Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 01:54
l-oubli.jpgAujourd'hui je vais vous parler d'un livre sur lequel je suis tombée par hasard - je devais être à la recherche de Roland Barthes à ce moment-là -à la bibliothèque Buffon et auquel je n'ai pu résister car l'auteur n'est autre que Maurice Blanchot, l'autre critique culte de mes années de khâgnes.
En principe, je suis brouillée avec Blanchot, à cause de sa manière d'interpréter Rousseau dans le livre à venir, mais là, il ne s'agit pas de critique, il s'agit d'une des oeuvres littéraires de Blanchot, donc je n'ai pu résister à l'envie de voir ce que peut donner un texte littéraire de Blanchot et de voir si c'est aussi incompréhensible que le reste.
Ce livre, c'est L'attente, l'oubli.

Une femme parle à un homme. Qui sont-ils ? de quoi parle-t-il ? pourquoi sont-ils dans cette chambre d'hôtel ? nous n'en savons rien. Tout ce que nous voyons pendant ces 122 pages ce sont leurs efforts pour trouver le mot juste, cerner ce qui exprimera le plus exactement le contenu de leurs pensées, essayer de mettre des mots sur une impression, essayer de comprendre les motivations de leurs paroles et de leur gestes, chercher à comprendre le fonctionnement de la parole. Il ne se passe rien, tout se joue dans cet échange mystérieux et impersonnel.

"Depuis quand avait-il commencé d'attendre ? Depuis qu'il s'était rendu libre pour l'attente en perdant le désir des choses particulières et jusqu'au désir de la fin des choses. L'attente commence quand il n'y a plus rien à attendre, ni même la fin de l'attente. L'attente ignore et détruit ce qu'elle attend. L'attente n'attend rien.
Quelle que soit l'importance de l'objet de l'attente, il est toujours infiniment dépassé par le mouvement de l'attente. L'attente rend toutes choses également importantes également vaines. Pour atteindre la moindre chose, nous disposons d'une puissance infinie d'attente qui semble ne pouvoir être épuisée.
'l'attente ne console pas.' - 'Ceux qui attendent n'ont à être consolés de rien.' "

"Croyez-vous qu'ils se souviennent ?" - "Non, ils oublient." - "Croyez-vous que l'oubli soit la manière dont ils se souviennent ?" - "Non, ils oublient et ils ne gardent rien dans l'oubli." - "Croyez-vous que ce qui est perdu dans l'oubli soit préservé dans l'oubli de l'oubli ?" - "Non, l'oubli est indifférent à l'oubli." - "Alors, nous serons merveilleusement, profondément, éternellement oubliés ?" - "Oubliés sans merveille, sans profondeur, sans éternité."


J'ai apprécié ce livre pour son mystère(comprendre que je n'y ai rien compris) et la manière dont il pose le problème du langage, de l'adéquation entre la pensée et le mot et de la relation à autrui. Un texte intéressant qui me donne envie de découvrir le reste de l'oeuvre littéraire de Blanchot et peut-être même de redonner une chance à ses ouvrages critiques.

Ce livre me permet de remplir la lettre B de ma liste pour le challenge ABC 2010.


challenge-Abc-2010.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cachou 31/03/2010 15:53



Ah, ce fameux "courant" (on peut le considérer comme un courant?). Il y en a dedans que j'aime beaucoup, comme "Hiroshima mon amour" (j'adore le film aussi), mais je n'en ai pas lu beaucoup.



The Bursar 31/03/2010 23:28



C'est un courant. Les gommes en fait partie, puisque Robbe-grillet est un des principaux auteurs du nouveau roman.



Cachou 31/03/2010 07:50



Je dois dire que les extraits ci-dessous ne me tentent pas du tout. On croirait une boucle de réflexion qui pourrait revenir à son début si on lui rajoute une phrase. Ca ressemble plus à une
recherche poétique construite sur le sens et la répétition langoureuse qu'à une histoire, non?



The Bursar 31/03/2010 14:37



Blanchot, c'est très très particulier. Ce n'est pas du tout une histoire, on est dans le domaine de la destruction du personnage, ça fait partie de l'éclatement du roman au XXième siècle, où on
remet en question la réalité du roman romanesque, donc ça donne des romans comme celui-ci, où il n'y a pas d'action, ni de personnage, mais juste une mise en scène du discours et de l'impossible
de dire.



Neph 30/03/2010 14:11


L'idée de recroiser Blanchot ne m'avait même pas effleurée, encore moins avec ses romans.


The Bursar 30/03/2010 14:17


oh tu n'as pas du curiosité ? rien que pour savoir si c'est aussi incompréhensible que le reste ?


Neph 30/03/2010 11:29


Tu as grand coeur, ça te perdra...


The Bursar 30/03/2010 13:10


Non, mais c'est pas si mal que ça en fait Blanchot(même si je préfère Barthes).


Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell