Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 00:33

Junjyou_Romantica_jap_1.jpgAujourd'hui je vais vous parler du premier tome de Junjo Romantica, manga que j'ai mentionné il y a quelques jours, à l'occasion de mon article sur Sekaiichi Hatsukoi, manga également de Shungiku Nakamura.

 

Misaki a perdu ses parents à l'âge de huit ans et a été élevé par son frère Takahiro qui a renoncé à faire des études pour s'occuper de lui. Il a présent dix-huit et voudrait intégrer l'université à laquelle son frère aurait dû aller mais les études ne sont pas son fort, il se retrouve donc à avoir pour tuteur le meilleur ami de son frère, Akihiko Usami, écrivain à succès mais aussi auteur de Boy's love dans laquelle il met en scène ses fantasmes, qui se trouve également être amoureux depuis des années du frère de Misaki sans aucun espoir d'être un jour aimé en retour. Le courant passe assez mal entre eux au départ, mais peu à peu Misaki s'attache à cet écrivain un peu bizarre qui a une obsession pour les ours en peluche et qui est prêt à taire ses sentiments plutôt que de perdre l'amitié de Takahiro. Misaki réussira-t-il à faire oublier Takahiro à Usami ou ne sera-t-il qu'un substitut ?


J'ai bien aimé ce manga qui est toujours en cours et a déjà douze tomes de publiés en anglais. Le point qu'il faut connaître sur ce manga et qui m'avait laissé perplexe au début est qu'un volume ne comporte pas seulement les chapitres de Junjo Romantica mais aussi de spin-off. Ainsi dans ce tome, nous avons les deux premiers chapitres de Junjo Romantica et un récit bonus mais aussi les deux premiers de Junjo Egoist. JunjoRomantica est centré sur l'histoire entre Misaki et Akihiko Usami tandis que Junjo Egoist se déroule huit ou neuf ans plus tôt puisque Usami qui apparaît aussi dedans, est encore en fac de droit, a déjà publié quelques livres et vient de se mettre à l'écriture de Boy's Love. Dans Egoist, on suit Kamijo Hiroki un étudiant en train d'achever sa thèse et qui  était amoureux de Usami mais sans espoir également, puisqu'il sait qu'Usami en aime un autre. Au début de l'histoire, il se fait une raison et fait la rencontre de Kusama Nowaki. C'est le couple Hiroki-Nowaki qu'on va suivre dans Egoist.


junjou_romantica_065.jpgLes dessins de ce premier tome ne sont pas très bons, l'auteur ayant du mal avec les proportions mais comme pour Rien n'est impossible, il faut faire preuve d'indulgence puisqu'il s'agit des débuts de ce mangaka dans ce type d'histoire. Le fait qu'il y ait deux histoires différentes dans le livre m'a un peu perturbé au départ et comme le couple principal m'avait captivé, j'ai lu tous les chapitres de Romantica la semaine dernière et ce n'est qu'à l'occasion de la relecture de ce premier tome que je lis Egoist. Finalement Egoist est très bien, même si pour l'instant ce n'est pas le couple Hiro-Nowaki qui m'intéresse mais plutôt Usami, puisque cela permet de voir le personnage tel qu'il était quelques années plus tôt. En même temps, les deux histoires se complètent assez bien puisque toutes deux sont autour du thème de l'amour à sens unique et de la sortie d'une telle situation, avec la question de savoir si le nouvel aimé est aimé pour lui-même ou seulement comme un substitut, mais en même temps, elles ne sont pas similaires, vu que dans Egoist, le héros est fier et refuse d'admettre ses sentiments, tandis que dans Romantica, la différence d'âge entre les deux personnages joue aussi un rôle.


Ce que j'aime particulièrement dans ce manga, c'est le personnage d'Usami, qui est plutôt excentrique, il se promène dans son hôtel particulier avec une énorme peluche appelée Suzuki et porte souvent une cravate. J'aime énormément le fait qu'il agit selon ses caprices et le fait qu'il reste un mystère car l'histoire est vue du point de vue de Misaki, donc on n'a jamais accès aux monologues intérieurs de Usami, ce qui ne peut manquer de susciter mon intérêt. J'aime aussi la manière dont le personnage est caricaturé dans les petits dessins humoristiques destinés à alléger l'histoire.


Junjo Romantica est un manga plaisant, qui plaira à celles qui aiment les histoires qui peuvent s'étendre sur un grand nombre de volume(mais ce n'est pas Grey's Anatomy non plus, ne vous inquiétez pas).

 

Challenge-BD-logo6/30

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Boy's love
commenter cet article

commentaires

Lulu 05/07/2010 00:30



En fait, la censure dépend du magazine de publication de la série à la base (et donc du public visé). Ça va de l'ellipse temporelle où on élude totalement ce qui peut bien se passer
dans le fameux lit, à la scène résumé en 2 cases top-chrono, celle sans qu'aucun sexe ne soit visible (lâchement caché entre des enchevêtrements de jambes), de simples allusions (des trucs
flous), les fameuses parties qui n'existent pas (comme ici) et qu'on doit deviné (où alors elles sont derrières des espèces d'halos lumineux qui scintillent, un peu comme si il s'agissait de
celle d'Edward, tu vois. Mais ça, c'est plutôt pour les vieux titres, genre années 80-90, aujourd'hui on est passé au "transparent" ahah), les organes qui sont par endroits floutés des petites
bandes blanches (que je trouve ridiculement inutiles puisqu'on voit parfaitement tout le reste), jusqu'au package complet. On voit de tout, selon si on se situe dans du yaoi "soft" ou qu'on
se déplace vers le "hard". Mais comme tu dis, c'est souvent intéressant de voir comment les auteurs arrivent à tenir cela en compte sans que ce soit ridicule par moments (parce que bon, pomper de
l'air, en soit... :D)



The Bursar 05/07/2010 12:06



J'ai vu les bandes blanches ou "brume", je ne vais pas m'en plaindre, au moins on voit, ça rend certaines scènes moins compliquées à comprendre ^^. Après il y a les questions de scénario,
c'est-à-dire ceux où il ne se passe rien.



Lulu 04/07/2010 18:18



Tu sais que ce manga a été adapté en animé ? :D Bon, censure jap' oblige, presque toutes les scènes de cul passent à l'as, mais on y retrouve l'ambiance du manga. C'est sympa. ^^



The Bursar 04/07/2010 23:20



Déjà que la censure dans le manga m'avait pas mal amusé avec la disparition des sexes pendant les fellations, qui me faisaient un peu pensé à la censure dans les vieux star trek où on ne voit pas
de sang et donc où on est obligé de retenir où le héros a été blessé parce que ça n'apparaît, là j'ai trouvé drôle de voir deviner ce qui n'apparaît pas.


je vais attendre pou l'animé, déjà parce que je n'ai pas le temps en ce moment(et ma capacité à m'arrêter si ça me plaît est assez limitée...)et parce que je préfèrerai l'avoir lu en entier
avant, car là je n'ai lu que Romantica, et j'ai sauté le reste tant j'étais pressée de connaître les péripéties de la relation entre USami et Misaki. Du coup là j'hésite entre les lire en version
papier(mais le 3 et 4 ne sont pas dispos tout de suite) pour pouvoir mieux apprécier les dessins ou les lire en ligne, ça va dépendre de mes lubies. Mais je préfère attendre pour l'animé afin de
ne pas me gâcher le manga par le décallage dans la qualité du dessin. The Tyrant aussi vient d'être adapté.



Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell