Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 09:45

Rat-bourriquet.jpg

Le jour tant attendu est enfin arrivé, le ménage a été fait et ma pile de livre est toute prête. J'ai des provisions en quantité, bref je devrais pouvoir tenir 24h, en plus le soleil est au rendez-vous et donc pour la première fois, je risque de faire une partie du RAT dehors(les autres fois, j'habitais trop loin d'un parc pour que cela vaille la peine de sortir). Du coup, je ne pense pas que je ferai des bilans à heure fixe, mais il y en aura tout de même puisque mon appareil photo est chargé, préparez-vous à de nouvelles mises en scène à base de chocolats de Pâques !

 

Niveau organisation, à partir de 22h je vous proposerai des petits quiz toutes les deux heures tandis que chez hérisson08 vous trouverez des quiz toute la journée du samedi et chez Merquin le dimanche.

 

rat 2

Repost 0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 23:00

bushido.jpg

Aujourd'hui je vais vous parler de Bushido, l'âme du Japon de Inazo Nitobe que j'ai lu, il y a quelques temps(oui, j'essaie d'écouler les chroniques en souffrance avant le début du Rat).

 

présentation de l'éditeur : "Le Bushido"... fond culturel et moral du Japon tout entier, colonne vertébrale de la mentalité nippone, que d'actes de bravoure, on aura accompli en invoquant son nom ! Lorsque Inazo Nitobe écrivit Bushido, l'âme du Japon, au début du XXe siècle (vingt années seulement après la loi qui abrogeait l'existence officielle des samouraïs) son projet était de rendre compte d'un code de conduite qui plaidait en faveur d'une nation, d'un peuple, récemment bouleversé par l'intrusion de l'Occident dans son univers.

Et pourtant ce texte va bien au-delà de la simple description d'une morale. Pour des raisons qui tiennent à son extrême qualité d'écriture mais aussi et surtout à l'image très noble, très émouvante, qu'il donne de cette chevalerie orientale, Bushido apparaît comme un livre initiatique à dimension universelle.

 

Les différents chapitres sont :

I. Ethique

II. Les sources du Bushido

III. La rectitude ou la justice

IV. Le courage, l'esprit d'audace et la maîtrise de soi

V. La bienveillance  et la compassion

VI. La politesse

VII. La vérité et la sincérité

VIII. L'honneur

IX. Le devoir de loyauté

X. l'éducation et l'entraînement du samouraï

XI. Le contrôle de soi

XII. Les institutions du suicide et la réparation

XIII. Le sabre, âme du samouraï

XIV. L'éducation et la condition de la femme

XV L'influence du Bushido

XVI Le Bushido est-il toujours vivant ?

XVII. L'avenir du Bushido

 

 

Pour commencer, il faut savoir qu'il ne s'agit pas d'un guide de vulgarisation sur le bushido, mais d'un véritable essai. Inazo Nitobe a une culture remarquable, il connait très bien la philosophie européenne ainsi que sa littérature. C'est un ouvrage qui fut écrit au début du

bushido-image.jpg

XXème siècle à destination des Occidentaux auxquels il essaie de faire comprendre les valeurs japonaises, ce qui passe par de nombreux rapprochements entre les idées des penseurs japonnais et celles des penseurs occidentaux, il y a même Platon. Par contre, on remarquera que nous étions déjà ridicule aux yeux du monde à cette époque, car le texte contient quelques références à l'affaire des Dreyfus qui ne nous montrent pas forcément sous un bon jour. Certains passages demandent donc des efforts de concentration car par moment, l'auteur s'interroge de façon assez poussée sur certains problèmes de morale et surtout le regard qu'il convient de porter sur eux dans le cadre d'une confrontation entre sa culture et celle de son lecteur.


Au niveau du contenu, j'ai trouvé le chapitre sur la politesse tout à fait passionnant, car l'auteur cherche à expliquer pourquoi elle a une telle importance chez les japonais et il traduit ce que certaines actions signifient. Il y a d'ailleurs un passage très intéressant sur la cérémonie du thé, le cha no yu. Un assez grand nombre de passage m'ont intéressé, même s'il y a eu quelques discussions que j'ai trouvé un peu longues.

 

Je ne regrette pas du tout d'avoir acheté ce livre qui est un document historique intéressant(car il est très ancré dans son contexte politique d'écriture)et propose des réflexions pertinentes et une vision japonaise du Bushido avec des rapprochements avec notre culture, ce qui n'est pas forcément fréquent, surtout avec ce degré de précision.

 

challenge-In-the-mood-for-Japan

Repost 0
Published by The Bursar - dans In the mood for Japan
commenter cet article
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 21:51

The-Fellowship-of-the-Ring---Tolkien.jpgAujourd'hui je vais vous parler de La Communauté de l'Anneau de J.R.R. Tolkien, que j'ai relu il y a quelques semaines. Cet article contient très certainement des spoilers.

 

Three Rings for the Elven-kings under the sky,

Seven for the Dwarf-lords in their halls of stone,

Nine for Mortal Men doomed to die,

One for the Dark Lord on his dark throne

In the Land of Mordor where the Shadows lie.

One Ring to rule them all, One Ring to find them,

One Ring to bring them all and in the darkness bind them

In the Land of Mordor where the Shadows lie.

 

La Communauté de l'Anneau, c'est l'histoire d'un Hobbit du nom de Frodo Baggins qui se voit confier une tâche périlleuse : amener jusqu'à Rivendell l'anneau qui appartenait à Sauron, le seigneur des ténèbres, afin qu'un conseil de sages décide de son sort. Mais ce qui au départ semble être une simple aventure va s'avérer être un parcours semer de périls car il va falloir échapper aux Neufs, les serviteurs de Sauron.

 

khazad-dum.jpgCette relecture m'a énormément plu, surtout que je ne l'avais pas relu depuis le lycée, donc j'avais oublié un certain nombre de détails, comme le fait que Frodon rencontre Gildor, qui appartient à la maison de Finrod(c'est là que je suis contente d'avoir d'abord relu le Silmarillion)ou que Merry et Pippin ne sont pas les seuls cousins de Frodo à être impliqués dans la conspiration. A cause du film, j'avais oublié certaines impressions, c'était ainsi que j'ai redécouvert la Lorien(en effet, je n'aime pas du tout la manière dont Galadriel apparaît dans le film)ainsi que les débuts de la relation entre Gimli et Legolas. Boromir m'est apparu comme un vrai casse-pied et du coup je me suis amusée à imaginer ce qui ce serait passé si Faramir était venu à sa place et je suis arrivée à l'idée que cela n'était pas possible. D'une part, parce que Faramir est capable de voir au-delà des simples intérêts du Gondor et se serait rangé du côté de Gandalf, donc il n'y aurait plu eu d'opposition au sein de la Communauté, ce qui aurait rapidement monotone, d'autre part, parce que Faramir n'aurait pas tenté de prendre l'anneau, ce qui est la goutte d'eau qui parvient à pousser Frodo à partir seul, du coup Frodon serait resté et toute la compagnie serait partie pour le Mordor, ce qui n'aurait vraiment pas été discret(bien que Faramir aurait pu faire un super guide). C'est vrai que quand on y réfléchit le plan initial avait une faille, car si rien ne séparait la compagnie, on se serait retrouvé avec 4 hobbits(dont Pippin...), un nain, un elfe, un humain et un vieux barbu avec un bâton aux portes de Sauron, ce qui n'est finalement pas ce qu'il y a de plus fonctionnel(surtout au niveau des hobbits qui ont surtout pour avantage leur capacité à se déplacer discrètement).

 

argonath_H224452_L.jpgJ'ai retrouvé avec plaisir Tom Bombadil et je me suis posée de grandes questions quant à la race à laquelle il devait appartenir. J'ai surtout envisagé la possibilité qu'il puisse être un Maiar. La première partie du livre est celle que je préfère, car l'ambiance se rapproche de celle du Hobbit, même si les choses vont vite prendre une tournure plus sombre. J'adore le fait que nos quatre hobbits partent à l'aventure sans prendre d'armes et ce qui leur arrive avant d'arriver à Bree. En ce qui concerne, la seconde partie, mon lieu préféré a été la Moria, j'aime la manière de s'exprimer des nains et la triste histoire de Balin.

 

Dans cette relecture, ce qui m'a terriblement frappée, c'est l'ambiance : la fin du temps des elfes et du coup la disparition de toutes les merveilles qu'ils ont accomplis. Tout va sombrer dans l'oubli, et le phénomène est déjà enclenché dans l'histoire puisque la Lorien est déjà une sorte de royaume légendaire, puisque l'essentiel de ses rapports avec le monde extérieur ont cessé d'exister. Les elfes savent que leur temps est révolu mais surtout que ce sont les événements qui se préparent qui vont porter un coup fatal à leur séjour en Terre du Milieu. C'est terriblement triste, surtout que rien ne pourra les égaler.

 

troll.jpgJe serais presque tentée de rapprocher les Âges de Tolkien du mythe des Races d'Hésiode, l'âge d'or correspondant aux début à Valinor,("Ils vivaient comme des dieux, le coeur libre de soucis, à l'écart et à l'abri des peines et des misères : la vieillesse misérable sur eux ne pesait pas.") puis au premier Âge marqué par la fuite des Elfes en Terre du milieu à cause de l'orgueil de Féänor et la souillure du massacre qu'ils commis correspond l'Âge d'argent("Ils ne savaient pas s'abstenir entre eux d'une folle démesure. Ils refusaient d'offrir un culte aux Immortels ou de sacrifier aux saints autels des Bienheureux, selon la loi des hommes qui se sont donné des demeures."), face au Second Âge marqué par l'ascencion et la chute de Numenor, on a l'âge de bronze ("ceux-là ne songeaient qu'aux travaux gémissants d'Arès et aux oeuvres de démesure. Ils ne mangeaient pas le pain ; leur coeur était comme de l'acier rigide ; ils terrifiaient. Puissante était leur force, invincibles les bras qui s'attachaient contre l'épaule à leur corps vigoureux."), au troisième âge devrait correspondre l'âge des héros qui est le dernier moment où des qualités de l'âge d'or apparaissent("Ceux-là périrent dans la guerre et dans la mêlée douloureuse, les uns devant les murs de Thèbes aux sept portes, sur le sol cadméen, en combattant pour les troupeaux d'Oedipe ; les autres au delà de l'abîme marin, à Troie, où la guerre les avait conduits sur des vaisseaux, pour Hélène aux beaux cheveux, et où la mort, qui tout achève, les enveloppa.")et pour finir au Quatrième âge, celui des hommes, correspond l'âge de fer, le nôtre("Ils ne cesseront ni le jour de souffrir fatigues et misères, ni la nuit d'être consumés par les dures angoisses que leur enverront les dieux. Du moins trouveront-ils encore quelques biens mêlés à leurs maux."). On retrouve dans Tolkien, cette chute, car plus le temps passe plus on s'éloigne des Elfes tels qu'ils étaient dans les premiers temps et certaines déchéances sont liées à une déterioration du rapport aux dieux, comme par exemple la dégénérescence des rois de Numenor. Finalement, les deux textes ont un thème commun.

 

C'est une relecture qui fut un véritable plaisir et qui m'a réservé quelques surprises. On se retrouve bientôt pour les Deux Tours.

 

Challengevalar 2

 

Repost 0
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 21:31

En ce moment, je suis en formation à Chambéry ce qui fait qu'avant de prendre mon train, j'ai de nombreuses occasions de passer chez Decitre et je ne cesse de m'extasier sur la série d'objets dérivés qu'ils proposent en ce moment sur le thème du polar. Il y a les bonshommes-silhouettes marques-pages, la version anti-stress, le rideau de douche et le tapis de bains couverts de traces de sang, des stylos-seringues, le bloc-note-silhouette de scènes de crime, le bac à glaçons-pistolets mais surtout le bac à glaçons le Cri, sur lequel j'ai complètement craqué.

 

SDC14598.JPG

 

Évidemment, comment pouvais-je résister à la possibilité de faire des glaçons en forme de crâne ? - en plus je n'avais pas de bac à glaçon. Le prix est un peu cher mais par contre, la qualité est bonne car la bac n'est pas en plastique rigide ce qui fait que l'on peut récupérer des glaçons sans passer des heures à lutter pour en libérer un.

 

SDC14601.JPG

Repost 0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 22:28

 

SDC14602.JPGAujourd'hui je vais vous parler d'un petit livre que j'ai trouvé cet après-midi dans une librairie de Chambéry, il s'agit des Grands maîtres de la Renaissance : De Botticelli à Léonard de Vinci, livre publié dans la collection Les Mini Larousse. Il fait 92 pages, est bien illustré, tient dans la main et ne coûte que 3,50€.

 

Il s'agit donc d'un petit ouvrage qui propose une présentation des grands peintres de la Renaissance, à savoir :

- Fra Angelico

- Masaccio

- Botticelli

- Léonard de Vinci

- Michel-Ange

- Piero delle Francesca

- Raphaël

- Tintoret

- Corrège

- Titien

- Véronèse

 

Chaque article fait environ sept pages, de la biographie du peintre il ne reste que les éléments pertinenets pour comprendre dans quels conditions l'artiste a produit son oeuvre et ce qui a pu influencé sa technique. A chaque fois, on a une présentation des grands thèmes ou caractéristiques d'un peintre et parfois quelques pistes de lectures pour certaines oeuvres.

 

SDC14605.JPG

 

Les illustrations sont de bonne qualité, bien que parfois l'on regrette que certaines oeuvres ne soient pas montrées mais au moins on peut toujours rechercher les oeuvres ensuite pour illustrer le propos. J'ai trouvé dommage qu'il n'y ait pas de glossaire car ça aurait pu être bien d'avoir une définition du maniérisme(je l'ai lu dans le train donc aucun dictionnaire à portée de main).

 

SDC14609.JPG

 

Autre point, chaque chapitre comporte une petite anecdote et une citation du peintre ou qui parle de lui. A chaque fois, au début, il y a un résumé des grands traits de l'auteur. En plus, la présentation est très agréable.

 

C'est un petit livre à avoir si l'on veut quelques indications sur les peintres de la Renaissance sans pour autant se plonger dans un ouvrage complexe.

Repost 0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 19:02

otaku-6.gifAujourd'hui je vais vous parler des deux derniers tomes de la série Otaku Girls de Konjoh Natsumi.

 

Il reste moins de trois semaines avant le Comiba, le temps presse d'autant plus qu'avant les vacances se déroulent les examens, Rumi et Asai vont avoir fort à faire si elle veut boucler leur Doujinshi à temps. Les garçons vont voir disparaître leur chance de passer un noël en amoureux mais sortir avec des otakettes demande des sacrifices. Avec tous ces événements, Abe réussira-t-il enfin à obtenir l'amour d'Asai ? Matsui et Shiba finiront-ils par passer à la vitesse supérieur ?

 

Ces deux derniers tomes sont aussi bons que les précédents, Tsukamoto-sempai est toujours aussi grandiose(c'est définitivement un de mes personnages favoris dans ce manga surtout qu'il aime sans aucun espoir de retour), Asai reste dans un monde très personnel tandis que Shiba a créé un Abe supporter-club au sein de sa classe, groupe informel destiné à soutenir de loin Abe dans ses efforts pour conquérir Asai(j'ai adoré l'idée).

 

Ces deux tomes tournent autour du Comiba, j'ai adoré le 7 qui nous fait découvrir certains aspects de la création d'un manga et en particulier des effets graphiques qui sont confiés aux assistants du mangaka.

 

Otaku Girls est une série qui vaut le détour et qui par sa focalisation sur le phénomène otaku pose la question de l'acceptation d'autrui et de ses différences et montre qu'il est important de se raccrocher à ses rêves, qu'il ne faut pas céder à la pression d'autrui, car on est malheureux quand on ne peut faire ce que l'on aime.

 

A la suite de la lecture de cette série, j'ai lu mon premier Doujinshi et je me suis lancée dans l'animé Neo Genesis Evangelion. Je compte aussi me lancer dans Gundam Wings dans un futur plus ou moins proche, car j'ai envie d'approfondir les différentes références qui apparaissent au cours de l'histoire.

Repost 0
Published by The Bursar - dans In the mood for Japan
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 22:11

bride.jpgAujourd'hui je vais vous parler de The Bride of Frankenstein, film produit en 1935 et qui est la suite du Frankenstein de 1931.

 

Henri Frankenstein, tout comme son monstre, a survécu à l'incendie du moulin. Il espère à présent vivre une existence tranquille auprès de sa femme mais voilà que refait surface son mentor, le Dr Pretorius qui lui aussi a cherché à percer les secrets de la création mais avec moins de succès. Il veut donc l'aide de Frankenstein pour mener à bien son projet : créer une femme.

 

Ce film fait partie des rares suites considérées comme meilleures que l'original et je dois dire que c'est parfaitement vrai. Le premier Frankenstein ne m'a pas énormément marquée, alors que celui-ci m'a beaucoup plus intéressée, car le monstre y est vraiment émouvant avec sa solitude et ses efforts pour être accepté sans aucun succès car tous sont effrayés par son apparence. J'ai aimé sa vision très sombre de l'existence et les moments où l'on s'aperçoit qu'il est tout à fait conscient de l'horreur de sa situation.

 

Autre point que j'ai trouvé intéressant est l'apparition du Dr Pretorius, qui m'a un peu rappelé le baron Frankenstein tel qu'il est interprété par Peter Cushing, car lui ne s'embarrasse pas de la morale et de la religion, ce qui l'intéresse c'est de créer la vie quel qu'en soit le prix. Il est manipulateur mais en même temps plus humain que Henri, car il prend la peine d'écouter le monstre et veut lui donner une compagne(bon d'accord, ses motivations sont intéressées mais le résultat est le même).

 

Le dernier point que j'ai particulièrement aimé est le prologue qui met en scène une discussion entre Mary Shelley, Lord Byron et Percy Bishe sur le sujet de Frankenstein. Le côté ingénu de Mary Shelley est très intéressant.

 

C'est donc un film beaucoup plus remarquable que celui qui l'a précédé, qui met l'accent sur la souffrance du monstre. En plus, le scénario est bien meilleur, on ne trouve plus d'incohérence comme dans le premier.

Repost 0
Published by The Bursar - dans Children of the Night
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 22:51

voisins.jpgAujourd'hui je vais vous parler des deux premiers tomes des Voisins du 109, de Coyote et Nini Bombardier. J'avais acheté le tome 1 à l'occasion du salon du livre de Paris 2010 et c'est comme ça que j'avais découvert cette série.

 

tome 1 : Aujourd'hui c'est vendredi, les Moinot emménagent au 109, sauf que tout ne s'est pas passé comme prévu et une partie des meubles ont été expédié à Lourdes. Ils vont donc être accueillis chez le couple de Gothiques de l'immeuble.

Au cours de cette journée, on découvre une partie des résidents : la vieille aux chats, l'artiste à la sexualité imprécise, le gardien musclé et peu commode, le geek et la secrétaire qui se méprisent, le couple d'ultra catholique et celui de hippies.

 

tome 2 : Présentation de l'éditeur : Quoi de neuf au 109 depuis que les Moinot y ont aménagé leur nid ? Franck, l'informaticien célibataire et Sarah, la secrétaire, vont-ils enfin se rencontrer ? Quel secret se cache sous l'imper de Rémi, l'inquiétant voisin ? Qui est Sam, ce drôle d'amnésique sans repères et totalement halluciné ?...

 

voisins-samedi.gifDes croustillantes révélations de Marie-Rose, la vieille aux chats, à la joyeuse bande d'étudiants en beaux-arts qui veulent faire poser nus l'ensemble de leurs voisins, ce samedi est si prometteur qu'il vous pousse à jouer les voyeurs !

 

Chaque tome se centre sur une seule journée et on observe les fragments de la vie de chaque voisin. On les découvre au fur et à mesure au gré de rencontres dans l'escalier ou au coeur de leurs appartements.

 

J'ai énormément aimé ces deux tomes. Les histoires sont assez drôles, la galerie de personnages variée et les dessins sont vraiment très soignés. Il y a énormément de détails, les personnages ont chacun un look qui leur est propre, j'ai eu un très gros faible pour l'appartement du Tintinophile.

 

Niveau personnage, j'adore le couple de gothiques avec son hérisson apprivoisé, ils ont look génial, j'aime la déco de leur appart et ils me font énormémement rire. Après j'aime beaucoup l'artiste à la sexualité mystèrieuse(encore plus d'ailleurs à la fin du second tome 2), le couple de hippies(et leur fils est aussi extra au niveau du dessin) et le pauvre mari de la bigote.

 

Un des gags que j'ai préféré est dans le deux : la vision que Sam a du gardien et de son chien(le gardien qui se transforme en jedi et le chien en Ewoks, c'est vraiment une planche extra).

 

C'est une série que j'aime beaucoup et le tome 3 sera un tome que j'attendrai avec impatience, surtout que le dimanche, il y a Kermesse !

Repost 0
Published by The Bursar - dans Du coté des bulles
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 18:58

rose-blanche-copie-1.gifEn ce jour où mon blog fête ses deux ans, je vais vous parler du tome 3 de la compagnie noire : la Rose Blanche de Glen Cook.

 

La Compagnie Noire a finalement changé de camp et est passé du côté des Rebelles, mais il va falloir attendre des décennies avant le retour de la Comète. Chérie et les autres se sont réfugiés dans la plaine de la peur, la rébellion s'organise mais l'étau semble se resserrer de plus en plus. Pourront-ils tenir des décennies alors que la Dame se prépare à les assaillir ? Le seul espoir reste-t-il dans la découverte du nom véritable de la Dame ?

 

Autant pour le tome 2, j'avais eu du mal à accrocher au début, autant pour celui-ci le début était prenant. La pleine de la peur est un endroit fascinant et j'ai eu un faible pour les menhirs parlants. L'action se déroule surtout dans la plaine de la Peur et aux Tumulus, deux endroits que je trouve très intéressant.

 

Niveau ambiance, nous n'avons pas droit aux considérations morales de Toubib dans ce tome, ce qui est dû certainement au fait qu'ils sont dans le bon camp cette fois. Par contre, le morale est au plus bas puisque la compagnie n'est plus que l'ombre d'elle-même et que ses membres ne sont plus très jeunes. C'est surtout le poids du temps qui marque ce tome, celui qui s'est écoulé depuis le départ de la Compagnie pour le Nord, ainsi que depuis la bataille de Charme, ce qui incarne pour Toubib une période d'illusions de jeunesse et le temps avant le retour de la Comète, qui le rend  encore plus conscient de son âge. Toubib apparaît encore plus pessimiste qu'avant et se démarque de plus en plus des autres.

 

Au niveau de l'histoire, on va découvrir l'histoire de Bomanz, celui qui a libéré la Dame des Tumulus deux siècles plus tôt mais aussi découvrir comment le conflit entre la Dame et la Rose Blanche finit, puisque c'est le dernier tome des livres du Nord. J'ai bien aimé la manière dont les choses tournaient et la dernière partie m'a vraiment captivée. J'ai particulièrement apprécié la relation entre Toubib et la Dame. Par contre, sur le sujet de la Dame, il se trouve que j'ai été spoilée quant à son sort en lisant le résumé des livres du Sud, ce qui fait que la tournure des choses ne m'a trop étonnée mais par contre, j'ai très envie de lire la suite car en fait, le spoiler faisait référence à un événement du début du tome 4.

 

Un très bon tome, qu'il vaut mieux lire assez rapidement après le tome 2, car l'action s'appuie beaucoup sur ce qui s'est produit à Génépi, donc il vaut mieux bien se rappeler des faits. Je pense que j'attaquerai rapidement les livres du sud surtout que j'ai repéré une édition omnibus pas trop cher sur internet.

Repost 0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 09:16

RAT.jpg

La grande nouvelle de ce week-end a été que les inscriptions pour le prochain RAT étaient ouvertes ! Cette édition se déroulera le week-end du 9-10 avril !

J'ai déjà un bon stock de livre pour cette date : j'ai gardé la suite des aventures de Druss, j'ai plusieurs romans à base de vampire dont un avec un vampire en kilt, car le vampire en kilt est le meilleur des compagnons pour les heures du petit matin et cela m'avait fait cruellement défaut lors de l'édition précédente. En plus je suis toujours en formation, donc je n'ai pas à me soucier de l'état dans lequel je serai le lundi et j'ai mon vendredi de libre donc je pourrai faire une grosse grasse matinée pour me préparer pour le lendemain et commencer à décaler mes heures de sommeil.

Cette fois, toutes les conditions sont réunies pour tenir 24h !!!!

 

Et si vous ne connaissez pas encore le RAT ou Read-a-thon, le principe est très simple : il s'agit de lire le maximum de pages en 12 ou 24h selon la formule choisie.

 

Et pour plus d'info et pour s'inscrire c'est .

 

Ce sera ma troisième participation et je dois dire que ma partie préférée est la partie nocturne qui commence après 22h, quand une grande partie des mini-raters ont fini et qu'il faut trouver la force de tenir jusqu'au lendemain 10h, ce qui donne lieu à des délires à 5h du mat sur les multiples qualités du kilt sur un vampire(ainsi que certaines péripéties qui ont pu y être liées ^^), à des imitations du cri de Pikashu et à toutes sortes de plaintes sur facebook.

 

rat-2.jpg

Repost 0

Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell