Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 18:23

Imogene_affiche.JPGJe vous avais parlé, il y a quelques temps, de Ne vous fâchez pas Imogène, d'Exbrayat et aujoud'hui, je suis allée voir l'adaptation cinéma avec Catherine Frot et Lambert Wilson.


Nous sommes dans les années 60 et Imogène est une fière écossaise qui travaille à l'Amirauté. Après une remarque de trop contre son gallois de supérieur hiérarchique, Imogène est convoqué chez Sir Woolish. Mais au lieu de se voir renvoyer, Imogène se voit confier une mission secrète : transporter les plans d'un nouvel avion jusqu'en Ecosse.


Attention spoiler sur le livre et un peu le film car je vais comparer les deux.

L'intrigue est finalement beaucoup plus réduite que dans le livre, on sait dès le premier mort qu'Imogène est poursuivi par des bolchéviques et on n'a pas le mystérieux inconnu qui suit Imogène. Le mot doux aussi disparaît et donc on ne voit pas Imogène s'imaginer que l'un des trois hommes avec qui elle a voyagé est amoureux d'elle. Dans le film, la gouvernante se révèle être la vraie mère d'Imogène, ce qui ne fait pas partie des changements qui m'ont plût, étant donné qu'on apprend que Imogène n'est pas de sang entièrement écossais, ce qui amène nécessairement l'héroïne à revoir ses préjugés. Autre élément qui a disparu c'est la lutte entre Imogène et les forces de police locale ou plus exactement le fait qu'elle les martyrise, ça m'a manqué, car j'adore le désespoir d'Archibald McClostaugh à mesure que l'histoire avance.

imogene.jpgLe personnage de Samuel Tyler a bien changé, dans le livre, il fait seulement partie de la police locale, alors que là il est un mélange de différent personnage, c'est à la fois l'un des anciens prétendants d'Imogène qui a été chassé en quelque sorte par le père, c'est le mysérieux inconnu qui se révèle être l'auteur du billet doux et l'ange-gardien d'Imogène et le sergent local. Ce changement ne m'a déplût, j'ai trouvé Lambert Wilson assez drôle et j'ai bien aimé la relation qui existe entre eux(et j'ai basiquement un faible pour Lambert Wilson qui joue très bien Racine).


Fin des spoilers.


J'ai bien aimé l'ouverture du film au match de rugby qui raconte un événement qui se passe normalement quelques années plus tôt dans le livre mais qui montre l'étendu de l'intolérance du personnage. J'ai adoré le fait de faire que toutes les collègues ou presque d'Imogène sont toutes des vieilles, pas très avenantes. Les flashback étaient sympa car ils permettaient de rendre l'influence paternelle, mais j'ai regretté que l'on ait pas le rituel matinal d'Imogène avec sa gymnastique parce qu'il faut se tenir prêt pour le cas où l'Ecosse prendrait les armes, le portrait du père dans la chambre...


 Le film était sympa mais sans plus, mais je serais tenté de dire que c'était déjà le cas du livre. Le fait que le village de Callender soit devenu Faukland et Imogène devenue une descendante des McLeod m'ont agacé, mais sinon j'ai passé un bon moment et la manière dont Imogène se débarasse des deux premiers poursuivants était chouette(j'ai adoré le coup des moutons).


Maintenant passons à ma visite chez W.H.Smith. J'y allais en quête swapesque, donc théoriquement, ça devait être rapide mais surtout ne pas impliquer de visite dans d'autres rayons, ce fut raté... mais ce n'est pas ma faute. En gros, ce qui s'est passé, c'est que j'ai eu le malheur de jeter un coup d'oeil au rayon fantasy-sf-truc à base de zombie, histoire de voir ce qui venait de sortir, pensant ne pas courir trop de risque vu qu'en général les livres qu'ils ont sont marrants mais sans forcément me donner l'envie de repartir avec, surtout vu le prix. Ainsi j'ai découvert qu'il existait à présent The Little Women and the Werewolves, et des romans avec le Onzième Docteur, jusque-là tout va bien, je ne suis fan d'aucun des deux, mais ensuite...

SDC13437.JPG

Ben oui, c'est Star Trek... et vous avez vu les couvertures ? c'est des images tirées de la série originale ! et c'est des tout nouveaux, d'habitude je n'en trouve jamais, c'est juste la novelisation de Star Trek XI que l'on trouve dans les rayons anglais. Ce n'est vraiment pas faute... en plus Children of Kings se passe quand Spock servait sous les ordres du Capitaine Pike, période qui m'a toujours fascinée, parce qu'on a seulement un aperçu de celle-ci dans la saison 1 et vu les risques que prend Spock pour le capitaine Pike dans la série, ça donne envie d'en savoir plus. Pour inception, ben, il y a Leila Kalomi, la bonatiste super amoureuse de Spock que l'on rencontre dans l'épisode où Spock est infecté par des Spores qui rendent heureux, et donc comment résister à ce qui montre comment elle a dû tomber amoureuse de Spock(bien que je sois sceptique quant au fait que l'histoire mêle aussi Kirk) et pour ce qui est de Troublesome Minds, déjà la couverture est prometteuse et d'après Spock va subir les effets de la présence d'un puissant télépathe à bord... Donc ce n'est pas ma faute. Sinon je pense que les trois livres se passent dans l'ancienne chronologie trekkienne, parce qu'avec seulement Star Trek XI, ce n'est pas évident de faire le récit des aventures de l'enterprise, même si Troublesome Minds pourrait se situer dans la nouvelle chronologie, vu qu'il n'implique pas de personnages  secondaires de Star Trek TOS.


Après ça, je suis tombée sur le numéro de Sfx avec Pratchett en éditeur invité, je ne pense pas pouvoir mettre la main dessus, donc du coup, je n'ai pas résisté. Après ça, ça a été.


Mais je serais plus raisonnable samedi à Lille, je ne compte que compléter ma collection de Conan, de romans inspirés de Star Trek Tos et trouvé N ou M d'Agatha Christie. Les seuls autres livres qui pourraient me tenter étant des ouvrages de latin et de grecs pour préparer mes oraux. Donc mon porte-feuille ne devrait pas courir trop de risques.

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Live Long and Prosper
commenter cet article

commentaires

choupynette 18/05/2010 11:30



Le film me tente bien... malgré son côté "pas mal, sans plus", car j'aime beucoup Frot.



The Bursar 18/05/2010 13:58



Je l'avais bien aimé dans les deux adaptations d'Agatha Christie où elle jouait. C'est un film sympa mais pas aussi mauvais que les critiques le disent.



Neph 18/05/2010 10:44



J'avais entendu de mauvaises critiques d'Imogène, la tienne me rassure.


Bonne promenade samedi, pas la peine d'être sage, va :D



The Bursar 18/05/2010 13:54



Disons qu'il n'est pas aussi bon qu'on pouvait s'y attendre, mais j'ai passé un bon moment et Lambert Wilson est toujours aussi craquant(et toujours aussi muslé).


Si, là je pense qu'il faudra que je fassse gaffe , vu que ma pal est bien remplie et théoriquement il faudrait que je lise plutôt pour mon mémoire et les oraux... donc faut limiter les
tentations. En plus j'ai encore un nouveau livre qui m'attend à mon relais.



Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell