc à sa perte, puisqu'il va refuser d'écouter les avertissements concernant le danger que représentent certains animaux et va croire que tout peut se régler par l'argent. Hammond a même un côté effrayant par moment.

L'absence d'éthique va apparaître dans le personnage du Dr Wu, qui est le généticien de l'histoire et qui beaucoup creusé que dans le film. C'est le scientifique qui est tellement intéressé par ses travaux sur l'adn qu'il ne se soucie pas de ce qui arrive aux animaux après qu'il les ait créé. Les animaux étant présenté comme des logiciels, c'est-à-dire sous forme de version que l'on met à jour(ce qui implique la mort des anciens spécimens...)et qui voudrait apporter ses propres améliorations aux dinosaures de façon à les rendre plus propres au but qu'on leur a assigné. Il est plus lucide qu'Hammond, puisqu'il se rend bien compte que ses créations ne sont pas des vrais dinosaures.

 

Michael-Crichton---Jurassic-Park.jpgFace à eux, il y a Malcolm, le mathématicien spécialisé dans la théorie du chaos, qui a prédit que le parc allait inévitablement à la ruine et qu'il contenait en lui-même les éléments de sa propre destruction. La théorie du chaos sera beaucoup plus expliquée dans le livre et c'est lui qui va se faire le porte-parole de la critique de la technologie et de la génétique. J'ai d'ailleurs aimé les différents passages où Malcolm s'attaque au projet de Hammond et défend le fait que la situation court à l'échec et qu'il est impossible d'avoir un contrôle absolu sur le monde qui nous entoure.

 

Un autre point qui va apparaître est aussi la critique du comportement de ces grosses firmes envers ceux qu'elles emploient. Nedry va être un personnage moins superficiel, car s'il se retourne contre Jurassic Park ce n'est pas uniquement pour l'argent mais aussi parce que InGen s'est servi de lui et qu'il n'a pas eu d'autres choix que de s'incliner, parce que ces sociétés ont le bras long et ne reculent devant rien pour obtenir ce qu'elles veulent. Le Dr Wu est un autre exemple du problème, car à partir du moment, où le projet se met à fonctionner efficacement et que tout n'est plus que routine, il cesse d'avoir de l'importance et voit son influence baisser. Ces sociétés cherchent à faire du profit avec le moins de coût et l'individu est remplacé par des machines, ainsi le parc fonctionne avec le personnel minimum et quand on voit ce qui se passe ensuite, on se dit qu'il aurait mieux valu  embaucher plus de monde.

 

Le livre est beaucoup plus intéressant que le film et beaucoup plus riche, car il s'y passe davantage de choses et surtout on va avoir le temps de remarquer les détails qui clochent dans le parc, car les problèmes mettent beaucoup plus de temps à apparaître et l'île est beaucoup plus effrayante. La fin est assez intéressante(j'ai aimé le fait qu'Hammond se face dévorer par les compys après avoir montré son vrai visage et l'étendu de sa folie, par contre j'ai été attristée d'apprendre que Malcolm n'avait survécu, même si on découvre dans le suivant qu'en fait il a survécu...ce qui me donne quelques appréhensions sur le suivant car je trouve que c'est un brin commercial de ramener à la vie un personnage qu'on a cru mort et de nous apprendre l'existence d'une île qui ne semble pas nécessaire dans le un et dont on aurait dû entendre parler lorsqu'Hammond envisage de recommencer sur une autre île...en plus on s'attendrait plutôt à la suite directe du 1 puisque des dinosaures se sont échappés... )et me donne envie de lire le suivant même si j'ai quelques réserves.

 

Pour finir sur les personnages, je suis fan de Malcolm. Par contre, j'ai eu envie de frapper la fillette... pourquoi ne pouvait-elle pas être mangée par le T-rex ? Les autres personnages m'ont plutôt plu, l'avocat y est beaucoup plus intéressant.

Repost 0
Published by The Bursar - dans Retour vers le futur
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 16:02

jurassic-park.jpgQui dit vacances, dit paquet de copies à corriger et donc beaucoup de temps passé devant la tv. C'est ainsi que j'ai corrigé des bouts devant New York police judiciaire, Harry Potter 1 et Jurassic Park, (j'ai aussi essayé devant l'étrange Noël de Mr Jack, mais le résultat ne fut qu'une copie et demie). Du coup, je vais vous parler de Jurassic Park et de Jurassic Park 2.

 

Jurassic park 1 : Un vieil excentrique, John Hammond, a utilisé sa colossale fortune pour créer un parc d'attraction unique en son genre : Jurassic Parc, mais avant de pouvoir ouvrir son parc au public, ses actionnaires l'ont obligé à faire venir différents spécialistes pour donner leur approbation. C'est ainsi que se retrouve sur l'île, un couple de paléontologue et Malcolm et un mathématicien spécialisé dans la théorie du chaos. Mais la promenade au milieu des dinosaures, tourne vite à l'horreur quand un sabotage entraîne la libération de certains pensionnaires.

 

Jurassic Park 2 : Nous sommes 4 ans plus tard et le carnage qui a eu lieu à Jurassic Park a été étouffé. Malcom a refusé de se taire sur ce qu'il a vu et a perdu toute crédibilité scientifique. Il est contacté par John Hammond qui lui apprend qu'il existait une seconde île où les dinosaures étaient élevés avant d'être amené dans le parc et qu'il veut que Malcom se joigne à une expédition d'observation. Malcolm refuse mais Hammond lui apprend que sa petite amie est déjà là-bas. Pour Malcolm, c'est désormais une mission de sauvetage.

 

 le_monde_perdu_jurassic_park-2.jpg Ce qui fait que j'aime particulièrement Jurassic Park, c'est Malcolm, le mathématicien interprêté par Jeff Goldblum. J'aime beaucoup son look dans le un, tout de noir vêtu avec des supers lunettes et un manteau en cuir. Ensuite ce sont ses répliques que j'aime énormément car c'est au départ le rabat-joie, le seul qui est vraiment sceptique quant au parc et qui critique Hammond parce qu'il joue à dieu. En plus, il a souvent d'assez bonnes répliques, comme lorsqu'il parle de sa vie amoureuse :

 

"I'm always on the lookout for the future ex-Mrs. Malcolm."

 

ou cet échange avec Hammond :

 

Hammond : All major theme parks have had delays. When they opened Disneyland in 1956, nothing worked!
Malcolm : But, John. If the Pirates of the Caribbean breaks down, the pirates don't eat the tourists.

 

L'intérêt du second film c'est parce que Malcolm s'y trouve toujours. J'aime d'ailleurs beaucoup le début sur l'ïle car ça commence comme le premier film avec l'émerveillement devant les dinosaures mais Malcolm est là pour plomber l'ambiance.

 

jeff-goldblum.jpgJe préfère tout de même le premier film, car il est plus drôle, j'adore quand l'avocat se fait dévorer par le T-rex sur les toilettes et j'aime beaucoup Ray Arnold, l'ingénieur en chef qui essaie de faire redémarrer Jurassic Park.

 

Les deux films critiquent abondamment la volonté de faire du profit sans se soucier des conséquences, ce qui dans le premier film est incarné par l'avocat(Hammond incarne plutôt la démesure et la science sans conscience) et dans le second par le fils d'Hammond qui tente de faire de l'argent avec les miettes de Jurassic Park.

 

Le premier est plus intéressant car il comporte toute une critique des progrès scientifiques faits. J'ai d'ailleurs eu le plaisir de découvrir que B.D. Wong, le psy de New York unité spéciale, jouait le rôle d'un des scientifiques.

 

J'ai vraiment apprécié de revoir le premier film et cela me donne envie de lire le livre.

Repost 0
Published by The Bursar - dans Retour vers le futur
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 17:04

tales-of-the-jedi-volume-1.jpgAujourd'hui je vais pour parler d'un des ouvrages que Mr Zombi m'a envoyé dans le cadre du swap Star Wars : Tales of the Jedi, volume 1. Cet omnibus regroupe trois histoires qui se penchent sur des événements qui ont eu lieu plusieurs millénaires avant l'épisode IV et par lesquels on assiste au développement du côté obscur.

 

Dans la première histoire, qui se passe 5 000 ans avant la bataille de Yavin, nous découvrons comment deux explorateurs vont faire un saut dans l'hyperespace qui va les mener au coeur de l'empire Sith et entraîner une guerre entre la République et l'empire Sith.

 

Dans la seconde, qui se passe 4 000 ans avant la bataille de Yavin, nous suivons trois jeunes jedis lors de leur première mission en solo qui va les mener à se confronter au côté obscur de la force.

 

Dans la dernière histoire, nous suivons Nomi Sunrider, une jeune femme qui a un grand avenir parmi les jedis, mais qui pour le moment doit encore trouver sa voix et accepter sa destinée.

 

Cet omnibus est intéressant parce qu'il nous entraîne dans une époque différente, où le côté obscur n'est pas toujours bien connu. On découvre des sabres lasers différents et un autre rapport à la Force. Mais surtout, on s'aperçoit que les Hutt étaient déjà des chefs de la pègre 4000ans plus tôt, ce qui amène à s'interroger sur l'ambition (ou le manque d'ambition) des Hutt, car avec une dynastie pareil, être toujours au même point au bout de tout ce temps, c'est bof, non ? et sinon dans la dernière histoire, j'ai vu que la petite fille avait un ewoks en peluche(un clin d'oeil ? ou la lune forestière d'Endor était déjà bien connue ?).

 

Les dessins sont plutôt soignés, bien que j'ai eu un peu de mal avec la manière dont l'héroïne est dessinée au début de la dernière histoire.

 

Cet omnibus a été une découverte intéressante. Il m'en reste encore un autre dans ma Pal à lire.

 

Challenge-BD-logo

Repost 0
Published by The Bursar - dans Retour vers le futur
commenter cet article
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 20:47

mariage-de-leia.jpgAujourd'hui j'aurais dû parler d'Hp7 que j'ai fini cette nuit, mais en fait, non, je vais plutôt vous parler d'un autre livre que je viens de finir : le mariage de la princesse Leia de Dave Wolverton, que Mr Zombi m'a envoyé dans le cadre du swap Star Wars.

 

Nous sommes quatre ans après le Retour du jedi et la chute de Dark Vador et de l'Empereur n'a pas pour autant amené dans la paix dans la galaxie et la jeune république doit sans cesse affronter de nouvelles mences, comme celle de Zsinj, un puissant seigneur de la guerre. Du coup, quand la princesse Leia, en quête de nouveaux alliés et d'un nouveau monde pour son peuple, se voit demandée en mariage par le Prince d'Hapès, une fédération de soixante-trois monde d'une grande puissance, il lui est difficile de ne pas considérer la proposition du Prince. Le général Solo, s'apercevant qu'il est en train de perdre Leia, décide, dans une tentative désespérée, d'enlever celle-ci et de l'emmener sur Dathomir, une planète qu'il a gagné pour elle au sabacc et où il espère la reconquérir. Mais le voyage ne s'avère pas aussi idyllique qu'il l'espérait, lorsqu'ils découvrent que la masse d'impériaux en orbite autour de la planète, et ce n'est pas là, la plus grande menace que recèle la planète.

 

Le début du livre est un peu lent et laisse craindre, vu le titre, que l'on ait entre les mains une rencontre entre Star Wars et Harlequin, et en fait, l'intrigue ne tourne heureusement pas que sur la question de savoir qui va épouser Leia, car même si cela occupe une grande place dans l'histoire, à partir du moment, où les héros vont arriver sur Dathomir, l'histoire va prendre un tour intéressant avec la découverte des sorcières de Dathomir, qui sont sensées avoir défait Yoda et d'autres jedi quelques siècles plus tôt. Le roman nous emmène à la découverte de la Force, par le biais des efforts de Luke pour reconstruire l'Ordre des jedi. D'ailleurs, les pouvoirs de Luke sont assez impressionnants dans ce tome, tout comme ceux des sorcières de Dathomir, ce que j'ai pas mal apprécié.

 

J'ai bien aimé l'histoire, le peuple de Dathomir est intéressant et j'aimais en fait assez l'idée que Leia puisse songer à en épouser un autre ou plus exactement le fait que quatre ans l'épisode VI, ils ne sont toujours pas mariés, alors que vu la fin de l'épisode VI, c'est ce qu'on aurait dû avoir, selon le fameux concept du happy end. J'ai apprécié le fait que Leia ne tombe pas si facilement dans les bras de Yan Solo.

 

En plus, j'ai trouvé certains passages assez drôles, comme les efforts de C3PO pour aider Yan à gagner le coeur de la princesse.

 

C'est un livre dont je garderais un bon souvenir et que j'ai préféré à un autre Star Wars, dont je vous parlerai bientôt : La quête des Jedi.

 

summer star wars

Repost 0
Published by The Bursar - dans Retour vers le futur
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 12:47

StarWarsManga.jpgAujourd'hui je vais vous parler d'un ouvrage collectif : Star Wars Manga. En effet, je suis tombée sur ce livre alors que je préparais la bibliographie du swap Star Wars et j'ai donc eu envie de voir ce qu'il donnait.


C'est un recueil axé sur Dark Vador, bien que la dernière histoire ne nous parle que du général Grievous. Les événements de ce manga se situent hors de la continuité officielle de Star Wars.

Le volume contient :

- L'essence du mal (1ère et 2ème partie) de Shin-ichi Hiromoto qui se situe au moment de la destruction de l'étoile noire et explore les raisons qui ont pu pousser Dark Vador à se retourner contre l'empereur, en nous introduisant le personnage de Tao, le disciple caché de Dark Vador.

- Tantive IV de Formalin, qui raconte une diversion menée par le fils de Jar Jar Binks pour essayer d'empêcher Dark Vador d'arrêter le vaisseau où se trouve la Princesse Leia et les plans de l'étoile noire.

- Le Mauvais Oeil de Nao, qui se situe pendant la guerre des clones et nous montre les efforts d'un jeune jedi pour devenir plus fort et le moment où il croise Anakin Skywalker.

- Oh !! Jawa Jawa de Hitoshi Ariga qui suit les efforts d'un petit Jawa pour restaurer un vaisseau et faire la fortune de sa tribut.

- Phantasmagoria de Baron Veda qui est une histoire très brève explorant ce qui a pu se passer dans la tête de Dark Vador pendant le combat final de l'épisode VI.

manga star wars jar jar- Dark Vador contre les Droïdes de Makoto Nakatsuka qui est une histoire très drôle, où la confrontation entre Dark Vador et Luke où Luke apprend l'identité de son père est refaite avec C3-PO a la place de Luke.

- Jedi Sombre de Yasushi Nirasawa où l'on suit les efforts du Général Grievous pour récupérer les sabres lasers qu'on lui a volé.


Les graphismes sont assez variés, certains sont plus proches du dessin de Clone Wars tandis que d'autres visent clairement un public plus adulte. Niveau contenu, certaines histoires sont drôles, certaines sont très sombre et d'autres approfondissent le personnage de Dark Vador.

J'ai vraiment adoré Dark Vador et les droïdes, où Dark Vador tente de faire passer C3-PO du côté obscur.

J'ai trouvé ça intéressant comme expérience de découvrir quels changements dans le dessin des personnages impliquent le passage en manga, ainsi que les variations qui se produisent en fonction des ambiances elle-mêmes.


Mon seul regret est peut-être que ce recueil mélange des histoires tout public et d'autres plus sombres, parce que du coup je ne peux pas le prêter à mon neveu qui est fan de Star Wars, vu qu'il est un peu trop jeune pour lire la première histoire du recueil.


Voilà, un petit manga sympa qui m'a mis un peu dans l'ambiance Star Wars, ce qui est parfait en cette période de swap Star Wars, pour lequel il reste encore des places.


Challenge-BD-logoswap star wars









                               4/30

Repost 0
Published by The Bursar - dans Retour vers le futur
commenter cet article
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 20:55

starship troopers...and that the part should be humbly proud to sacrifice itself that the whole may live."


Avec un peu de retard(parce que quelqu'un que je ne nommerai n'a cessé de m'abreuver en yaoi merveilleux dont je n'ai pas pu me décoller...), je vais vous parler de Starship Troopers, que j'ai lu dans le cadre d'une lecture commune avec Cachou.


L'histoire se déroule dans un futur où tous les systèmes politiques que nous connaissons se sont effondrés  suite à un énorme conflit mondial survenu à la fin du XXème siècle et où à la place s'est installé une sorte d'état militaire, où ne sont citoyens que ceux qui ont fait leur service militaire. C'est un monde en paix, où les crimes sont extrêmement rare et où la liberté reigne.

Juan Rico est le fils d'une famille très aisée et quelque jours après ses dix-huit ans, il décide de s'enrôler pour faire son service et se retrouve dans l'infanterie.

C'est son parcours que nous suivons dans ce livre, de sa formation au camp Curie à la guerre contre les guerres contre les cafards(the bugs), une race qui se rapproche des termites mais est capable de voyager dans l'espace et menace la terre et ses colonies.


J'ai adoré ce livre, ce sera un de mes coups de coeur de l'année !

Heinlein nous offre une brillante réflexion sur les systèmes politiques et la manière dont la justice devrait être appliquée. Le fonctionnement des instances militaires est aussi parfaitement analysé, nous amenant à voir les mécanimes qui régissent les camps d'entraînement militaire et ceux qui gouvernent les relations entre officiers et soldats.

J'ai vraiment trouvé le parcours de Rico passionnant. Les différents personnages que l'on croise sont captivants, en particulier les sergents, ce qui a suscité pas mal mon intérêt , car cela éclairait pas mal certains points de Monstrous Regiment de Terry Pratchett. En plus, j'aime particulièrement ce genre de récit.

J'ai en plus adoré les références qui parsème l'ouvrage, car c'est vraiment un plaisir de tomber sur des références à la République de Platon, à César, à Napoléon, Xerxès(j'ai particulièrement aimé le fait qu'ils étudiaient pourquoi Xerxès s'est pris une grosse raclée...). Bref l'auteur développe une analyse intéressante de l'histoire de façon à justifier le système établit dans son livre.


J'ai lu ce livre en anglais, je tiens à prévenir qu'en vo, il est pour lecteur confirmé, parce que l'auteur utilise beaucoup de termes appartenant au jargot militaire. je m'y suis vite habituée donc ça ne m'a pas gêné, vu que le principal est de comprendre que to buy a farm signifie mourir avec les honneurs militaires et que "bought it" en est la forme raccourcie. Au bout 5 pages, j'avais maîtrisé la chose.


Je vous invite à aller voir chez Cachou pour un avis très détaillé et à l'opposé du mien, vu que moi, je suis du côté obscur de la force...

Repost 0
Published by The Bursar - dans Retour vers le futur
commenter cet article

Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell