Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 23:48
Holmes-Robert-Downey.jpgCe soir, je suis allée voir Sherlock Holmes en avant-première et je n'ai pas été déçue, Robert Downey Jr incarne un très bon Sherlock Holmes, plus maladroit que dans le livre au sens où c'est ici sur Holmes et non sur Watson que va reposer le côté comique du film.

Il colle à la description qui est donné de Holmes dans une étude en rouge(dont j'ai parlé ici), car Holmes est d'abord décrit à Watson en ces termes :

"Holmes is a little too scientific for my tastes - it approaches to cold-bloodedness. I could imagine his giving a friend a little pinch of the lattest vegetable alkaloid, not out of malevolance, you understand, but simply out of a spirit of inquiry in order to have an accurate idea of the effects. To do him justice, I think he would take it himself with the same readiness. He appears to have a passion for definite and exact knowledge."


Ce qui apparaît bien dans le film, où Holmes fait des expérimentations sur le chien, le fameux bull pup dans le premier chapitre d'une étude en rouge et dont il n'est plus jamais question, ce qui a mené certains à s'interroger sur les possbiles sens métaphoriques de cette expression, et Holmes empoisonne aussi un chien à la fin d'une étude en rouge pour prouver sa théorie(le chien était mourrant et devait être euthanasié par Watson), donc j'ai trouvé que c'était pas mal d'avoir réintroduit le chien.
Ensuite on a plusieurs reprises Holmes en train d'essayer de nouveaux moyens de faire une chose comme inventer un silencieux, ce qui est présent encore dans une étude en rouge où lors de la première apparition de Holmes, celui-ci vient de découvrir un moyen infaillible d'identifier les traces de sang.

sherlock-holmes-2009.jpgLe seul bémol à mon avis est que sa consommation de cocaïne et de morphine est remplacée par une tendance à avaler n'importe quelle substance alccolisée, ce qui ne colle pas trop dans le personnage. Pour ce qui est du côté bordélique, je ne me rappelle plus assez des livres pour pouvoir le dire, car je ne crois pas que ce soit à ce point, mais il y a effectivement le fait que Holmes tire des coups de feu dans l'appartement et procède à toutes sortes d'expériences. Le violon est là, ce qui est tout fait génial, parce qu'on retrouve du coup le fait qu'il joue des notes au hasard quand il est plongé dans ses pensées.
Par contre ce que j'ai apprécié comme bien trouvé, c'est les moments où l'on suit la réflexion de Holmes lors d'un combat et donc l'usage qu'il fait de ses déductions pour remporter le combat, car je n'avais pas pensé à relier ses talents de boxeurs et d'escrimeurs à ses facultés déductives alors qu'il est évident qu'elles doivent lui servir puisqu'un combat repose beaucoup sur la stratégie.
Par contre, je n'ai rien relevé donnant à penser que Holmes soit gay(je dis ça pour toutes les personnes qui vont tomber sur cet article suite à une recherche sur google avec comme mot-clef Holmes gay), parce que dans le livre, il n'accueille pas avec joie le mariage de Watson, donc qu'il cherche à le saboter un peu ne veut pas dire qu'il éprouve une attraction d'ordre sexuelle pour Watson, il peut très bien apprécier la compagnie de Watson amicalement, le seul truc c'est que Holmes se retrouve avec un petit côté Dr House par son manque d'engouement pour le mariage de Watson
Pour ce qui est de sa relation avec Irène Adler, j'en reparlerai bientôt, quand j'aurai relu un Scandale en Bohème, mais c'est sympa d'avoir ressorti La femme.
Sinon, niveau interprétation, je n'ai pas encore décidé si je préfèrais Robert Downey Jr ou Peter Cushing, car le Holmes de Cushing est élégant, avec des remarques cruelles, assez froid ce que j'aime beaucoup, tandis que celui de Downey Jr est plus orienté sur le côté excentrique de Holmes, plus soucieux de sa personne que des autres mais qui en même temps, montre diverses facettes de Holmes. J'aime beaucoup le moment où il découvre qu'on est en Novembre... c'est très dans le personnage qui refuse de faire de la place dans sa mémoire pour toutes informations inutiles.
Par contre, je veux le poster avec Robert Downey Jr(le premier, pas le second), ça doit être de l'avoir vu partout dans le métro mais mantenant j'ai envie de l'accrocher au-dessus de mon lit.

sherlock-holmes-watson-jude-law-poster.jpgPour ce qui est de  Watson, Jude Law est parfait, car c'est un personnage beaucoup plus proche du livre que ce que l'on trouve souvent dans les adaptations où Watson est un brin bedonnant, lent à comprendre et inutile, alors que là, Watson est plutôt fin, ce qui colle avec le fait que quand il revient d'Afghanistan, il est particulièrement amaigri suite aux privations et maladies qu'il a enduré.
C'est ici un homme d'action un brin brutal, trait qui n'ont rien de déplacé chez un ancien militaire. Il est peut-être ici plus violent que dans les livres, mais en même temps, dans les livres c'est lui qui raconte donc on peut envisager que ce sont des détails passés sous silence, mais qui sont plausibles, car si vous allez affronter un dangereux meurtrier, vous n'allez peut-être pas demander à une version de Sheldon ou de Daniel Jackson pour vous accompagner. Ici Watson n'est pas stupide, c'est quelqu'un d'une intelligence normale, qui a les pieds sur terre et qui veille sur Holmes, l'empêchant de trop se laisser  aller. Son soucis pour Holmes est dans le livre mais là c'est peut-être exagéré, au sens où je ne me rappelle pas que Watson fasse quelque chose pour empêcher Holmes de se laisser là, je crois qu'il se contente de faire des commentaires, comme dans le signe des quatre, lorsque l'on découvre que l'occupation de Holmes entre deux enquêtes réside pour beaucoup dans sa seringue, mais je crois que Watson respecte davantage le droit de Holmes à faire ce que bon lui chante.
Le film joue beaucoup aussi sur le mélange de fascination et de lucidité de Watson quand il s'agit de Holmes, car il n'est pas aveugle sur ses défauts mais en même temps, il ne peut résister à le tentation de le suivre dans une de ses enquêtes.
Pour ce qui est de son mariage, j'aborderai la question dans quelques jours, quand j'aurais relu le signe des quatre, car je n'ai pas exactement compris pourquoi il voulait présenter sa fiancée à Holmes, alors qu'il l'a connait déjà, tout comme le coup de la bague, car Watson n'est-il pas sensé avoir déjà fait sa demande ? Bref je laisse la question en suspens en attendant d'avoir relu le livre.
blackwood.jpg Pour ce qui est de Lord Blackwood, j'ai adoré son manteau, ça du méchant qui a de la classe. Je trouve que Mark Strong est assez bon pour jouer les méchants, parce que bon en Mr Knightley, il est pas top, la coupe de cheveux n'aidait pas non, mais par contre il est fait pour jouer les méchants.

Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, vous vous doutez peut-être du fait que mon intérêt était assez limité et qu'en ce qui me concerne Holmes aurait pu aller enquêter sur les cercles de culture, que je m'en serais moqué, du moment que le personnage est bien joué. Je ne dis pas que l'histoire était sans intérêt, c'est juste que ce n'est absolument pas ce qu'on trouverait dans un Conan Doyle, même si une histoire de magie noire n'est pas si éloignée de certaines nouvelles qui inclinent un peu vers le paranormal, mais sinon, il y a beaucoup d'actions, alors que normalement Holmes est celui qui s'enorgueillit de pouvoir résoudre une affaire de son appartement sans sortir de chez lui, or là il passe son temps à échapper à toutes sortes de danger mais ça se tient, car ce sont des éléments qui se prooduisent dans la recherche de données, car Holmes ne peut réfléchir sans données.

Je suis assez contente de ce film, même si il faut que je finisse les livres avant de pouvoir avoir véritablement une opinion définitive, mais j'ai énormément apprécié l'importance des petits détails que l'on y trouve et donc j'attend le prochain film avec intérêt en espérant que l'histoire sera plus proche d'une enquête classique de Sherlock Holmes, ou au moins, moins , et la question qui se pose aussi sera, Moriarty serait-il ou non de la partie ?

Cet article a été rédigé dans le cadre du challenge lunettes noires sur pages blanches.

challenge lunettes noires
Repost 0
Published by The Bursar - dans Science of deduction
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 15:42
a dementor has taken my book Aujourd'hui nous allons parler d'Harry Potter and the Goblet of Fire de J.K.Rowling dans un article bourré de spoiler.

Dans ce quatrième opus, l'univers d'Harry est sur le point de changer radicalement. La situation au départ était brillante, les Dursleys cessant de le maltraiter par peur de se faire massacrer par le parrain en cavale d'Harry et Draco ayant été brièvement changé en bouncing Ferret par le nouveau professeur de Défence contre les forces du mal. Mais ensuite, alors qu'il n'avait pas mis son nom dans la coupe de feu, Harry se retrouve désigné  comme quatrième champion pour le Triwizard Tournament,  tournoi où s'affrontent les trois plus prestigieux écoles de magie d'Europe  - Poudlard, Beauxbatons et Durmstrang - à travers leur champion respectif dans trois épreuves où les possibilités de se faire gravement blesser ou tuer sont élevées, bien que des précautions aient été prises pour empêcher ça. Quelqu'un chercherait-il à éliminer Harry ? Pour une fois, Harry se retrouve en danger sans avoir rien fait pour s'y retrouver, tandis que Voldemort prépare son retour et que le passé se met à refaire surface, en révélant un autre visage du ministère de la magie.

J'ai adoré ce livre de la première à la dernière page et c'est actuellement mon préféré de la série, le passage chez les Dursleys n'est pas ennuyeux comme les précédents, parce qu'il change vu que Dudley est au régime, donc c'est à  son tour d'être malheureux, et les Dursleys ne maltraitent plus Harry. De même on a le droit à la revenche sur Draco, avec l'épisode du Bouncing Ferret qui m'a fait assez rire et on a aussi moins droit au traditionnel Rogue et Draco sont méchants, car dans le trois j'avais trouvé qu'on était un peu trop dans le "les dursleys, Rogue et Draco sont méchant et Harry est un brave garçon qui supporte tout bravement".
SDC13002.JPGCe livre est assez drôle avec les problèmes d'Harry et Ron pour se trouver une partenaire pour le bal et la découverte qu'Hermione est une fille et diverses autres situations comme le fait que Myrtle espionne la salle de bain des Préfets et craque sur Harry.

La fin du livre m'a tout autant ému que la première fois où je l'ai lu, j'adore quand Harry ne veut pas lâché le cadavre de Cédric, mais cette fois en plus, j'ai trouvé plusieurs passages du livre assez émouvant quand on sait la fin, comme quand Mr Diggory dit à Cédric dit que le fait qu'il a battu Harry Potter au quidditch sera une super chose à raconter à ses petits enfants ou quand Harry s'imagine avoir remporté le tournoi, car c'est très triste quand on sait que ce n'est pas ce qui les attend.

Les seuls points dont je ne suis pas fan, c'est Rita Skeeter et ses articles qui viennent bien pourrir la vie d'Harry et Hermione et sa lutte pour les droits des elfes de maison, mais même ça, ça ne m'a pas agacé, car ce n'est pas utilisé à l'excès ou de façon trop caricaturale comme je l'ai craint en retrouvant les chapitres qui introduisaient ces deux aspects.

Ce que j'aime beaucoup dans ce livre, c'est que la situation est plus sombre, et que l'on peut relever plein de détails importants, ainsi le discours de Voldemort nous donne la première référence à la protection dont bénéficie Harry chez les Dursleys, on découvre les Aurors, la vérité sur les parents de Neville et des infos sur Rogue, sur le fait qu'il était connu pour son penchant pour la magie noire et que la plupart de ses amis d'école sont devenus des mangemorts, ce qui a été pour moi assez intéressant vu que j'ai récemment relu le chapitre sur Rogue dans le tome 7. 
En plus, dans ma lecture, j'ai bien aimé suivre le faux Moody, je me suis amusée à repérer les moments où il agissait pour se venger des Mangemorts qui ont trahi Voldemort. Ce tome aussi nous donne un aperçu du vrai Dumbledore, puisque jusqu'ici, on avait eu le droit qu'au gentil sorcier un peu excentrique, à l'air aussi bienveillant que Voldemort est méchant.
SDC13004.JPGRogue est particulièrement intéressant dans ce volume, vu que son passé est en train de le rattraper, j'ai essayé de m'imgainer ce que l'année a pu être pour lui avec la suspicion que Moody fait plâné sur lui, amenant peut-être Rogue à se poser des questions sur le degré de confiance que Dumbledore lui accorde.
Si on fait bien attention, on s'aperçoit que Rogue se fait plus discret dans ce tome, il est là lorsque Potter se fait désigner par la coupe de feu, mais il n'est mentionné pour aucune des tâches et surtout pour la dernière, car c'est là que je m'en suis aperçue. Dans les tomes précédents, Rogue fait toujours partie des premiers sur les lieux et là, il ne fait pas partie des profs qui vont patrouiller à l'extérieur du labyrinthe, par contre, il y a Hagrid, alors qu'Hagrid n'est pas vraiment doué pour la magie, donc ce serait plutôt logique que ce soit Rogue qui soit à la place d'Hagrid, et finalement Rogue ne revient sur les devants de la scène que lorsqu'il sauve Harry en compagnie de Dumbledore et McGonagall. Du coup, j'ai l'impression que Rogue fait profil bas dans ce tome, une preuve étant le fait qu'il essaie d'empêcher Rusard de révéler à Moody qu'on a pénétré dans son bureau.

J'ai aussi pas mal apprécié ce qu'on apprend des événements qui ont lieu lors de la chute de Voldemort, et ainsi j'ai eu confirmation de ce que je suspectais, Sirius n'a pas eu le droit à un procès : j'aime beaucoup le moment où Sirius explique qui était Barty Crouch à l'époque, et en même temps, ça prépare pour la suite, car on se rend vraiment compte dans ce tome, que le pouvoir exécutif chez les sorciers a un brin tous les pouvoirs mais aussi que le ministère de la magie est prêt à tout pour dissimuler le retour de Voldemort.

Par contre, j'ai eu un problème avec Priori incantatem, car si Vodly s'est fait désincarné lorsque Lily se sacrifie pour sauver Harry, puis part se planquer en Albanie, comment fait-il pour être en possession de son ancienne baguette lors de la scène du cimetierre ? parce qu'il serait plutôt logique qu'il l'ait perdu et se serve d'une autre à la place, car lors de sa défaite, il n'est plus capable de tenir une baguette, donc il ne peut pas l'avoir cachée, serait-ce Wormtail qui s'en serait occupé ?

ReReading-HP---Team-Severus-fond-logo.jpgUn dernier point, c'est que cette lecture a été aussi l'occasion de quelques envolées de mon imagination sur Rogue, parce que bon, il y a tout de même une révélation de taille : Rogue porte une chemise de nuit grise pour dormir !!!! Franchement, c'est pas glamour, j'imagine qu'il doit même porté le bonnet de nuit assorti, il pourrait penser à passer une robe de chambre avant de s'aventurer dans les couloirs pour faire la lumière sur des bruits mystèrieux.
Dans la même série, on a le fait que lors du bal, Rogue n'apparaît que lors de sa discussion avec Karkaroff, donc je me pose de grandes questions, comme par exemple, à quoi peut bien ressembler la tenue de Rogue, car il ne peut tout de même pas porter sa tenue traditionnelle ? mais surtout je me suis aperçue qu'il ne dansait pas, donc je me suis amusée à imaginer ce que ça aurait donné si Rogue avait été obligé de danser(comme pour l'épisode du cracker dans le 3), car je n'imagine absolument pas Rogue danser volontairement.

J'ai vraiment apprécié cette relecture, mais, je crains la suite, parce que je n'ai vraiment pas aimé le tome 5 et que c'est le prochain ouvrage au programme de (re)-reading Hp.


-Re-Reading-HP-logo.jpg
Repost 0
Published by The Bursar - dans (Re) Reading Hp
commenter cet article
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 23:42
sherlock-holmes-novels-1.jpgLe docteur John H. Watson, assistant chirurgien dans les armées anglaises combattant en Afghanistan, a été renvoyé en Angleterre suite à une blessure qu'il a reçue. Ses finances diminuant, il se lance à la recherche d'un logement confortable à un prix raisonnable et une de ses anciennes connaissance propose de le mettre en relation avec un individu un peu particulier qui fréquente le laboratoire médical sans que l'on sache quel peut bien être l'objet de ses études et qui cherche un colocataire.  Les deux hommes s'entendent et c'est ainsi que Watson et Sherlock Holmes emménagent au 221b, Baker Street.
La santé de Watson étant encore fort fragile,  il n'a pas d'autre occupation que de s'interroger sur son étrange colocataire afin d'essayer de découvrir quelle peut bien être son activité. Le mystère finit par être dissipée, lorsque Watson critique sévèrement un article sur la science de la déduction, qu' Holmes se trouve avoir écrit. C'est alors que Watson apprend que son colocataire est un détective consultant et se trouve embarqué dans une enquête sur un meutre survenu dans une maison abandonnée avec le mot Rache(vengence en allemand) écrit en lettres de sang sur le mur.

Une étude en rouge de Sir Arthur Conan Doyle est le premier roman avec le duo Sherlock et Watson. Il nous offre une assez bonne présentation des deux personnages et nous montre comment le duo s'est formé.
Ce que j'ai aimé dans cette histoire c'est le fait que nous suivons Watson dans sa découverte progressive de son colocataire et aussi sa conversion à l'art de la déduction, l'enquête apparaissant comme une illustration de celui-ci, avec une opposition entre la méthode de Sherlock Holmes et les deux inspecteurs les plus brillants de Scotland Yard, Lestrade et Gregson.

Le gros bémol de ce livre et qui fait que j'ai hésité à le relire vu que je l'avais relu assez récemment en français  et que j'ai ensuite hésité à lire en entier vu que ce qui m'intéressait c'était de voir les éléments que ce livre nous donne du caractère de Holmes et Watson, c'est l'histoire qui occupe cinq chapitres du livre et qui arrive en plein milieu(lLoren D. Estleman qui a rédigé l'introduction dit assez clairement que c'est un élément qu'elle saute).
Ce qui me gène avec cette histoire c'est son côté digression de l'auteur, parce qu'elle brise la narration, puisque l'on passe sans transition de l'arrestation du coupable à cette histoire, qui n'est introduite par aucun personnage, n'appartenant pas à la narration de Watson. La première fois que je l'avais lu, ça m'avait agacé, car on passe tout d'un coup à une histoire avec des personnages que l'on ne connait absolument pas, le lien n'étant donné qu'à la fin. Une fois l'histoire finie, le chapitre suivant reprend avec la narration de Watson où le coupable explique ses motivations et comment il accomplit son crime, et du coup, l'histoire qu'on nous a raconté pendant cinq chapitres n'a pas de fonction dans l'histoire et on a l'impression qu'on aurait pu s'en passer.
A la relecture, j'ai apprécié l'histoire intercalée, certaines lignes m'ont marquée la première fois que je l'ai lu, je déplore juste le fait que Conan Doyle n'ait pas fait davantage d'effort pour intégrer cette histoire au récit.

Je n'ai pas regretté ma relecture, d'autant que c'est la première fois que je le lis en anglais et que j'ai ainsi découvert que c'est tout de même mieux en vo. Ma préférence va au deux premiers chapitres où l'on découvre Holmes et Watson et que la routine s'installe au 221b.

Ce livre est ma première lecture dans le cadre du challenge English Classics.

EnglishClassicsMaxi-copie-1.jpg
Repost 0
Published by The Bursar - dans Science of deduction
commenter cet article
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 14:59
requiem-tome-5.jpgAujourd'hui nous allons parler bandes-dessinées avec tout d'abord les tomes 4à 6 de Requiem, chevalier vampire : le bal des vampires, Dragon Blitz et the Hellfire club. J'ai parlé des trois premiers tomes, il y a quelques temps.

L'histoire suit deux lignes, on a d'un côté les efforts de Requiem pour retrouver Rebecca et être enfin réuni avec elle et de l'autre, un complot visant à renverser Dracula, tandis que Dracula cherche à obtenir de l'opium noir, drogue nécessaire pour permettre aux vampires d'oublier ce qu'ils ont vécu sur la terre et dont l'approvisionnement n'est plus assuré régulièrement.

Ces trois tomes sont intéressants car ils nous font découvrir les autres royaumes de Résurrection et surtout le fait que les vampires ne sont pas à la tête de la planète mais seulement de Draconia, tandis que nous en apprenons davantage sur Thurim, la précédente incarnation de Requiem, j'ai d'ailleurs une préférence pour Thurim, car Requiem est gentil dans le fond, alors qu'on sent bien la cruauté de Thurim, qui n'a toutefois rien à voir avec la perversité de Néron.
Un des nouveaux personnages que j'ai particulièrement apprécié, c'est Dame Vénus, une des ghoule, parce qu'elle a une manière très particulière de s'exprimer avec par exemple pour l'anbordage :

"L'heure est venue d'un peu de harcèlement sur le lieu de travail."

L'histoire se complexifie dans ces tomes avec les différents éléments du complot qui se mettent en place. J'ai hâte de lire la suite.

rapaces.gifMaintenant, passons aux 4 tomes de la série Rapaces.

Tout commence par une série de meurtres sur laquelle enquête Vicky Lenore, toutes les victimes ont pour point commun un kyste derrière l'oreille qui a été perforé par le meutrier à l'aide d'une aiguille. Son enquête va l'amener à découvrir  de terribles secrets sur la classe dirigeante et à faire la rencontre des Rapaces, Draco et Camilla, rencontre qui va faire basculer son existence...

Rapaces c'est une histoire de vengeance, pleine de sensualité et de violence, où les humains ignorent qu'ils ne sont plus au contrôle de leur monde, mais qu'une autre race a infiltré les sphères du pouvoir, race à présent menacée par les Rapaces, décidés à mettre un terme à leur règne.

Attention Spoiler !!!


Cette série revisite le mythe du vampire d'une façon intéressante, opposant deux courants, les vampires qui par soif de pouvoirs ont décidé d'infiltrer les sphères du pouvoir et de renoncer à la nuit, et dont la race est en train de périr car un kyste est apparu sur eux, comme marque de leur déchéance et leur immortalité est en train de s'estomper, et de l'autre, les Rapaces, vampires qui sont restés fidèles à ce qu'ils sont et qui ont de ce fait garder toute leur puissance.

C'est une histoire intéressante, j'ai bien aimé les différents graphismes et j'ai énormément aimé les deux Rapaces, Draco et Camilla. Mon seul regret est qu'il n'y ait que 4 tomes et un hors-série, car j'aurais aimé en apprendre davantage sur les Rapaces.


Repost 0
Published by The Bursar - dans Children of the Night
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 22:06
lupinposterCe soir je vais vous parler du film Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban et si vous aimez ce film, ne lisez pas ce qui va suivre, car, comme mon titre vous l'a peut-être fait deviner, je n'ai pas aimé donc ce qui va suivre pourrait être assez cruel  parce que je me rappelle encore suffisamment du livre pour bien avoir repéré tous les écarts par rapport à celui-ci et j'ai horreur qu'une adaptation s'écarte du livre, surtout quand ces écarts me donnent l'impression que le réalisateur est en train de réécrire le livre comme si celui-ci était imparfait. Du coup, je préfère les deux premiers films car même s'ils ne rendent pas l'ambiance de Poudlard, ils ont au moins le mérite d'être plus fidèle et dans le deux, il y a Gildy et la scène de duel^^.

Ainsi le film commence sur Harry en train de pratiquer un sort dans sa chambre, ce qui donne un charmant effet pour commencer mais contredit le livre et le film précédent : les sorciers mineurs n'ont pas le droit de pratiquer la magie hors de Poudlard.
Ensuite, c'est quoi la coupe de cheveux de Draco ? ça ressemble à rien. Je ne parlerais pas des costumes... par contre j'aimerais beaucoup savoir pourquoi Flitwick a rajeuni, je ne vois vraiment pas ce que ce changement apportait, parce que McGonagall j'aurais compris, mais Flitwick....
Concernant Dumbledore, le changement apporté au personnage m'a toujours agacé, parce qu'il n'a plus ce côté gentil père Noël qu'il avait avant et que j'ai toujours associé au personnage, là, il fait hippie, mais surtout je viens de me rendre compte que les phrases bizarres sensées être pleines de sagesse ne sont pas dans le livre, d'où mon interrogation sur ce que Dumbledore peut bien fumer dans son bureau, où est passé la bienveillance du personnage ? je ne le trouve absolument pas rassurant.
Pour ce qui est de Rogue, je n'en parlerais vu que mon principal reproche porte sur la fin du film et c'est un point dont Trillian a parlé et qui a été pas mal débattu dans les commentaires de son article que vous trouverez ici. Alan Rickman est comme toujours irréprochable dans le rôle et je l'adore lors du cours de défence contre les forces du mal, mais c'est tout à fait dommage que le film ne parle pas de la blague de Sirius qui a failli lui coûter la vie.

harry_potter_and_the_prisoner_of_azkaban_ver9.jpgCe que, pour ma part, je dirais de la fin, c'est que je n'ai pas aimé le fait que la transformation de Lupin en loup-garou arrive avant qu'Harry ait pu donner sa réponse à Sirius, car j'aime ce moment dans le livre où Sirius croit qu'Harry va refuser sa proposition, mais Harry accepte, ce qui apporte un bref moment de joie à Sirius.

Le seul changement que je comprends est celui qui concerne Hagrid parce qu'il est évident qu'il ne convient pas de montrer un personnage avec un bon penchant pour la boisson et qui noie sa détresse dans l'alcool dans un film pour enfant, ce serait effectivement donner un mauvais exemple, quoiqu'Hagrid ne fume pas, c'est déjà bien, non ?

Lupin en soi est bien mais je n'aime pas la manière dont le film modifie la relation qui existe entre Harry et lui, les scènes sont effectivement très belles mais elles donnent l'impression qu'il y a un lien spécial entre eux, alors que Lupin est plus distant dans le livre et parle très peu des parents d'Harry. J'aime énormément la scène dans le livre quand Harry apprend le patronus charm, parce que Harry entend les dernières paroles de ses parents et en parle à Lupin sans se douter qu'une telle chose puisse l'affecter, puis on finit par apprendre que Lupin connaissait le père d'Harry mais reste très évasif sur le sujet, donc ça m'a véritable déçue de ne pas retrouver ça dans le film.
Pour ce qui est du cours avec le boggart, je l'aurais aimé si la présence de Draco n'avait pas gâché la scène, car les élèves de Serpentard n'ont rien à faire là donc ça m'a agacé, d'autant que Draco me tapait particulièrement sur les nerfs dans ce tome.
Je n'ai pas non plus apprécié le fait que ce soit Harry qui découvre la présence de Peter sur la carte du Marauder et d'une façon général, je n'aime pas la manière dont est joué le personnage d'Harry, je l'ai trouvé un brin arrogant et j'ai absolument détesté la manière dont il apprend que Sirius est sensé avoir trahi ses parents et surtout la petite scène pleine d'émotion dans la neige, on se croirait pendant sa crise d'ado du tome 5.

ReReading-HP---Team-Severus-fond-logo.jpgAprès, on sent bien que le réalisateur n'aimait pas le quidditch, le seul match que l'on voit a été complètement expédié, Wood est absent alors qu'il est vraiment génial dans ce tome(oui, si Wood avait été dans le film ou si au moins on avait eu la remarque sur le fait qu'il tente de se noyer dans les douches, j'aurais été plus clémente envers ce film) et on a droit à une attaque aérienne des Dementors histoire de bien pimenter, sauf que, depuis quand les Dementors volent ? sans compter le fait que l'on voit leur bouche alors que normalement seuls ceux qui vont recevoir leurs baisers sont sensés la voir... et bien-sûr je n'aime pas du tout le fait que pour montrer ce que font les Démentors aux sorciers, on les voit aspirer une fumée blanchâtre de leurs victimes et que l'on voit une luciole s'échapper de Sirius pour symboliser son âme. Les Dementors volants je ne trouve pas ça effrayant(mais ça aurait pu être pire, ils auraient pu faire de la lumière en plein jour).

Il y a encore beaucoup de point sur lesquels je pourrais pinailler mais j'ai déjà fait le tour de l'essentiel, par contre, pour finir sur une touche positive, j'ai bien aimé la manière dont l'intérieur de chez les Dursleys est décoré et Emma Thompson est géniale en Trelawney.

J'ai donc revu ce film dans le cadre de (re)-reading Hp, et vous pouvez retrouver une critique favorable de ce film chez Cachou ainsi que le récapitulatif des autres billets sur la question.

-Re-Reading-HP-logo.jpg
Repost 0
Published by The Bursar - dans (Re) Reading Hp
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 18:00
Spock_doit_mourir.jpgCette histoire commence par une discussion entre McCoy et Scotty sur cette question : comment puis-je être sûr que le moi qui est rematérialisé par le téléporteur est le même moi que celui qui s'est dématérialisée ? tout aurait pu s'arrêter là sans une attaque massive des Klingons contre la Fédération en parfaite violation avec le Traité de Paix Organien. Pourquoi les Organiens, entités extra-terrestres immatérielles aux pouvoirs pouvant d'étendre au-delà de leur propre planète, ne sont-ils pas intervenus ? Pour sauver la Fédération, la seule solution qui s'offre à l'Enterprise est d'entreprendre un voyage de plusieurs mois pour atteindre Organia et découvrir la vérité. Mais Scotty a l'idée de modifier le téléporteur pour essayer d'envoyer quelqu'un sur Organia, l'expérience rate et Mr Spock, volontaire pour l'expérience, se retrouve avec un double. Lequel est le vrai Spock ? sont-ils tous deux Spock ou l'un d'eux est-il un danger pour l'Enterprise ?

Eh oui, c'est le retour des romans inspirés de Star Trek Tos, mais dans la mesure où je continue d'écouter en boucle Ministry of Magic, ça aurait pu être pire. Aujourd'hui nous parlons de Spock doit mourir de James Blish, livre publié un an après l'arrêt de la série et donc l'action se déroule quelques part durant la deuxième saison. Ce livre ne m'a pas hyper enthousiasmé, même s'il ne m'a pas agacé comme Sarek, parce que ce livre est bourré de référence à des événements des épisodes comme le mariage raté de Spock, alors qu'elles ne sont pas nécessaires à l'histoire et parce que je trouve que ça casse l'ambiance, car dans la série il n'y a jamais de référence à ce qui s'est passé dans les autres épisodes, du coup, j'ai l'impression qu'ici c'est déplacé et que l'auteur cherche à trop en faire.
Ensuite le thème du dédoublement n'est pas non plus original, puisque Kirk se retrouve dédoublé par un incident de téléporteur dans un des premiers épisodes tandis que l'on rencontre un double de Spock, dans un épisode où Kirk se retrouve dans un univers paralèlle suite à un nouvel incident de téléporteur(finalement McCoy n'a peut-être pas tord de se méfier du téléporteur...)donc le concept de départ a beau être intéressant : que se passerait-il s'il y avait deux Spock à bord de l'Enterprise ?, ce concept ne m'a pas convaincu, j'ai eu du mal à me dire que le vrai Spock agirait comme ça, même si je suis heureuse de dire que je suis parvenue à reconnaître le vrai dès le départ. 
Pour ce qui est de l'intrigue avec les Organiens, j'ai aussi eu du mal, c'était trop invraisemblable, mais peut-être est-ce aussi dû aux films, où l'on voit que les Klingons sont des gens très occupés, ou parce que l'idée d'une force extra-terrestre qui empêche les Klingons et la Fédération de se faire la guerre un peu trop facile, parce que dans ce cas pourquoi les Organiens n'interviennent pas plus ?

Bref ce livre est plutôt décevant même si les points où McCoy réfléchit sur les conséquences que pourraient avoir sur Spock le fait d'avoir un double, ou les discussions sur l'âme et le téléporteur sont intéressantes, et en plus nous avons même le droit à une réflexion sur "mais pourquoi les femmes sont-elles attirées par Spock ?" avec une réflexion très sympa de McCoy :

"M.Spock, aussi pénible me soit-il de l'admettre, est tout simplement un être de grande qualité, et un remarquable spécimen de mâle. Il est courageux, intelligent, raisonnable, loyal et vient d'une famille placée au sommet de la société vulcaine. Quelle femme sensée refuserait un tel homme ?"

Le livre m'a déçue mais je ne perds pas espoir, ayant déjà un autre volume dans ma pal : l'appel du sang, où il est question de cadavres exsangues... y aurait-il un vampire à bord de l'Enterprise ou le problème est-il autre ?
Repost 0
Published by The Bursar - dans Live Long and Prosper
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 22:41
triwizard-lp.jpgVous vous souvenez peut-être de mon goût pour le wizard rock, et aujourd'hui, après avoir bassiné Cachou une partie de la soirée sur ce sujet je vais vous parler de ce qui est certainement mon groupe favori : Ministry of Magic, et plus précisémment de son premier album, the Triwizard LP., qui est sorti après le tome 6, donc méfiez-vous l'article contient des spoilers si vous n'avez pas lu jusqu'au tome 6.
Je vous parlerais des deux autres dans quelques temps vu que je les ais téléchargé ce soir, donc même si j'ai eu le temps de m'émouvoir en écoutant The bravest man I ever knew, je n'ai pas encore eu le temps de tout bien écouter et réécouter, même si là je suis réellement en train de les écouter en boucle, enfin surtout the Triward Lp.
Vous pouvez retrouver la page myspace du groupe ici.

Harry and the potters est un groupe qui est plutôt tourné vers les chansons humoristiques, Ministry of Magic est au niveau des mélodies très différent, mais surtout n'est pas tourné vers l'humour, ses chansons sont pleines d'émotion, Meet me on Diagon Alley explorant les sentiments d'Harry pour Ginny lorsqu'il la quitte, tandis que Pensieve Diggory traite de la mort de Cedric, tandis que this book is so awesome est assez drôle parce que c'est l'arrogance de Harry qui apparaît " did you hear that half-blood Prince, I say I was the  king, can you hear me professor Snape, I can make anything". Les chansons ne se passent pas toutes durant le tome 6, Pensieve Diggory correpond au tome 4, Escape from Azkaban et Marauder's Map se déroulent pendant le tome 3 et je pourrais citer d'autres exemples. Le point de vue n'est pas non plus fixé sur un personnage, il y a des chansons du point de vue de Rogue, d'Harry, d'un narrateur externe, de Sirius ou encore de Lupin.

Les pistes de cet album sont :
1. The Hero
2. Accio Love
3. Snape vs. Snape
4. Ascendio
5. Meet Me On Diagon Alley
6. Escape From Azkaban
7. Masterpiece Theatre
8. Pensieve Diggory
9. Marauder’s Map
10. The Villian
11. I Heart Weasleys
12. Page 784
13. This Book Is So Awesomme

et voici quelques unes des chansons de l'album, histoire que vous puissiez vous faire une idée. Tout d'abord Snape VS Snape, ma chanson préférée et dont je vous ai déjà parlé mais que je remets malgré tout ici :

C'est vraiment une chanson qui me fascine, parce qu'elle rend tout le côté tourmenté et rongé par la culpabilité de Rogue. Une autre chanson que j'aime énormément est Marauder's map, qui est à mon avis du point de vue de Lupin, puisqu'il est dit au début "I saw you on Marauder's map", ce qui dans le livre ne peut être que Lupin :



Après Lupin, voici une chanson centrée sur Sirius et en voyant le clip, Escape from Azkaban, j'ai réalisé que Sirius était sexy(oui, je n'ai vu qu'une seule fois le 5, donc j'avais oublié ce point) et aussi qu'un Harry est un imbécile, mais ça on le savait déjà :



Et pour finir sur une note plus légère, Meet me on Diagon Alley :


Alors vous en pensez quoi ? et surtout, les fans de Sirius et Remus, qu'avez-vous pensé d'Escape from Azkaban et Marauder's Map(je parle des paroles pas de la qualité musicale) ?
Repost 0
Published by The Bursar - dans (Re) Reading Hp
commenter cet article
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 00:39
-Re-Reading-HP-logo.jpgPour me détendre un peu, pendant que je bosse sur mon devoir sur Calliclès et le désir, j'ai répondu au quizz potteresque de 3ème année que j'ai publié hier.

Commençons...

chamber_of_secrets-snape.jpg1) Cette année, la chance a frappé à votre porte et vous avez gagné le grand prix annuel du Daily Prophet. C'est donc l'occasion rêvée de partir en voyage à l'étranger afin de découvrir d'autres cultures et d'en apprendre un peu plus sur les pratiques magiques ou les créatures magiques d'autres pays. Quelle destination hautement magique choisirez-vous ?
Je choisirai la Transylvanie, histoire d'aller étudier les vampires, car nous savons par ce cher Gildy que les vampires existent, du coup je pourrai voir la différence qu'il y a entre la créature réelle et celle des croyances moldus. J'espère juste que je pourrai convaincre Severus de partir avec moi, parce que c'est pas avec Voyages with Vampires signé par Gildy et mes deux ans de magie que je vais repousser une attaque de vampire, dans le cas où ceux-ci soient des créatures sanguinaires à plein temps, donc j'aurais sûrement besoin des talents de mon cher prof de potion.

2) L'été arrive à sa fin et comme vous n'avez pas tout dépensé pendant votre voyage, vous décidez de passer la semaine de vacances restante au Leaking Cauldron, comment occuperez-vous votre temps ?
gryffondor-sword.jpgJe pense que j'irai visiter Londres, parce que les mages ne font pas tout mieux que tout le monde, donc j'irai admirer l'architecture de certains monuments, et ce ne sont pas les sorciers qui ont inventé Sherlock Holmes et aucun préjugé anti-moldu ne va m'empêcher de visiter le 221b Baker Street. J'en profiterai aussi pour finir de visiter Diagon Alley, je pense que j'essaierai de trouver un armurier magique, histoire de voir quelles armes ont pu inventer les sorciers(car Godric Gryffondor avait une épée...) ou je ferais les boutiques vendant des artéfacts magiques, au risque d'avoir des ennuis pour avoir acheter un crâne humain servant à la magie noire, juste parce que je trouvais qu'il ferait top sur mon étagère et parce que les runes dessus étaient jolies.

3) Vous voici de retour à Poudlard, en tant que troisième année, vous avez à choisir deux cours en option, qu'est-ce que vous allez choisir ?
Muggle studies avec certitude car je suis curieuse de voir quelle est la perception que les sorciers ont des Moldus et la manière dont cela influence cet enseignement. Sinon, les animaux c'est pas mon truc, j'aime conserver l'intégrité de mes membres, donc ce sera sans moi, même chose pour l'arithmancie, parce que je suis une quiche en math. Donc par élimination, il me reste Divination et Rune...comme je doute que'il y ait des ouvrages de philo écrit en rune, je vais opter pour Divination, afin d'apprendre à manipuler les gens, par l'observation de petits détails, car en fait la divination est un art de la déduction, non ?


professor-trelawney.jpg4) Votre chance ne pouvait pas durer éternellement, le professeur Trelawney a vu un présage de mort en vous lisant votre avenir, comment réagissez-vous ?
L'année commence mal, la prof a déjà repéré que je considère son art comme un art de charlatan, bon ben j'essaierai de faire mieux semblant aux prochains cours pour remonter dans son estime mais en attendant je vais faire semblant de prendre l'avertissement au sérieux, voire même demander comment se prémunir contre le mauvais sort(oui, je faillote mais je suis à Serpentard donc mon ambition n'a pas de limites).

5) Et comme un malheur n'arrive jamais seul, Hagrid se trouve avoir ramené des hyppogriffes pour son premier cours, allez-vous tenter de faire ami-ami avec l'hyppogriffe ou tentez-vous de fuir tant que vous avez encore tous vos membres ?
Ben moi, je ne suis pas inscrite à ce cours, j'étais juste en train de papoter avec des amies avant que leur cours ne commence parce que j'avais du temps de libre et qu'il faisait beau, donc je fuis, parce que j'ai déjà peur de me faire mordre par un cheval donc je vais pas tenter de me faire piétiner par un hyppogriffe.

lupinposter.jpg6) La situation s'améliore ensuite avec le premier cours pratique du professeur Lupin qui a ramené un Boggart, quelle forme va-t-il prendre quand sera venu votre tour de l'affronter ?
Un escargot géant... ce qui risque de poser des problèmes car je vois mal comment quoi que ce soit puisse altérer l'escargot de façon à le rendre drôle, vu que c'est l'idée du contact qui me répugne profondément... Ainsi je vais devenir la risée de l'école pour ne pas avoir su affronter un escargot... merci Mr Lupin d'avoir permis à la moitié de l'école de connaître ma plus grande peur.

7) C'est à présent Halloween et donc la première visite à Pré-au-lard, qu'allez-vous visiter en priorité ?
The Three Broomstick !!! il faut absolument que je teste les alcools magiques, je me demande si le whisky des sorciers a un goût différent... sinon the Shrieking Shag, parce qu'une maison hantée c'est rare, par contre je ne pense pas que je tenterai d'y rentrer, parce que j'aurais trop peur de me faire prendre en train de pénétrer dans une propriété privée...


8) Le hasard(ou les frères Weasleys) fait que vous vous retrouvez avec la carte des Maraudeurs entre les mains, qu'est-ce que vous en faites ?
Je la remettrai à Rogue, parce qu'après le coup du journal de Riddle, c'est risqué de faire confiance à un morceau de papier et ça pourrait l'aider à assurer la sécurité de l'école en permettant de repérer les intrusions de Sirius Blake et avec de la chance je monterai dans son estime par un tel acte...

mes-images-2 53139) Cette année vous découvrez l'existence des Animagi, si vous étiez un Animagus, en quel animal vous transformeriez-vous ?
En Yorkshire !!!!! je sais très bien trembler, ce qui a l'air d'être une des qualités requises vu le talent qu'à développer Yorkvador en ce domaine quand il se rend compte que l'on va partir... En soi en Yorkshire c'est pas hyper utile comme transformation, mais bon, allez passer inaperçu sous la forme d'un tigre blanc ou d'un orus polaire ? Un yorkshire ça court assez vite pour fuir un opposant, en plus comme c'est petit, c'est plus dur de le viser et ça passe inaperçu et c'est mignon. ça aurait pu être pire, j'aurais pu choisir d'être un lapin.

10) Si vous aviez un retourneur de temps(certainement dû au fait que vous avez fait du charme à Gildy l'année précédente et qu'il s'est empressé de signer votre demande...ou pas), à quoi vous servirait-il ?
à avoir des ennuis... non mais c'est tout comme, car je briserai les règles relatives à son emploi, vu que je m'en servirai pour réussir mes concours, quitte à m'en servir pour tricher, ce qui se ferait par le fait que je retournerai en arrière pour m'apporter les sujets ,et le reste de l'année je m'en servirais pour réviser, une version de moi-même irait bosser en bibliothèque, une autre s'occuperait de réviser dans ma chambre tandis qu'une dernière version dormirait, parce que c'était là, la faille d'Hermione, elle n'a pas pris en compte le fait que faire des journées beaucoup plus longues ne permet pas d'échapper aux lois régissant le corps, donc la nécessité de prendre du repos.

11) Draco Malfoy est particulièrement infernal cette année et vous décidez de lui donner une leçon, comment vous y prenez-vous ?
Avec le sort Ridiculus, parce que je ne pense pas que ce soit un sort qui s'applique purement et simplement aux Boggarts, je le verrais bien vêtu comme un des Weasleys ou alors avec le costume de lapin d'Anya...

oliver-wood.jpg12) Cette année ne déroge pas à la règle et des choses terribles se passent à Poudlard : Sirius Black a pénétré à deux reprises dans le château et il rôde certainement encore aux alentours, comment prenez-vous le fait qu'un évadé d'Azkaban soit dans les parages ?(et qui va oser répondre "partir à la recherche de Sirius pour faire copain-copain" ?)
Je m'en moque, c'est après Harry Potter qu'il en a, donc je ne risque rien, surtout que je n'appartiens pas à sa maison, sinon j'aurais des raisons de m'inquiéter.

12) Pour finir, quel a été le meilleur moment de cette troisième année ?
Le match de Quidditch entre Serpentard et Gryffondor, ainsi que les autres match de la saison, car ça a été vraiment une bonne saison de Quidditch, Wood est merveilleux capitaine ! et en plus Harry fait une magnifique chute pendant le premier match.

ReReading-HP---Team-Severus-fond-logo.jpg
Et voilà pour ce quizz de 3ème, rendez-vous le mois prochain pour le suivant.
Repost 0
Published by The Bursar - dans (Re) Reading Hp
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 00:39
-Re-Reading-HP-logo.jpg
Après une incursion dans le domaine de la parodie, il est temps de revenir à l'original avec le plus ou moins tant attendu quizz potteresque de 3ème année, que chacun est libre de reprendre, tout comme c'était déjà le cas avec les deux précédents.
 
Commençons...

1) Cette année, la chance a frappé à votre porte et vous avez gagné le grand prix annuel du Daily Prophet. C'est donc l'occasion rêvée de partir en voyage à l'étranger afin de découvrir d'autres cultures et d'en apprendre un peu plus sur les pratiques magiques ou les créatures magiques d'autres pays. Quelle destination hautement magique choisirez-vous ?

2) L'été arrive à sa fin et comme vous n'avez pas tout dépensé pendant votre voyage, vous décidez de passer la semaine de vacances restante au Leaking Cauldron, comment occuperez-vous votre temps ?

3) Vous voici de retour à Poudlard, en tant que troisième année, vous avez à choisir deux cours en option, qu'est-ce que vous allez choisir ?


4) Votre chance ne pouvait pas durer éternellement, le professeur Trelawney a vu un présage de mort en vous lisant votre avenir, comment réagissez-vous ?

5) Et comme un malheur n'arrive jamais seul, Hagrid se trouve avoir ramené des hyppogriffes pour son premier cours, allez-vous tenter de faire ami-ami avec l'hyppogriffe ou tentez-vous de fuir tant que vous avez encore tous vos membres ?

6) La situation s'améliore ensuite avec le premier cours pratique du professeur Lupin qui a ramené un Boggart, quelle forme va-t-il prendre quand sera venu votre tour de l'affronter ?

7) C'est à présent Halloween et donc la première visite à Pré-au-lard, qu'allez-vous visiter en priorité ?

8) Le hasard(ou les frères Weasleys) fait que vous vous retrouvez avec la carte des Maraudeurs entre les mains, qu'est-ce que vous en faites ?

9) Cette année vous découvrez l'existence des Animagi, si vous étiez un Animagus, en quel animal vous transformeriez-vous ?


10) Si vous aviez un retourneur de temps(certainement dû au fait que vous avez fait du charme à Gildy l'année précédente et qu'il s'est empressé de signer votre demande...ou pas), à quoi vous servirait-il ?

11) Draco Malfoy est particulièrement infernal cette année et vous décidez de lui donner une leçon, comment vous y prenez-vous ?

12) Cette année ne déroge pas à la règle et des choses terribles se passent à Poudlard : Sirius Black a pénétré à deux reprises dans le château et il rôde certainement encore aux alentours, comment prenez-vous le fait qu'un évadé d'Azkaban soit dans les parages ?(et qui va oser répondre "partir à la recherche de Sirius pour faire copain-copain" ?)


12) Pour finir, quel a été le meilleur moment de cette troisième année ?

large-ban-team-ReReading-HP.jpg

Repost 0
Published by The Bursar - dans (Re) Reading Hp
commenter cet article
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 22:21
barry1.jpgAujourd'hui je vais vous parler d'une trouvaille que j'ai faite à la bibliothèque municipale Flandre dans le XIXème arrondissement : Barry Trotter et la parodie Ehontée de Michael Gerber.

Barry Trotter a 22 ans et en est à sa onzième année à l'école de sorcellerie Coudbar, où il est autorisé à rester aussi longtemps qu'il le souhaite, car sa seule présence attire les élèves à Coudbar, institution scolaire aux tarifs exorbitants, sauf que la célébrité que Barry a acquis grâce à Barry Trotter à l'alcool dans l'gosier et aux autres livres écrits par J.G. Rollins, a aussi des aspects négatifs, surtout depuis que Barry a revendu une carte permettant de localiser Coudbar. Ainsi il y a à présent une foule de Glandus qui campent dans le parc de Poudlard pour le plus grand agacement de Céldèlbore, le directeur de l'école, et pire se prépare, car le film Barry Trotter et la pompe à fric est en projet et s'il sort, ce sera la fin de Coudbar, car Coudbar sera envahi par les fans, et si Coudbar ferme, barry devra trouver du boulot, donc Barry doit empêcher ce film.

Barry Trotter est une parodie vraiment géniale d'Harry Potter, déjà parce que l'auteur ne s'amuse pas à réécrire le tome 1 mais fait une continuation ce qui permet d'éviter l'impression que l'histoire est forcée ou manque d'originalité, les situations que ça donne sont assez sympas. La traduction française est très bonne, le traducteur français ayant fait un excellent travail d'adaptation avec de très bonnes trouvailles au point de vue des références. Le livre a été publié après la sortie du tome 4.
La galerie des personnages est intéressante, nous avons Ermine Cringer en nymphomane, Lon Muesly en ami fidèle mais avec le cerveau d'un golden retriever suite à un accident de Quichecuite, Céldèlbore en pervers notoire, Grobid, Siroz en escroc toujours sur un gros coup qui est sensé marcher, etc. J'ai apprécié la parodie(peut-être que le fait que Rogue n'en ait pas été victime a pu jouer...)parce que les défauts des personnages ne sont pas exploités à outrance.
Le monde magique dans barry Trotter est plus miteux, Coudbar étant loin de l'école fabuleuse où l'on voudrait passer dix mois de l'année et où la bouffe est merveilleuse, mais où la magie est beaucoup plus importante.

Le livre est aussi intéressant parce qu'il ne se contente pas d'aligner des noms et situations marrantes, Gerber nous amène à nous poser des questions sur harry Potter et tout ce qui s'est développé autour. Par exemple, le film s'appelle Barry Trotter et la pompe à fric et je le trouve assez bien trouvé, car si l'on regarde la masse de produits dérivés que les films ont générés, dont les fameuses écharpes et cravates qui n'existent pas dans les livres, l'idée de pompe à fric n'est peut-être pas si stupide que ça.
Dans la même lignée, j'aime beaucoup la remarque que fait Valdemarne à Barry :

"Tu es vraiment un crétin, Barry - chaque fois que ta cicatrice te faisait mal, tout ce que tu avais à faire, c'était d'aller en parler à Céldèlbore... enfin, à l'époque avant qu'il commence à utiliser des philtres. Mais non, tu essayais quand même de résoudre les énigmes, déclara Valdemarne d'un ton moqueur. J'ai perdu des années à essayer de te tuer, alors que j'aurais pu te laisser livré à toi-même. Ton mauvais jugement pathétique t'aurait fait arrêter ou tuer."


et aussi celle décrivant le professeur Gogue :

"Gogue avait écopé d'une mauvaise réputation dans les romans ; J.G. en avait fait un méchant plus par nécessité artistique qu'il l'était réellement. En fait, c'était un mec correct, si vous n'aviez rien contre une bonne pincée de blennorragie aéroportée de temps en temps."


Je trouve cette remarque très juste car dans les livres Rogue, c'est le prof méchant parce qu'il faut bien qu'il y en ait un, ou sinon Poudlard serait le pays des Bisounours. il y a plusieurs réflexions dans le livre sur l'écart entre Barry et la version que l'on trouve dans les romans de J.G. et qui nous ramène aux problèmes d'impératif narratif qui conditionnent généralement une histoire.

Le livre possède aussi une dimension initiatique car il présente aussi le problème du passage à l'âge adulte, l'étudiant étant coincé dans un état intermédiaire, où il échappe à son statut d'adulte, et le grand ennemi, Valdemarne, représente cet univers adulte où tout est fondé sur la recherche du profit.

J'ai aussi particulièrement aimé la fin du livre qui amène à s'interroger sur l'ensemble du livre, qu'est-ce qui est parodie ? quel est le vrai Barry ?

Ce livre est donc une bonne découverte, car je m'attendais à un truc bien lourd, et finalement ça n'a pas été le cas, même si l'humour ne vole pas toujours très haut et je compte lire la suite, car les deux histoires ont l'air intéressantes, la première, Barry Trotter et la suite inutile, nous emmenant dans l'univers d'Harry à l'âge de 38ans, et la seconde, Barry Trotter et le cheval mort, racontant la fameuse cinquième année durant laquelle Lon a eu son accident de quichecuite.

C'est une lecture que j'ai faite dans le cadre de (re)-reading HP et si vous voulez en savoir davantage sur ce livre, je vous renvoie à cette critique que j'ai trouvé sur la Gazette du sorcier et qui est très pertient.


-Re-Reading-HP-logo.jpg
Repost 0
Published by The Bursar - dans (Re) Reading Hp
commenter cet article

Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell