Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 08:51

les-abeilles.jpegAujourd'hui je vais vous parler de l'ouvrage Les Abeilles, publié par l'atelier de l'agneau et que j'ai reçu lors de la dernière opération Masse Critique de Babelio.

 

Il contient une traduction de livre IV des Géorgiques de Virgile par Françoise Favretto, qui est suivie par un entretien sur Virgile et l'apiculture.

Ce qu'il faut savoir c'est que cette partie des Géorgiques est un traité d'apiculture et qu'il s'agit de la partie la plus connue des géorgiques, à cause du caractère politique de la description de l'organisation de la ruche par Virgile, car ce texte fait partie des références quand on essaie de réfléchir sur la possibilité de trouver au sein du monde naturel un modèle d'organisation sociale qui se rapprocherait du nôtre.

 

Concernant le texte de Virgile, ce fut une assez bonne lecture, car en temps normal je ne suis pas très fan de Virgile(ou de la poésie latine), mais là j'ai été séduite par certains passages où Virgile décrit les combats entre reines ainsi que son évocation du cadre où se trouve la ruche.

Je ne connais pas le texte latin, donc je ne peux donner mon avis sur le degré de précision de la traduction. Par contre, j'ai trouvé que le fait de traduire le texte en prose était un bon choix, car le style est ainsi plus fluide, surtout quand on n'est pas habitué à lire un traité sous forme de vers, ce qui était courant dans l'antiquité.

 

Pour ce qui est de la deuxième partie, il s'agit d'un entretien entre Patrick Jusseaux, un formateur indépendant, Christian Roux,  un apiculteur, et Jean-Marie Gachon, un chargé de communication au CNRS. L'entretien contient quatre parties :


I. Virgile et l'apiculture

II. La ruche, un modèle social

III. L'apiculture comme baromètre écologique

IV. Christian, après Virgile : recommandations

 

abeille.jpgComme vous vous en doutez peut-être la partie que j'ai préféré est celle sur la ruche comme modèle social, car j'ai aimé le questionnement sur les erreurs qui ont été relevées dans le texte de Virgile : savoir s'il s'agissait d'une erreur de Virgile ou s'il s'agissait d'une modification volontaire destinée à rendre la ruche plus proche du modèle impérial et ainsi permettre à Virgile de faire sa cour à Auguste.

Au passage, j'ai découvert que Xénophon faisait erreur sur les abeilles, car non, ce ne sont pas les jeunes abeilles qui quittent la ruche pour fonder une nouvelle ruche. 

Dans la première partie, il est intéressant de découvrir à quel point les romains s'y connaissaient déjà en matière d'apiculture tandis que la troisième revient sur la question du péril qui menace actuellement les abeilles, ce qui m'a bien instruite, car je ne connaissais pas vraiment les détails du problème. J'ai d'ailleurs trouvé très intéressant le passage où Jean-Marie Gachon explique ce qui se produirait s'il n'y avait plus de pollinisateurs et quels aliments il nous resterait. Tout de suite, on perçoit mieux l'importance du problème(dans mon cas, surtout quand j'ai découvert qu'il faudrait alors dire adieu au café...).

La dernière partie est également intéressante, car elle permet d'avoir un aperçu des difficultés que rencontrent les apiculteurs en France à l'heure actuelle.

 

C'est un ouvrage qui m'a appris un certain nombre de choses et qui est facile à lire et à comprendre. Niveau culture philosophique, cela m'a permis de lire enfin cette fameuse description de la ruche.


Je remercie donc Babelio ainsi que l'Atelier de l'agneau pour m'avoir permis de découvrir ce livre.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Chante - déesse...
commenter cet article

commentaires

Lael 12/02/2011 05:19



c'est sur que l'apiculture est dans de sales draps, encore ces fichus pesticides d'agriculture intensive. Cet été j'ai visité une miellerie, la question est ressortie, forcément. L'apiculteur qui
nous présentait comment il produit du miel était dans un mélange de colère et d'abatement.


Alors, qu'est ce qui nous restera à manger ? je suis surprise qu'ils nous reste quelque chose sans abeille ! pas de pollenisation, ça veut dire quoi, plus de plantes à termes, ou que celles qui
se reproduisent sans les abeilles ? sans parler qu'il y aura surement un effet domino dans le reste de la chaine alimentaire. Encore une catastrophe de fin du monde prochaine tiens "-_- Etonnant
d'ailleurs que le thème n'ai pas été traité en SF XD



The Bursar 19/02/2011 12:17



Il reste les céréales apparemment. Cette discussion m'évoque le problème de l'extinction qui est abordé dans le monde perdu, où la théorie qui semblait triompher est une théorie comportemental,
un groupe change son comportement, ce qui par un effet papillon entraîne la destruction des autres espèces.


Un livre de sf fondé sur la disparition des abeilles ça serait peu vendeur, car c'est peu effrayant ou extraordinaire. ça me rappelle Star Trek IV où le monde est à deux doigts d'être détruit
simplement parce qu'il n'y a plus de baleine, j'avais bien aimé le fait que le film mettait en question certains pratiques des années 80.



sandy 10/02/2011 21:43



oui les grands cultivateurs de fruits aux USA font appel aux apiculteurs pour louer des centaines (ou plus !) de ruches...


Problème : les abeilles sont épuisées très rapidement, les cultures continuent d'être arrosées de pesticides qui tuent les abeilles et les apiculteurs qui y participent ne récupèrent même pas le
miel (ils se contentent du prix de la location de la ruche) et après ils s'étonnent de leur perte record d'abeilles !!


Enfin... je vais rester calme ! ;o)



The Bursar 11/02/2011 23:17



Ils parlent de ce problème dans l'entretien.



Neph 10/02/2011 11:07



Ah ben tiens, je vais bientôt faire mon article aussi, j'ai reçu le même ouvrage...



The Bursar 10/02/2011 21:32



Je ne suis pas la seule à avoir tardé à faire mon billet à ce que je vois ^^ Mon excuse, c'est toujours la même, je ne l'ai récupéré que quand mes parents sont venus me rendre visite.


Tu avais déjà lu le géorgiques ?



sandy 10/02/2011 09:24



Haaa, je l'avais repéré aux masses critiques ! Il me faisait très envie ! Bon moi c'était plus pour la partie moderne que pour Virgile en fait  !


Ravie que tu es ainsi pris conscience des problèmes de pollinisation et des conséquences de la disparition des abeilles ! Et vraiment, le fonctionnement d'une ruche est PASSIONNANT ! ;o)



The Bursar 10/02/2011 21:34



J'avais déjà eu un aperçu des problèmes liés à la disparition des abeilles, mais là c'était beaucoup plus expliqué, ce qui permet de mieux cerner les risques réels. Je ne savais pas, par exemple,
qu'aux USA certains étaient obligés de louer des ruches s'ils veulent que leurs plantes soient pollinisées.



Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell