Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 23:34

undead-next-door.jpgAujourd'hui, je vais vous parler de The Undead next door, 4ème livre de la série des Love at Stakes de Kerrelyn Sparks, qui a été l'occasion de passionnantes discussions avec Pimpi avec qui j'ai lu ce livre, car j'ai réussi à la convertir à cette série !!!


Après Roman, le chef du coven américain, Darcy Newheart, Angus, notre sexy vampire en kilt,c'est au tour de Jean-Luc Echarpe, le grand créateur de mode français, de trouver le grand Amour !


Voici l'histoire :


Jean-Luc est obligé de s'exiler de Paris et de se faire oublier, car le fait qu'il ne vieillisse pas a fini par attirer l'attention des médias français. Il a donc été décidé que Jean-Luc devrait disparaître des écrans pendant 25 ans, pour pouvoir ensuite revenir en se faisant passer pour son fils. C'est ainsi qu'il se retrouve au fin fond du Texas, un endroit où les médias ne risquent pas de le trouver et où on ne risque pas de le reconnaître. 

Lors de l'inauguration de son nouveau magasin, sensé servir de couverture à son refuge, il fait la connaissance d'Heather et se sent vite attiré par ses formes et son esprit, mais au cours de la soirée, Lui, son vieil ennemi, refait surface et prend Heather pour sa nouvelle petite amie, ce qui fait d'elle une cible., car Lui a pour habitude de tuer toutes les femmes que Jean-Luc a le malheur d'aimer.

La jeune femme, mère d'une petite fille, qui sort d'un divorce difficile et refuse de tomber à nouveau sous la coupe d'un homme, se voit obligée d'accepter la protection de Jean-Luc.

Jean-Luc réussira-t-il à mettre un terme aux activités de Lui et à réussir à gagner le coeur d'Heather ?


J'ai bien aimé ce 4ème volume, même s'il ne m'a passionné autant que le précédent(en même temps, comment rivaliser avec un vampire en kilt ?), ce n'est pas vraiment la faute du livre, car il a le mérite de changer un peu par rapport aux trois tomes précédents, puisque dans celui-ci, nous n'avons pas le droit au "vampire très tourmenté par sa nature de vampire" et qui va résoudre son conflit à la fin par le biais d'une solution plus ou moins miraculeuse(ce qui ne veut pas dire que la fin miraculeuse est tirée par les cheveux, juste qu'au bout de trois tomes c'est lassant).


L'auteur sait varier ses couples, puisque cette fois nous avons le droit à la mère de famille au physique normal, qui se trouve grosse(je n'ai strictement pas la moindre idée de ce que peut être notre équivalent d'une taille 12... donc j'ignore si notre héroïne  a effectivement des kilos en trop ou si elle n'a pas de vrais problèmes de poids mais est poussé par notre société actuelle à se croire grosse parce qu'elle n'a pas la taille mannequin) et à un vampire qui a envie de fonder une famille. Ainsi, on en a un peu pour tous les goûts dans cette série(même si on n'a pas de mec moche, mais soyons honnêtes, si l'Homme n'avait pas un physique de rêve, on ne lirait pas le livre, puisque c'est justement une chose que l'on attend d'un tel ouvrage). Du coup, ce livre m'a moins passionnée vu que l'héroïne n'est pas mon genre et l'histoire d'amour pas de celui qui me fasse rêver, vu que comme Pimpi, je préfère mon vampire passionné et qui ne rêve pas de faire des enfants à l'héroïne, bref je préfère Angus^^.


L'humour est toujours présent dans ce tome, où notre héroïne assimile d'abord Jean-Luc à James Bond puis à Highlander. On sent que l'auteur prend un malin plaisir à jouer avec les clichés et l'ignorance américaine vis-à-vis de l'étranger, ce second degré est évident dans le choix des noms, le méchant est appelé Lui, par Jean-Luc parce qu'il ne connait pas son nom et qu'il signe d'un L, mais l'héroïne passe son temps à l'appelé Louie, mais le plus marquant est que nous savons enfin pourquoi le nom de famille du héros est Echarpe ! Je croyais au départ que c'était une erreur de l'auteur, mais en fait non, c'est un nom qu'elle a vraiment choisi pour son sens en français, ce qui fait que je commence à me demander si Casimir est vraiment un choix malencontreux ou si l'auteur a vraiment nommé son méchant en sachant qu'il pouvait aussi renvoyer à un dinosaure orange en France, car ça pourrait faire un bon gag.

En plus, l'auteur a l'air d'être une fan de Star Trek, car c'est la deuxième héroïne que je rencontre qui met en relation un des vampires avec un personnage de Star Trek, dans le 3ème tome, Emma assimilait Angus à Scotty et dans celui-ci nous avons non pas une mais deux références à Star Trek :


"Good night, Jean-Luc."

"Jean."

Whatever. She hurried into the foyer. She much preferred the name Jean-Luc. It made him sound like a starship captain, but young. And with hair.


"Teleport ? Nobody teleports, except in sci-fi shows."

"Vampires teleport."


startrek-picard.jpgJ'ai beaucoup aimé la première, car je me représente effectivement depuis le premier tome Jean-Luc, sous les traits de Patrick Stewart, c'est-à-dire de Jean-Luc Picard, le capitaine de l'Enterprise dans Star Trek: next generation... ce qui est assez loin du physique de notre vampire aux cheveux noirs et qui semble approcher de la trentaine... Ce fut un plaisir que le nom avait effectivement été choisi pour ses évocations trekkiennes.


Les références à Highlander étaient pas mal non plus, car ce n'est pas si idiot que ça, le méchant arrive avec une épée, Jean-Luc se promène avec une canne-épée, les écossais se promènent avec une grosse épée, en plus Jean-Luc ne vieillit pas et il y a justement des écossais en kilt qui doivent être des Highlanders au sens géographiques du terme, donc c'est vrai que le fait que le héros soit immortel peut paraître plus plausible que le fait que ce soit un vampire, sans compter que je crois que dans le premier épisode d'Highlander, Duncan se bat justement contre un immortel qui a pour habitude de tuer ses petites amies...


Je ne me lasse pas de cette série et le fait que je n'ai pas dévoré ce tome comme les précédents ne signifie en rien que la série baisse en qualité, car on recroise les personnages des tomes précédents et c'est sympa de les voir évoluer, et les histoires ne sont pas toujours centrés sur la même menace ou le même type de couple. Et j'ai trouvé très intéressant les détails que l'on a appris sur Jean-Luc et en particulier sur la manière dont il s'est lancé dans la mode.En plus les personnages secondaires sont très sympas, comme Fidelia, la nounou, un peu voyante, à la gâchette facile, qui essaie de voir sous le kilt de Robby et qui passe son temps à qualifier Jean-Luc de Muy Muchachos.


Je compte lire la suite, mais pas tout de suite, car je trouve qu'on les apprécie mieux avec un peu d'écart, vu que c'est toujours la même structure. Mais j'espère qu'un jour nous aurons le droit à une histoire où la jeune femme n'a pas pour première réaction d'être choquée par le fait que l'autre soit un vampire, car ce serait drôle de voir une inversion et de voir une mortelle(ou un mortel d'ailleurs) poursuivre un vampire et le vampire de l'éviter parce qu'il trouve la réaction étrange.

 

Je vous invite à aller faire un tour chez Pimpi pour voir son avis et ce livre fait aussi partie de ma liste pour the Dark Side Challenge.


Dark-side-challenge.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Sexy Undead
commenter cet article

commentaires

Karine :) 17/06/2010 03:27



Taille 12, c'est plus grand que moi (je prends du 8 ou du 7-8)... et 12 égale à du 11-12 ici.  Si tu mesures 5 pieds 2, du 12, c'est un peu overweight.  Mais je sais pas comment la dame
mesure! ;))  J'ai un tome de la série dans ma pile (All I want for Christmas is a vampire) mais j'hésite à lire du début ou à commencer par celui-ci!



The Bursar 17/06/2010 07:02



Après tu peux faire un compromis et essayer How to marry a millionnaire vampire et si ça ne t'emballe pas, passer directement à All I want... parce que sinon, le livre va te spoilier le
dénouement du 3 et du 4 à mon avis, et sûrement aussi des deux premiers.



Pimpi 06/06/2010 19:48



ça doit être ça, ça doit être encore un autre type de calcul des tailles... la preuve flagrante que je ne vais jamais dans les magasins faire du shopping, je ne connais même pas les tailles !
Franchement, moi, Heather, je me l'étais représentée avec une taille 44 environ, avant qu'elle ne parle du 12. D'ailleurs, ça m'a fait penser au titre d'un roman (de Meg Cabot je crois) Size 12
is not fat !!


Y'a tellement de différences de tailles entre les Etats-Unis, le Canada et même en Europe, d'un pays à l'autre, que c'est pas pratique de s'y retrouver !


 


J'ai honte, mais j'ai abandonné tous mes défis... même le mien! Donc je me complais joyeusement dans le non-défi et le "je suis mes envies!", qui changent tous les quatre matins...



The Bursar 06/06/2010 20:26



Oui, que moi, non, j'essaie de tenir mes challenges, surtout quand je les organise, donc je vais bien me marrer toute l'année prochaine pour tenir le challenge Valar et ses 17 livres minimuns !


 


Je comprends que tu te mélanges dans la taille, il y a tellement de différence et rien qu'en France, il y a la version 36à 46.. les tailles 1, 2, 3, les tailles M, S... donc c'est normal.



Pimpi 06/06/2010 18:24



Eh bien, je viens d'apprendre que 12, c'est juste 42-44, bizarre, j'aurais cru que c'était plus, sachant que je met du 38 et que ici, mes vêtements sont en 3-4.... bref, du coup, j'étais partie
sur du 46 moi ! Mais je suis bien contente que savoir que 12, c'est que 42! Comme quoi, même habiter dans le pays ne m'aide pas, je butte encore sur les correspondances des tailles ! :D


Merci pour la photo !! Effectivement, au vu de la photo et des citations que tu as mises, la référence est évidente !!


Moi non plus, je ne me lasse pas de la série !! Je ne pense pas attendre septembre pour lire la suite par contre !!



The Bursar 06/06/2010 18:40



Non, la mesure en 3-4, c'est encore un autre décompte de taille. En même temps si ça avait été au-dessus du 46, ça aurait fait bizarre quand Alberto la traite de grosse et remet en question la
pertinence d'une telle gamme de modes, car le but de la remarque est de faire rire en se moquant de l'excès du personnage alors que si il considère comme grosse toute personne non mannequin c'est
drôle.


 


Je m'en doute vu ton enthousiasme mais j'ai une pal bien garnie et des challenges délaissés donc j'attendrais.



Kusa 06/06/2010 17:47



42/44 c'est normal, mais pour les magazines féminins, c'est être "ronde" (alors dans mon cas, je n'en parle même pas...). C'est vrai aussi que les magasins font un peu du n'importe quoi, suivant
les marques...


Sinon, le coup du vampire en kilt m'intéresse aussi (pis j'aimais beaucoup Highlander, la série ^^)



The Bursar 06/06/2010 18:17



En ce moment, sous prétexte qu'il y a eu un réajustement dans les tailles, dont je n'ai pas compris la pertinence vu que justement il semble avoir décalé les tailles vers le haut, c'est
difficilement de trouver un truc qui taille correctement. La seule fois où je n'ai pas eu le problème, c'est à la boutique gothique, mais je n'ai pas les moyens de faire ma garde-robe là-bas(et
ça va pas pour les oraux).


Le vampire en kilt, c'est dans le 3 Be Still my vampire heart, même si on les croise aussi dans les autres.



yueyin 06/06/2010 17:31



Tu es gentille avec les rondes The Bursar j'ai souvent l'impression quant à moi que faire du 42/44 est assez redhibitoire dans les magasons de fringues :-))))


j'avais adoré le premier hignlander (je l'ai vu au cinéma et oui je suis trrrrès vieille !) détesté les autres (pas fini le 2 d'ailleurs) et beaucoup apprécié la série en son temps :-))))



The Bursar 06/06/2010 17:40



Ben je suis un peu biaisé sur les bords, vu qu'actuellement je ne trouve plus de fringues en 40 à ma taille, et qu'il faut que je regarde en 42-44... mais j'ai du mal à comprendre pourquoi je
rentre dans les anciens 38-40 mais plus dans les nouveaux... donc comme ça m'agace prodigieusement de tomber sur des vêtements où même le 42 n'est pas à ma taille, je n'achète pas de fringues en
ce moment... parce que je n'apprécie pas du tout le fait que les nouvelles tailles insinuent que je suis grosse, ce que je ne suis pas.


 


J'ai dû voir les 3 highlanders mais pas le dernier.



Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell