Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 13:40

Tu-es-a-croquer.jpgJ'avais annoncé hier que je vous parlerai de Hei Sensei ! mais finalement je suis plutôt d'humeur à vous parler de Tu es à croquer(Soba ni Oitene) de Yaya Sakuragi.

 

Yuzu considère depuis toujours Icchan, son meilleur ami qui n'a eu de cesse de le protéger, comme son prince charment et rêve de ce fait d'être une princesse, mais à l'adolescence, c'est le drame, Yuzu fait une poussée de croissance et se retrouve plus grand qu'Icchan d'une taille. Comment Icchan pourrait-il continuer à l'aimer alors qu'il mériterait d'être avec une fille menue qui aurait tout d'une princesse ?

 

Dans ce yaoi, nous sommes en présence d'une histoire entre deux adolescents, amis depuis la plus tendre enfance et qui n'ignorent pas les sentiments qu'ils ont l'un pour l'autre.


Je l'ai trouvé sympa mais sans plus, c'est une histoire un peu délirante, par le fait que Yuzu rêve d'être une princesse ou une femme au foyer et agit de façon à atteindre ce but, or, le problème c'est qu'il est grand et n'a rien de délicat. C'est un peu le drame de l'histoire, il a tout du parfait uke(le personnage passif) sauf le physique.

Ici on a une transposition des codes des Shojo(manga pour jeune fille) dans un cadre yaoi, ce qui crée un effet comique par le décalage, puisque Yuzu prend des cours de cuisine et confectionne chaque jour le Bento(panier repas) de Icchan, ce qui est normalement la conduite d'une amoureuse, et il rêve d'être une princesse(oui, je sais, je l'ai déjà dit mais ça veut vraiment tout dire). Il est même très naïf, puisque ses sentiments pour Icchan sont purement platoniques et c'est Icchan qui va lui faire comprendre pourquoi le prof karate veut désespérément le recruter(le coup du prof de karate est particulièrement drôle), on retrouve aussi chez lui la capacité à baver d'admiration devant son petit-ami, ce qui est un trait d'héroïne de Shojo et non de yaoi. Du coup, il se met dans toutes sortes de situation idiote, donc c'est drôle par le décalage avec les codes habituels mais du coup, ça me laisse un brin insatisfaite, car c'est finalement assez niais, puisqu'on retrouve un peu le côté agaçant des héroïnes de Shojo.


C'est donc sympa, mais il n'y a rien transcendant, les héros n'évoluent pas vrai, Icchan essaie un peu de faire comprendre à Yuzu qu'il n'a pas à être complètement dans son rôle féminin, mais il n'y aura pas d'épiphanie, Yuzu reste complètement efféminé et dépendant d'Icchan du début à la fin.

 

Ce billet inaugure ma participation au challenge BD de Mr Zombi.

 

Challenge-BD-logo

1/30

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Boy's love
commenter cet article

commentaires

Lulu 05/07/2010 20:44



Ahahahah! Ah, l'argument capillaire, je connais ça. XD



The Bursar 05/07/2010 20:48



C'est le pouvoir des cheveux !


Je pense que j'aurais été moins accro à The Tyrant si Sô-Ichi n'avait pas eu de magnifiques cheveux longs.



Lulu 05/07/2010 20:07



(le texte de ton commentaire apparait d'une couleur bizarre. C'est voulu ?)


 


Ahahahah! J'adore aussi cette scène ! :D


 


Je te conseille également les séries des Editions H, qui proposent des titres sympas avec une vraie
histoires derrières, des perso' intéressants et de bons dessins. Les volumes sont un peu chers (car contiennent des pages couleurs souvent), mais leurs choix de titres
sont intéressants et restent éloignés des gros-clichés-du-genre-dont-on-se-lasse-vite. ^^



The Bursar 05/07/2010 20:18



Non, c'est juste que j'ai appuyé sur gris sans le faire exprès.


 


J'ai hâte que le tome 4 de Rien n'est impossible sorte car je suis curieuse de voir comment tout fini.Mais le coup de la première nuit était vraiment bien trouvé et j'aime beaucoup la rencontre
entre Tomoe et Souichi après l'aveu de Morigana.


Les titres des éditions H ne m'inspirent pas pour l'instant, le dessin est soigné mais je n'aime pas la coupe de cheveux des personnages...



Lulu 05/07/2010 01:08



Tu remarqueras aussi que la taille joue en fonction du rôle seme/uke, mais pas seulement en terme de hauteur du personnage. Le uke a toujours un sexe plus petit que le uke, voire ridiculement
petit, voire n'en a pas du tout (sorte de dérive la censure précédemment évoquée : le seme a un truc transparent et le uke a du coup un bas vendre tout lisse, comme les poupées
Barbie)(ou les loups-garous dans les films, mais il s'agit d'un autre débat, n'est-ce pas, ahahah). A l'inverse le seme est presque toujours super bien équipé (voire un peu trop, et du coup "ça
fait mal !" (the phrase culte, avec le coup des larmes et tout)). D'autant que plus le uke est féminisé, plus ce stéréotype est important.


Bien sûr, comme pour Tu es a croqué, la règle n'est pas absolu (heureusement). Je me souviens d'avoir vu un ou deux exemples. Mais ils sont rares et le sujet de l'histoire
tourne alors souvent autour cette "bizarrerie" (le mec timide qui complexe, tout ça tout ça). Car justement, ce n'est pas banal.


 


Oui oui, tu fais bien de te méfier. On trouve parfois des trucs assez glauques. Il faut bien vérifier le niveau de "sensualité" de l'histoire, et/ou si ça n'appartient pas à certains sous-genres
particuliers (SM, shota et compagnie). Heureusement les sites de scans sont bien faits et ce genre d'infos est signifié majoritairement.


 


Hum, donc manifestement il faudra que tu recherches les titres de yaoi dit "soft", qui vont plus être plus fouillés au niveau de l'histoire, la psychologie des personnages, et avec peu de
scènes torrides (enfin, disons qu'elles ne sont pas l'intérêt principal de la série et/ou que les perso' ne pensent pas qu'à ça). Concrètement, sur le terrain (donc, en librairie,
où on n'a moins d'infos que pour les scans), évite alors plutôt les volumes sous film-plastique (ceux-ci étant dans le "hard"). C'est le repère, ahah. Après, pour l'instant en France on n'a rien
de très méchant, même pour ces exemplaires sous blister. Autant pour le hentai, actuellement les éditeurs se lâchent, autant pour le yaoi ils se retiennent encore pas mal. ^^



The Bursar 05/07/2010 12:01



Ah noon, je n'avais pas fait attention à ce point, il va falloir que je vérifie !!!!(il faut comprendre que je mets tout en parallèle avec les grecs qui sont mon
sujet de mémoire et c'un point qui apparaît dans l'annalyse de la céramique grecque, où les sexes ne sont jamais disproportionnés, sauf pour la sexualité parce que c'est un signe de bestialité et
de débauches).


Dans Lovely Teachers, il n'y a pas de censure mais je ne m'en étais pas aperçue vu qu'on n'a jamais de vrai plan... oui, j'avais adoré ce point soulevé quant aux
loup-garou, mais qu'en fait The Wolfman a su éviter car en faisant garder son pantalon au loupgarou, on résout la question !(De l'utilité des vêtements dans les films de loup-garou...). Dans le
tome 3 de rien est impossible, on a justement une première nuit ratée car soudain Kurokawa n'arrive pas à pénétrer(vu que c'est sa première relation gay) et du coup Tomoé voit le sexe et dit "ça
ne rentrera Jamais, Jamais !!!" je truve cette scène extra, il y a aussi un petit délire de l'auteur où elle parodie la fameuse de scène de réveil, mais où les rôles sont inversés et le petit
Tomoé en seme qui fume une clope.


Ah cool, je me demandais justement pour les trucs sous plastique, en principe je n'achète pas si je ne peux voir, car je suis très sensible aux dessins. En même
temps, comme on est au début, je pense que les éditeurs doivent tabler sur ce qui se vend facilement. J'ai préfère effectivement est plus important(même si je n'ai rien contre une bonne
succession de scènes osées...). Etant curieuse je risque d'élargir mes horizons sur les autres.



Lulu 04/07/2010 18:33



Je plussoie également. Fade ce yaoi est. On trouve énormément de titre où le uke est féminisé. Et parfois tellement que pouvant (au vu de certains dessins) passer pour une fille à bonnet A si on
lui enlevait son service 3 pièces...  Tu es à croquer ne va heureusement pas dans ces extrêmes, mais les transpositions des codes du shôjo (yeux qui brillent, volonté de choyer son
amoureux en se transformant en femme au foyer etc) dans le yaoi ne sont pas rares. Malheureusement ces facilités scénaristiques engendre rarement des histoires extraordinaires (comme tout
genre, le yaoi a ses stéréotypes). Mais bon.



The Bursar 04/07/2010 23:15



Je commence à repérer les stérotypés(comme le fait que quelles que soient les caractéristiques du uke, il est nécessairement plus petit que le seme... il n'y a que dans Junjo j'ai un doute sur la
régularité du schéma vu que Usami est tantôt seme tantôt uke) J'aime observer comment les auteurs arrivent à varier la structure, c'est comme les James Bond en fait, on part sur des matériaux de
départ et on voit comment ils vont être réarrangé. La seule originalité de celui-ci est d'avoir joué sur la question des tailles et ne se prend pas trop au sérieux mais c'est dommage que les
personnages ne soient pas plus creusés. Petite étoile m'a justement prévu pour les variations de dessins et du coup, je ne me jette pas sur le premier truc qui passe pour ne pas tomber sur des
histoires glauques de viol ou avec un uke qui fait un chouia trop jeune... le type qui m'intéresse ce sont ceux comme Hei sensei, Lovely Teacher, Junjo et The Tyrant(ainsi que rien n'est
impossible).



Mr. Zombi 01/07/2010 16:34



Ah oui c'est pas bête si tu as des adresses à me passer, pourquoi pas, ça m'éviterait une éventuelle déconvenue si le genre ne me plait pas ^^


En tout cas je trouve ça bien que tu en parles sur ton blog et dans le cadre du challenge ^^



The Bursar 01/07/2010 16:42



Je t'envoie ça, j'ai les liens dans mon reader et il faut absolument que tu lises Sekaiichi Hatsukoi ! donc je parle ici, les différents passages sur la réalisation d'un manga devrait
t'intéresser.


En même temps, à côté de certains romans dont j'ai parlé, les yaoi c'est très gentillet.



Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell