Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 15:08
lesbian-vampire-killers.jpgAujourd'hui nous allons parler de Lesbian Vampire Killers, film que j'avais perdu l'espoir de voir vu qu'il n'est pas passé au ciné. Par chance, je suis tombée dessus sur tf1 vision, donc comme le prix n'était pas trop élevé, je me suis aussitôt empressée de le télécharger.

Jimmy Maclaren vient de se faire larguer pour la septième fois par sa copine qui ne cesse le manipuler tandis que Fletcher vient de se faire virer par sa patronne sévère parce qu'il a mis un coup de poing à un gosse de sept ans : être clown quand on déteste les gosses ce n'est pas l'idée du siècle.
N'ayant pas le moral ni d'argent, ils décident de partir faire une randonnée pour se changer les idées le temps d'un week-end et finissent dans un petit cottage en pleine forêt à côté d'un village flippant, en compagnie d'étudiantes très sexy.
Sauf que le village est sous le coup d'une terrible malédiction : toutes les jeunes filles du village arrivées à l'âge de 18ans se transforment en vampires lesbiennes. Seul le dernier de la lignée des Maclaren pourra sauver le village ou permettre à Carmilla la reine des vampires de revenir plus puissante que jamais. Du coup nos deux héros vont avoir fort à faire s'ils ne veulent pas finir dévorés.

J'ai passé une très bonne soirée devant ce film, la bande-son était remarquable pour un film de ce genre. J'ai apprécié la manière dont ce film parodiait les films de vampires, certaines répliques étaient même savoureuses, comme lorsque Fletcher exprime son indignation face à la situation :

"la prochaine fois, je me ferais peut-être sodomiser par un loup-garou homo !"


lesbiankillers.jpgD'ailleurs le personnage de Fletcher est une bonne surprise car on s'attend au traditionnel gros lourdaud et finalement il s'avère plus brillant que prévu, puisque lui, il n'a aucune envie de se laisser embobiner et de risquer de se faire dévorer en jouant les héros, et a assez d'esprit critique pour percevoir les ridicules de cette chasse aux monstres. J'aime particulièrement ce qu'il répond au prêtre qui essaie de l'embarquer dans sa lutte contre les ténèbres :

"Arretez, je vous en prie, vous êtes en train de me dire que vous allez laisser les ténèbres s'emparer de cette planète et que vous allez laisser vos amis mourir, vos amis !"

"Ben, y a que Jimmy que je connais bien, la fille, je viens de la rencontrer ce soir."


Sinon, pour les autres personnages, on a le prêtre, qui est l'archétype du personnage, avec le grand manteau, les crucifix et les grands discours de fanatiques mais sans la carrure, du coup on n'y croit pas, ce qui rend le personnage ridicule, car son côté complètement illuminé apparaît.

La grande méchante de l'histoire c'est Carmilla, ce qui a été une découverte très agréable quand le film a commencé, car après tout quel vampire serait plus approprié que Carmilla pour être à l'origine d'un groupe de vampires lesbiennes ? Le film ne reprend pas l'histoire que l'on trouve chez Sheridan Le Fanu, ici c'est l'épouse d'un chevalier que Carmilla a séduite et initiée, en son absence, aux plaisirs saphiques. Ce n'est pas si idiot que ça en fait,le concept de vampires lesbiennes, parce que Dracula, dans les films de la Hammer, s'attache surtout à des jeunes femmes  et les tient sous son charme, donc il est logique que des vampires qui viennent de Carmilla fassent de même succomber à leurs charmes d'autres jeunes femmes.

lesbian_vampire_killers_4.jpgLes vampires, elles, sont dans la tradition des trois vampires femelles sur lesquelles tombe Jonathan Harker.

Dans le côté particularité des vampires, on a le fait qu'elles ne tombent pas en poussière, mais explosent plus ou moins en répandant une substance blanchâtre et gluante...

Le film s'avère présenté une lutte entre les forces masculines et les forces féminines, les vampires lesbiennes représentant le refus de l'Homme et l'arme sensée vaincre Carmilla n'est autre que l'épée de Godichou, qui se termine par un phallus, ce que je trouve bien trouvé parce que, bon, le coup de l'épée symbole phallique et des histoires de luttes entre le principe masculin et féminin, ça fait partie des trucs éculés de l'interprétation, donc au moins là on a une dérision de ces interprétations symboliques par leur explicitation.

C'est un film qui s'avère plus intelligent que prévu(c'est-à-dire que mis à part Bienvenue à Zombieland, mes dernières parodies de film d'horreur remontent aux premiers scary movie, donc en comparaison ce film propose une mise en question intelligente des structures des films d'horreur)et qui propose des trouvailles intéressantes(notamment l'idée de faire des bombes à eau bénite avec des capotes), donc c'est un film sympa pour passer une bonne soirée de détente.

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Children of the Night
commenter cet article

commentaires

Mr Zombi 04/06/2010 18:27



C'est pareil, je me suis dit que cette fin ouverte, pouvait laisser présager d'une suite, mais si ça se trouve ils la feront pas. En tout cas oui, moi j'aurai rien contre une suite, juste pour
voir ce que ça peut donner



The Bursar 04/06/2010 18:30



Ben, je ne pense qu'ils ont fait une fin ouverte dans l'idée de faire une suite, car la fin était chouette comme ça. Mais j'adorerais voir la rencontre avec le Loup-Garou gay



Mr Zombi 04/06/2010 17:51



J'ai aussi passé un bon moment avec ce lesbian vampire killers, on retrouve bien le côté humour british et comme tu l'as bien démontré tout au long de ton billet, la parodie des films de vampire
est plutôt bien faite.



The Bursar 04/06/2010 18:19



C'est un film dont j'aurais presque envie de voir une suite, parce que ce serait marrant de voir comment ils arrivent à devenir des chasseurs de vampire professionnels.



Pando 28/03/2010 21:19


Je l'ai récupéré il y a quelques temps, le titre et la BA m'ayant bien fait marrer, mais je n'ai pas encore pris le temps de le regarder, tu viens de le faire remonter sur ma pàv ^^


The Bursar 28/03/2010 21:25


Cool. Il est idéal pour passer une bonne soirée, pas compliquée. La BA m'avait aussi plût et les deux héros sont très sympas.


Iluze 11/03/2010 10:05


Je l'ai vu aussi et je me suis bien marrée. Pas le film du siècle mais un bon moment de détente comme je voulais !


The Bursar 11/03/2010 12:43


C'est exactement ça, un bon film pour passer une soirée pas compliquée en rigolant bien. J'ai bien aimé le manteau de Fletcher quand on le voit avec le prêtre au moment où ils partent combattre les
vampires, ça faisait très look de héros tueur de vampire sauf que... le héros avait du bide.


Cachou 11/03/2010 07:08


Il est tout prêt à être vu, il t'attend sagement là!

C'est amusant, hier, j'ai regardé "Zombieland" et j'ai bien ri (même s'il ne vaut pas "Shaun of the Dead")(ben oui). J'ai adoré le "truc" (pas de spoilers) avec Bill Murray.

Celui-ci devra très certainement arriver dans ma DVDthèque quand il sortira en Belgique (c'est le genre de films qu'ils prennent tout de suite, les vendeurs sont amateurs de cinéma d'horreur, donc
au moins de ce côté-là je suis sûre d'avoir tout ce qui sort), je l'attends de pied ferme.


The Bursar 11/03/2010 12:47


Chouette, car tu as vu à quel point je suis harcelée pour voir ce film, c'est pire que quand toi, tu as une idée de film à me faire voir ^^

J'ai adoré avec Bill Murray.

Je suis du genre patiente avec les dvd, donc pour les films j'attends souvent que le prix baisse pour les acheter, sauf quand je veux absolument le voir.


Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell