Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 10:56

bakuman_1.jpgAujourd'hui dans le cadre de la quinzaine nippone, je vais vous parler du tome 1 de Bakuman, manga que m'a fait découvrir Ambroisie et que l'on peut obtenir en ce moment gratuitement pour l'achat de deux mangas Kana(ce qui fait que j'ai acheté les trois premiers tomes).

 

Mashiro a un don pour le dessin, mais il sait que son destin est tout tracé et qu'il deviendra un employé de bureau comme la plupart de ses camarades. Pendant les cours il dessine sur son cahier le portrait de Miho, la fille dont il est amoureux.

Un jour, il oublie son cahier en classe et c'est Takagi, le premier de la classe qui tombe dessus. Il lui propose alors de faire équipe, car son rêve est devenir mangaka, mais Mashiro hésite car il sait à quel point devenir mangaka est difficile.

 

J'avais eu envie de découvrir ce manga, parce qu'il nous entraîne dans les coulisses de la production d'un manga, ce qui est un sujet qui m'intéresse énormément. Ce manga explore une partie que je ne connais pas encore très bien, puisque dans Sekaiichi Hastukoi, nous suivons des auteurs qui ont percés et des éditeurs qui n'ont pas de soucis à se faire quant à leur travail, en dehors de ceux créés par leurs auteurs qui ne respectent pas les planning, et dans Not ready, sensei !?, nous suivons un futur mangaka qui a déjà fait son entrée dans l'univers des mangas tandis que dans Otaku Girls, nous découvrons l'univers des fan et des doujinshi. Ici, nous suivons les efforts des deux héros pour réussir à se faire publier et par le biais de l'oncle mangaka de Mashiro, nous découvrons qu'il y a assez peu de mangaka, car réussir à publier une série ne veut pas dire que l'on pourra vivre de ce métier.

 

J'ai trouvé  ce premier tome très instructif et l'histoire de l'oncle est passionnante. J'ai découvert un certain nombre de choses que j'ignorais, en particulier les nemus, qui sont une sorte de story-bord réalisé par le scénariste(car comme Takagi, je croyais qu'un scénariste pouvait se contenter d'écrire une description). En plus, à chaque fin de chapitre, les auteurs ont joints les nemus qu'ils ont chacun réalisés pour une page, ce qui permet de voir la différence entre les deux mangakas.

 

Le dessin est vraiment bon, avec beaucoup de détails, ce qui n'étonne pas vu qu'il s'agit des auteurs de Death Note, il y a d'ailleurs quelques clins d'oeil à cette oeuvre dans les premiers chapitres. L'histoire est assez belle avec une romance platonique, comme on en voit peu et qui est charmante.

 

C'est donc une série que je conseille à tous les amateurs de manga qui ont envie d'en savoir plus sur le métier de mangaka.

 

quinzaine-nippone

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans In the mood for Japan
commenter cet article

commentaires

Lulu 16/08/2011 00:36



Je ne connais pas Sekaiichi hatsukoi, mais je vais me pencher sur la question du coup. :)



The Bursar 16/08/2011 11:16



Sekaiichi hatsukoi c'est un dérivé de Junjo Romantica, c'est un yaoi qui n'est pas encore disponible en version papier. Dans le même genre, il y a not ready sensei !? on suit un assistant qui
tente de percer comme mangaka... mais là dans le domène du boy's love puisque c'est souvent comme ça que commencent les mangaka.



Lulu 12/08/2011 16:59



Ce manga est génial ! On apprend tellement de choses sur les dessous de l'édition d'un manga, c'est passionnant. Et puis j'adore les piques et remarques que les auteurs n'hésitent pas à faire
face aux incohérences, absurdités ou difficultées du système.



The Bursar 15/08/2011 22:10



Dans le même genre, j'aime bien Sekaiichi hatsukoi car on suit les coulisses de la réalisation d'un magazine de pré-publication et certaines remarques sur les codes des shojo sont marrantes.


L'intérêt de Bakuman, c'est qu'on voit la difficulté de percer dans le manga. J'ai bien aimé l'explication du système de vote, car c'est finalement un aspect que l'on ne peut pas connaître
autrement vu que c'est propre aux pré-publications japonaises.



Ambroisie 01/07/2011 08:49


Très heureuse de découvrir que tu as apprécié ce premier volume. Attends de lire la suite, tout comme moi, tu risques d'être beaucoup étonné de découvrir comment un manga est sélectionné et sous
quels critères il est considéré comme une oeuvre montente, destiné à réussir. Tu as fait la remarque du clin d'oeil pour Death Note. Il y en aura d'autres. Par exemple, pour Dragon Ball, Naruto et
One Piece. Vivement que tu lises la suite. Moi de mon côté, je vais bientôt m'attaquer à un dossier sur les deux créateurs de cette petite merveille quand j'aurais fini la série Hikaru no Go. A
bientôt !


The Bursar 01/07/2011 11:05



J'ai feuilleté un peu le deux déjà. J'aime bien toutes les références aux mangas qu'on y trouve. Il faudrait un jour que j'essaie Hikaru no go.


DOmmage que tu bosses ce week-end. Mon costume est près^^.



Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell