Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 09:34

exploits-don-juan.gifContinuant à avancer dans mon stock de folio 2euros, je vais aujourd'hui vous parler des Exploits d'un jeune don Juan de Guillaume Apollinaire.

 

Roger vient d'avoir seize ans et il passe quelques temps à la campagne avec sa mère, sa tante et sa soeur. Dans cet univers exclusivement féminin, Roger va découvrir son corps et tenter d'en apprendre plus sur le corps féminin. Un peu voyeur et très entreprenant, Roger va vite passer à la pratique et une fois qu'il aura goûté aux joies de l'amour, plus rien ne saura arrêter son désir qui a d'ailleurs tant d'objets à portée de main.

 

J'ai préféré ce livre aux onze mille verges, qui est beaucoup plus proche de Sade, et il est plus agréable de suivre des aventures qui n'impliquent pas de nécrophilie ou de sévices infligées à des bébés. Ici les seules choses qui peuvent choquer sont les relations incestueuses et le fait que le narrateur aime observer les femmes lorsqu'elles sont aux toilettes(mais cela ne va pas plus loin, et je serais tentée de dire que c'est tant mieux, car Sade m'avait lassée sur ce point).

 

On suit les efforts du héros pour comprendre les changements qui ont lieu en lui et on assiste à sa découverte de la sexualité, avec d'abord sa compréhension des premiers signes qui marquent sa sortie de l'enfance et qui n'ont pas été sans me faire penser aux Confessions de Rousseau(lorsque Rousseau raconte l'épisode de la fessée). Son voyeurisme passe plutôt bien dans la mesure où il apparaît comme une forme de curiosité et une tentative pour comprendre les choses, car le héros se rend compte qu'il se passe quelque chose et que sa mère et sa tante ont compris de quoi il s'agissait mais personne ne le lui a expliqué.

 

J'ai particulièrement aimé les dernières lignes qui donnent un autre sens aux exploits de notre Don Juan. J'ai apprécié particulièrement l'ironie qui en ressortait.

 

C'est donc un petit livre qui n'est pas sans humour et il vaut mieux ne pas considérer trop sérieusement certains aspects du livre, qui sont certainement là pour tourner en dérision la morale bourgeoise et pour des questions de commodité narrative, car il est plus simple d'expliquer la présence de la tante et de la soeur dans la maison que celui d'une jeune fille étrangère.

 

Ce fut une lecture plaisante et c'est ma première contribution au challenge nécrophile 2011, ici pour la catégorie auteur enterré à Paris.

 

challenge nécrohpile

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Sea - sex and sun
commenter cet article

commentaires

Kusa 11/02/2011 22:31



Beuark, mutilations avec des entrailles?? Me fait penser à un épisode de The Walking dead, ça (tout simplement appelé Guts, d'ailleurs XD.


 


Sinon, je l'ai lu aussi, il y a longtemps (il est dans une anthologie de la littérature "amoureuse" (O_o oui, c'est le titre) que je possède... mouais, c'est anthologie de al littérature
érotique, plutôt. C'est vrai que le côté inscetueux peut surprendre, mais globalement, j'avais bien aimé, le côté "je découvre, dans l'univers bourgeois corseté que ... tout n'es tpas corseté"
(j'aime particulièrement quand il découvre les pratiques de ses parents ^^)



The Bursar 11/02/2011 23:07



Je n'ai pas encore regardé the Walking dead.


Je ne dirai rien vu que je me promène avec une petite anthologie de la littérature érotique dans mon sac à main... j'aime également quand il découvre les pratiques de ses parents, surtout le
passage chez le confesseur.



Neph 08/02/2011 13:25



Tiens, les relations incestueuses auraient tendance à me choquer davantage que la nécrophilie ^^ (et jamais je n'aurais pensé écrire ça un jour :p).



The Bursar 08/02/2011 20:13



ça dépend du type de nécrophilie... dans les onze mille verges, ça finit avec la mutilation du corps et des entrailles un peu partout.



Mypianocanta 07/02/2011 17:56



Je ne connais pas du tout Appollinaire romancier n'ayant lu de lui que quelques poèmes mais j'avoue que le sujet ne m'attire pas particulièrement.



The Bursar 08/02/2011 21:36



Après, si tu veux voir ce que donne Apollinaire romancier, tu peux essayer l'hérésiarque & co, un recueil de nouvelles qui donne une assez bonne idée de son écriture.



Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell