Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 18:31
Voilà l'article spoiler consacré à Star Trek XI, si vous étiez à la recherche simplement d'une critique générale, c'est sur mon article précédent qu'il convient de vous diriger : Le début d'une nouvelle ère ? car à présent je vais m'intéresser aux détails du films, les points que j'ai aimé, les références que j'ai repéré et la raison pour laquelle j'ai trouvé le scénario brillant, or je ne peux pas le faire sans spoiler, vu que le simple fait de parler de l'histoire est un spoiler, puisque cela enlève le charme de découvrir par soi-même à quel point les bandes-annonces nous donnait de fausses pistes quant au contenu du film, puisqu'au départ, j'y suis allée convaincu que je n'allais pas aimé puisque la bande-annonce laissait présager une relation entre Kirk et Uhura et que je trouvais louche le fait que comme de juste le futur équipage de l'enterprise se soit connu avant, et une partie du film, j'étais encore en train de repérer les points qui marquaient une trahison, jusqu'au moment où (attention, ça y est c'est partie pour le spoiler donc vous ne pourrez pas dire que vous n'avez pas été prévenu...) le jeune Spock comprend que l'ennemi vient du futur et que par son intervention 25 ans plus tôt, en détruisant l'USS Kelvin et en tuant le père de Kirk l'histoire a changé et que nous nous trouvons donc dans une réalité paralèlle. Après ça, j'ai eu bien-sûr l'espoir qu'à la fin tout rendre dans l'ordre mais au moment où le Spock du futur refuse d'accompagner Kirk, on comprend que l'avenir tel que nous le connaissions ne reviendra pas. C'est ça le tour d'adresse du film, c'est qu'introduisant un nouveau présent, tout le reste va changer, ce qui permet d'explorer de nouvelles pistes, donc de s'écarter de la série originale sans la trahir, car tout ce qu'on voit dans le film c'est cette réalité paralèlle qui va remplacer celle que nous connaissions, c'est pour ça que j'espère qu'il va y avoir un autre film ou une nouvelle série, car maintenant il est possible de raconter de nouvelles aventures, puisque l'avenir tel que nous le connaissions n'existe plus, tout est à réécrire, ce qui me remplit de joie, vu que je ne suis accro qu'aux aventures de Mr Spock et donc je n'ai jamais réussi à réaccrocher aux autres séries même si elles sont agréable mais ce n'est pas pareil. J'aime cependant énormément Enterprise, car j'aime beaucoup le fait qu'on explore ainsi comment la federation s'est formé avec les problèmes de relation entre humain et vulcain qu'on trouvait déjà  en arrière-fond dans la série originale.

Le suspens dans le film est pas mal, car au début on ne comprend pas l'importance de la destruction de l'USS Kelvin et de la mort du père de Kirk, qui ouvre le film, on pense que c'est juste un élément de la biographie de Kirk et  que ça permet d'introduire la menace du vaisseau Romulien, rappelant par là le début de Star Trek I avec ce vaisseau venu de nulle part et qui sème la destruction or c'est cet élément qui va changer toute l'histoire, car l'histoire de Kirk change, dans la version originale, il a vécu dans un ranch, c'est le parfait capitaine, il est très maître de lui-même, il a du charme, c'est quelqu'un qui est à la place où il est par son sérieux car dans le premier épisode, il est dit clairement qu'il a étudié énormément pour réussir. La mort du père change tout cela, car la scène où le jeune Kirk vole la voiture de son beau-père -scène que j'ai trouvé très drôle d'ailleurs - nous apprend que Kirk n'a plus une enfance très sympathique, car le beau-père a l'air clairement de ne pas apprécier Kirk et de ne pas forcément être un chic type et du coup, Kirk devient une espèce de brute, en rébellion avec le monde qui l'entoure, en colère parce qu'il a perdu son père et que la vie dont il devrait être reconnaissant est minable.

Du coup, il y a des changements dû au fait que Kirk va empreinter des voies différentes, car on peut suspecter le fait que Kirk a dû postuler plus tôt à Starfleet, alors que là il faut l'intervention du capitaine Christopher Pike pour qu'il décide de rejoindre Star Fleet, or dans la version originale Kirk connaît Pike, certainement seulement au moment où il prend la relève de Pike et par ouï-dire car Pike apparaît dans la ménagerie, le seul épisode en deux parties de la série originale et qui en fait est une réutilisation des scènes du premier pilote de Star Trek, qui n'a pas été retenu et dans cette version c'était Pike le héros et Spock est le seul personnage à être présent dans les deux versions même si il n'était pas le First Officer dans la première version. Bref les scènes furent réutilisées pour l'épisode la ménagerie, où Spock détourne l'Enterprise(eh oui, qui a dit que les Vulcains ne mentaient jamais ?)et enlève le Capitaine Pike qui suite à un accident est prisonnier de son corps, c'est-à-dire qu'il ne peut plus bouger, parler, son seul contact avec le monde réside dans une machine qui lit les ondes cérébrales et qui émet un bip donc tout ce qu'il peut faire c'est dire oui ou non. Donc Spock l'enlève pour le conduire sur une planète qui a été classée interdite par la fédération, risquant par là la cours martiale et donc les deux épisodes racontent l'enlèvement et le passage en cour martial ede Spock car Spock a monté tout un stratagème pour détourner l'enterprise de façon à ce que personne ne puisse changer la trajectoire du vaisseau et aussi de façon à ce que Kirk n'ait pas d'ennui, puisque s'il connaissait les motifs de la conduite de Spock, il aurait accepté d'être son complice. Du coup, sur le trajet pour la planète interdite Spock est jugé et se sert d'une technologie de la planète en question pour montrer à Kirk les images de la mission à laquelle il a participé des années plus tôt sous les ordres du capitaine Pike et où on découvre que les extra-terrestres de cette planète sont une race si avancée qu'ils sont capables de créer des illusions par le simple pouvoir de leur esprit, et Spock a enlevé Pike par fidélité envers lui car sur cette planète Pike pourra à nouveau avoir une vie grâce aux illusions des extra-terrestres. Bien-sûr après tout s'arrange pour Spock à la fin. Mais c'est un épisode important pour ce qu'il nous apprend du passé de l'enterprise, car Spock semble être le seul officier à bord de l'enterprise qui ait appartenu à l'équipage précédent, puisqu'aucun des autres n'est allé sur cette planète et donc n'est capable d'éclairer Kirk sur la raison pour laquelle, un vulcain, race connue pour sa droiture morale et sa loyauté, aurait commis un tel acte. Du coup, j'avais toujours eu dans l'idée que l'amitié de Spock et de Kirk ainsi que celle des autres dataient du moment où Kirk prend le commandement de l'enterprise.

Mais le génie du film est qu'il place l'histoire dans une réalité paralèlle, du coup, ça n'apporte pas de réponse quant à la manière dont dans la série orginale chacun s'est rencontré, ou sur la manière dont la carrière de chacun s'est déroulé avant d'être sur l'enterprise, et je trouve ça génial, car ça permet de continuer de rêver, c'est un point que j'avais déjà soulevé sur la question de la manière dont Jane Austen traite la fin de ses histoires, c'est-à-dire la nécessité de ne pas trop en dire, qui fait que par exemple je n'ai aucune envie de lire Hannibal Rising parce que je préfère spéculer sur le sujet.
Or là on n'a pas de réponse, tout reste ouvert, et ce changement est dans l'esprit de la série, vu qu'on a un aperçu d'une des réalités paralèlles dans la série originale, il y a deux épisodes au moins et un film qui ont traits à des voyages dans le temps, donc ça n'arrive pas comme dans Buffy où du jour au lendemain on se retrouve avec une frangine en rab, ici c'est construit comme quelque chose de logique qui découle de l'accident initial, c'est-à-dire le trou noir qui conduit la foreuse romulienne et le vaisseau de Spock plus de 130ans dans le passé et ensuite la vengeance du chef Romulien qui va altérer le cours des choses et donc expliquer pourquoi tout n'est plus comme avant et rendre possible la constitution de l'équipage de l'enterprise à partir d'un très jeune équipage.
L'enterpise est un des meilleurs vaisseaux de la flotte, donc il est normal que les meilleurs éléments de Starfleet y soit affecté, et ici nous sommes dans une situation d'urgence, puisque il s'agit de répondre à l'appel à l'aide de Vulcain, du coup c'est normal si l'on remplit les vaisseaux de Cadet, dans Star Trek I l'Enterprise part alors que les réparations ne sont pas tout à fait achevée et qu'on a pas fait les vérifications d'usage pour le nouveau système installé parce que c'est le seul vaisseau suffisamment proche pour pouvoir aller intercepter la menace, dans le 2 Kirk part à bord de l'Enterprise alors que son équipage est composé de Cadet vu que c'est désormais un vaisseau d'enseignement commandé par Spock, donc vu la situation, il n'y a rien d'étonnant à la jeunesse de l'équipage.
Bones fait parti de l'équipage de l'enterprise en tant qu'un des médecins secondaires et c'est celui qui va trouver un subterfuge pour faire monter Kirk à bord, Spock y est aussi comme c'est logique puisqu'il est affecté à ce vaisseau dans la série originale et Uhura y arrive parce qu'elle est une élève de Spock(ce rapport entre Spock et Uhura fait écho à ce qui se produit dans Star Trek II et Star Trek VI où on voit Spock avec une de ses élèves prometteuses, car il a un don pour l'enseignement en vieillissant)Sulu est là parce que le pilote habituel est malade, CHekov parce que c'est un surdoué et on recrute Scotty en chemin, c'est un peu le fruit du hasard mais aussi l'intervention du vieux Spock qui va permettre de créer l'équipage, puisque c'est lui qui va permettre à Kirk et au jeune Spock de devenir amis, ce qui va entraîner tout le reste et en même temps, c'est ce qu'ils ont vécu touts ensemble dans la lutte contre le vaisseau Romulien qui va créer l'union entre eux, et qui a dû se produire autrement dans la version originale, mais qui ici est créé et justifie le fait qu'ils vont désormais être l'équipage de l'enterprise, puisque Pike semble avoir perdu l'usage de ses jambes à la fin et doit passer le commandement à Kirk qui devient capitaine sans même avoir à passer par des années de service à bord d'un autre vaisseau dû à la bravoure de ce qu'il a accompli, ce qui va même assez bien, car je ne suis jamais parvenue à imaginer Kirk autrement qu'en capitaine, c'est le genre de personnage qui est fait pour commander.

J'aime énormément la manière dont est fait le film et dont il intégre les détails de la série originale, car à part, Kirk qui est différent, mais en même temps il est nécessaire qu'il le soit, puisque, lui, a été directement influencé par l'arrivé du vaisseau Romulien, les autres personnages sont assez bien respecté. Chekov est jeune, il ne fait pas partie des premiers épisodes de Star Trek, il est apparu, je crois, dans la saison 2, comme le personnage jeune auquel pourrait s'identifier les enfants, ce qui explique pourquoi il n'a que 17ans dans le film(puisqu'on est au minimum 5 ans avant la série originale) et il est russe et ne cesse de déclarer qu'une chose est d'invention russe, donc dans le Film son accent est hilarant, j'adore le moment où la reconnaissance vocale échoue à cause de cela. Sulu est silencieux comme dans la série originale et fan d'escrime, j'adore le moment où il dit que sa spécialité de combat c'est l'escrime(surtout la tête de Kirk, genre mais qu'est-ce qu'on va faire d'un type qui sait se battre à l'épée ?). Bones est super, déjà parce que la première scène où il apparaît est celle où il se plaint de la dangerosité des voyages dans l'espace et parle aussi de son peu d'inclination pour Star Fleet, ce qui est dans Star Trek I, où on le voit débarquer avec une barbe et une chemise hawaïenne parce qu'après ses années de service sur l'enterprise, il est parti exercer dans le privé et peste parce qu'il a été rappelé de force au service de Star Fleet à ce moment-là(par Kirk en fait qui réunit l'ancien équipage pour la mission de Star Trek I) et fait un drame à cause du téléporteur(là il a un peu raison, vu que l'officier scientifique de l'enterprise se fait tué par un accident de téléporteur au début de star trek I). J'aime énormément le fait qu'il rejoint star fleet à cause d'un divorce donc parce qu'il est sur la paille, explication qui permet d'ailleurs de découvrir pourquoi Kirk l'appelle Bones. Le personnage a tout de ce qu'il était dans la série originale, un début d'animosité pour Spock et son absence de sentiment, un côté grognon mais en même temps très bon vivant. Scotty est hilarant, exilé dans un trou paumé pour avoir tenté une téléportation à distance avec pour cobaye le beagle de l'amiral Archer(ce qui est à mon avis juste un clin d'oeil puisque Archer doit être mort à l'époque de Kirk et Spock, mais ce qu'il faut savoir c'est que le premier capitaine d'un vaisseau de type enterprise est Jonathant Archer et qu'il a un beagle du nom de Porthos). Scotty est toujours un petit génie de la mécanique, surtout intéressé par la technologie mais aussi assez gai, j'adore son accent.

Uhura était déjà dans la série originale une femme sexy avec un bon sens de la répartie, ici la différence est qu'elle tombe amoureuse de Spock, dans l'épisode Charlie X, elle chante une chanson à propos du charme de Spock, donc c'était possible, et dans le film, s'il n'y avait eu la destruction de Vulcain, leur relation serait restée ce qu'elle était, parce qu'ils auraient été séparés durant des années et donc l'attirance aurait passé, alors que là, Uhura est touché par la force de Spock qui prend le commandement de l'enterprise après une tentative héroïque pour sauver les sages de Vulcains, la mort de sa mère et la destruction de Vulcain, dans la scène de l'ascenceur, elle est repoussée finalement par Spock, car il se raccroche encore à la raison et donc tout aurait pu tourner entre eux comme dans this Side of Paradise, où l'on rencontre une jeune femme qui était amoureuse de lui mais lui, il lui est impossible de l'aimer. et il refuse de l'aimer et de faire une place à ses sentiments.
Ce qui va changer, c'est l'intervention du vieux Spock qui va révéler la faiblesse du jeune Spock à Kirk pour qu'il oblige Spock à extérioriser ses sentiments et la destruction de Vulcain fait que Spock s'est réconcilié avec son père et le fait que son père lui révèle qu'il a épousé sa mère par amour(ce dont on se doutait tous dans la série mais il n'admet jamais), c'est ce qui va autorisé Spock a aimé Uhura, ce qui n'est pas contraire à l'esprit de la série, car le traumatisme de le destruction de Vulcain fait que Spock arrive à un rapport aux émotions et à son père qui n'a lieu que lors de Star Trek IV, mais il ne faut pas oublié que le vieux Spock a une part là-dedans et lui il a fait tout le cheminement qui l'a mené à trouver un équilibre entre raison et sentiment et à reconnaître que les sentiments sont nécessaires. Le film rappelle bien le fait que les vulcains ont des émotions plus puissantes que les humains et que c'est pour ça qu'ils ont dû réprimer leur sentiments mais on a plusieurs cas dans la série où on voit bien que les émotions ont beau être refoulée, elles existent, comme lorsque Spock se réconcilie enfin avec son père.
J'aime beaucoup la relation entre Spock et Uhura, Spock amoureux est assez drôle, surtout la scène du téléporteur où ils s'embrassent sous les yeux médusés de Kirk, qui se voit préféré Spock, et le moment où Spock utilise le prénom d'Uhura et son fameux "sans commentaire", d'une certaine manière Spock a enfin trouvé le bonheur, et c'est ce qu'on avait dans All our Yesterdays, quand Spock et Mccoy se retrouve dans le passé d'une planète sur le point d'être détruit mais où ils sont tellement loin dans le passé que Spock est en train de regresser à un stade antérieur du développement des vulcains où le contrôle des sentiments n'a pas encore lieu et où il tombe terriblement amoureux de la jeune femme qui les a recueilli mais quand ils retournent dans le présent, elle ne peut venir avec eux mais on sent que lorsque retour dans le présent, Spock constate qu'elle est morte il y a très longtemps, il l'aime toujours et si elle avait pu les accompagner, ils seraient peut-être ensemble. Je suis contente que dans ce film Spock trouve enfin un peu la paix.

Concernant Spock, j'aime beaucoup le fait que le début retrace l'enfance de Spock et la cruauté des enfants vulcains envers lui, car le fait qu'il soit mi-vulcain, mi-humain fait qu'il n'est pas accepté vraiment par l'équipage de l'enterprise dans la série originale, quand il est aux commandes, Bones est souvent là pour remettre en question de ses décisions parce qu'il est vulcain et le rejet par les Vulcains est aperçu dans Star Trek V, où est évoqué le fait que le père de Spock est déçu par Spock dès sa naissance parce qu'il est trop humain, mais aussi un peu dans le premier film quand la cérémonie du Kholinar échoue à cause de la part humaine de Spock et dans Journey to Babel, je crois que la mère de Spock fait référence au fait qu'il était rejeté par les autres enfants. Donc j'aime beaucoup, ce début, où on nous montre l'enfant des deux mondes et le fait qu'il est rejeté à cause de ça mais qu'il va choisir d'être un vulcain, ainsi que le moment où il va intégrer Star Fleet qui souligne son caractère brillant. La raison pour laquelle Spock rejoint Star Fleet fait parti des rares points de divergences, car c'est un des cas où on peut considérer qu'il ne devrait pas encore y avoir d'altération dû à l'intervention des Romuliens, puisqu'il rejoint Star Fleet parce qu'il pense que Star Fleet offre de meilleurs opportunités pour explorer la galaxie, car Spock est avant tou un scientifique d'une curiosité insatiable(j'ai été enchanté quand il a enfin dit Fascinating dans le film, car ça fait partie de ses répliques habituelles, ce qui est souvent drôle vu que Spock c'est tout de même le type qui alors qu'un extra-terrestre menace de détruire l'enterprise au bout d'une heure, bidouille le système de communication juste pour voir à quoi ressemble l'extra-terrestre), alors qu'ici il y a le fait d'être toujours vu comme un demi-vulcain qui fait qu'il va quitter Vulcain.
Il a un côté désagréable au début, car c'est le type qui applique les procédures à la lettre, un génie et il est normal qu'il se heurte à Kirk, j'aime beaucoup le fait qu'il est capitaine, car Spock au départ dans la série, dans le Galiléo ne répond plus, Spock a dû mal à commander et devenir un bon capitaine va demander du temps et des efforts de sa part mais il est toujours brillant, car il n'y a que lui pour comprendre que le Romulien vient du futur et réaliser au moment où il monte à bord du vaisseau du vieux Spock, que Kirk a rencontré le Spock du futur et que c'est grâce à ça qu'il a pu se téléporter à bord de l'enterprise alors que ce n'est pas encore possible.
J'adore le vieux Spock, quand il rencontre Kirk et lui dit  "I  have been and always shall be your friend" c'est magnifique, c'est le renouvellement de son serment d'amitié qu'il énonce dans Star Trek II et III, cette loyauté incroyable qu'il a pour Kirk. J'aime beaucoup son intervention, autour du fait que Kirk et Spock sont nécessaires l'un à l'autre et d'une certaine manière, ici nous sommes dans le film mirroir de Star Trek I, dans le I, on découvre que Kirk n'est pas un très bon capitaine sans Spock et ici on découvre que Spock ne peut pas non plus être l'excellent officier qu'il sera, sans Kirk, car chacun tempère les excès de l'autres, Kirk empêche Spock de n'agir que par la raison et quand le vieux Spock dit au jeune tout cela, on retrouve le personnage de Spock tel qu'on l'avait laissé dans le sixième film, car le fait de tricher, il l'a appris de Kirk, dans la série, à travers les divers bluff de Kirk et son humour est présent dans le 6, quand à la fin il dit "if I were human, I would say go to hell, if I were human", j'adore quand il explique qu'il a manipulé Kirk en invoquant les risques de paradoxe temporel mais qu'il va finalement voir Spock en disant que vu le nombre de Vulcains qui restent ils ne pourront pas s'ignorer longtemps mais qui est un trait du vieux Spock, c'est-à-dire celui qui s'est libéré du culte de la logique qui afflige encore le jeune Spock, mais le vieux Spock doit la vie au fait que Kirk dans Star Trek III est allé à l'encontre du principe selon lequel les besoins du plus grand nombre priment sur le besoin de l'individu et que Spock finira par reconnaître dans le IV car sans cette évolution, j'imagine bien Spock resté en exil sur la planète glacée pour être sûr de ne pas intervenir dans le nouveau futur, mais son évolution est telle qu'il est capable de se faire une place au sein de cette réalité où il est désormais bloqué.
La scène où Spock raconte à Kirk ce qui c'est passé 129 ans plus tard et qui explique sa présence est aussi une scène que j'aime beaucoup car elle traite des sentiments de Spock de façon indirecte comme ça a toujours été le cas dans la série, car Spock a beau avoir trouvé l'équilibre entre la raison et la passion, il n'est pas devenu humain pour autant et donc la douleur qu'il ressent face à la perte de sa planète nous est montré par le biais de Kirk, car Spock s'excuse parce que le mindmeld a pour effet secondaire de transmettre aussi les émotions et on voit Kirk submerge pendant quelques instants par une douleur terrible qui est en fait celle de Spock mais que Spock ne peut exprimer(ça me rappelle un passage dans Fool's Fate quand le Fou se retrouve dans le corps de Fitz et tout d'un coup expérimente toute l'étendue des sentiments humains et  c'est trop pour lui). et ça permet ainsi de menr à ceux du jeune Spock, par contre le vieux Spock s'abstient de prévenir Kirk du fait qu'en provoquant les émotions de Spock il pouvait être tué dans l'affaire, car dans This Side of Paradise, Kirk est obligé de provoquer chez Spock un excès d'émotion mais il a fait équipe depuis suffisamment longtemps pour savoir le danger qu'une telle action comporte. Les deux scènes sont très similaires, car le point faible de Spock c'est sa mère et l'affection qu'il n'a jamais eu le droit de lui témoigner parce qu'il est Vulcain. Le fait d'ailleurs qu'après avoir agressé Kirk, Spock renonce par lui-même au titre de capitaine selon la régulation en vigueur, est réellement dans le personnage car il fait une chose similaire dans the Amok Time, c'est ce respect du droit qui fait le personnage et son aura.

Ensuite, j'adore comment le film tourne quand Kirk devient capitaine du vaisseau et que Spock se met à son service, car à ce moment-là c'est l'ambiance de la série qui est là car quand ils font équipes ensemble c'est ce qu'on a dans la série. Et finalement j'aime le fait que malgré les différences, l'avenir va suivre un chemin qui ne sera pas trop différent de la série, car à la fin, les Vulcains qui restent vont s'installer sur une nouvelle planète, l'enterprise va avoir l'équipage de la série, par le fait qu'un incident fait que Pike doit renoncer au commandement et Kirk malgré tout se retrouve comme étant le plus jeune capitaine de Star Fleet.

J'ai aussi aimé les petits clin d'oeil, j'en ai mentionné déjà pas mal, on a aussi le fait que la créature qui est implanté en Christopher Pike par les Romuliens et certainement la même que dans Star Trek 2, je me demande si la planète où  Kirk est abandonné n'est pas une planète qui est apparu déjà auparavant.

Bref c'est un film que j'ai beaucoup aimé, car il joue avec les codes de la série originale tout en explorant les possibilités d'une réalité paralèlle et j'espère donc qu'il y aura donc un autre film avec ce nouvel équipage, ce serait dommage de ne pas explorer les possibilités qui sont à présent offertes même si la relation entre Spock et Uhura risque de poser problème si elle continue dans la suite car ça créerait un écart trop grand avec l'image habituelle de Spock bien que ce serait drôle de voir comment Spock se comporerait avec une épouse.

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Live Long and Prosper
commenter cet article

commentaires

Neph 08/05/2009 23:02

Mais non, mais non, il existe forcément d'autres grands fans :)

Neph 08/05/2009 22:56

Tu devrais inscrire ton blog sur une communauté qui en parle, ça t'amènera un lectorat plus attentif que moi ;)

The Bursar 08/05/2009 23:00


Oui faudrait que j'en trouve une, même si l'article en lui-même est tellement long que ça va être dur de lui trouver un lectorat ;)


Neph 08/05/2009 22:38

Oh punaise, j'avoue, j'ai été larguée dès le premier paragraphe. Enfin je retiens que tu as aimé, et tu m'en vois ravie :)

The Bursar 08/05/2009 22:44


Aimer est encore trop faible, j'ai réellement adoré. Là, l'article c'est vraiment pour ceux qui l'ont vu car c'est un article que j'ai écrit plus pour mon plaisir qu'autre chose, vu que je n'ai
personne avec qui en discuter, c'est le côté chiant quand tu ne connais personne qui partage ta passion.


Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell