Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 00:53
le-malade-imaginaire.gifAujourd'hui nous allons parler du Malade imaginaire, dernière pièce de Molière, puisque celui-ci est mort quelques heures après la quatrième représentation, après avoir craché du sang à la fin du troisième intermède.

Argan est persuadé d'être en mauvaise santé et est la proie des médecins qui dirigent sa vie avec leurs ordonnances, mais aussi de sa  seconde femme qu'il croit lui être complètement dévouée alors qu'elle n'attend qu'une seule chose c'est de s'emparer de sa fortune. Argan vit dans son monde fait de lavement et de clysthère, uniquement préoccupé par sa santé et se met en tête de marier sa fille à un médecin, or sa fille est amoureuse de Cléante qui s'apprêtait à la demander en mariage, mais Argan ne veut rien entendre, bien décidé qu'il est à donner à son fils un mari qui satisfasse ses besoins à lui tandis que son épouse cherche à le convaincre d'envoyer plutôt ses filles au couvent.

Je n'ai pas énormément aimé cette pièce, car certains des personnages, comme la servante, m'irritent particulièrement, mais Argan est un personnage qui m'a plût, parce que je le trouve à plaindre avec sa servante qui se joue de lui, sa femme qui le manipule et le fait qu'il n'est pas maître dans sa propre demeure, car son état de malade  fait qu'il dépend d'autrui, mon attachement à ce personnage est aussi dû à une remarque de la notice de l'édition pléiades, par Georges Couton :

"Le Malade imaginaire, comme Monsieur de Pourceaugnac, ou L'Amour médecin comme aussi bien le cruel Elomire Hypocondre de son ennemi Le Boulanger de Chalussay, témoigne de la misère physiologique d'un homme cruellement surmené et qui se refusait tout repos. (...)Cruellement malade, il s'est senti abandonné ; Le Malade imaginaire est ainsi la protestation de l'intelligence et du corps contre la destruction implacable par la maladie, contre l'impuissance des hommes contre l'exploitation que font certains de la misérable condition humaine."


LeMaladeImaginaire-gravure.jpgCette remarque a eu un grand impact sur la manière dont j'ai jugé le personnage, car du coup, je ne l'ai pas vu simplement comme le tyran qui règne sur sa maison et oblige chacun à respecter sa folie.

J'ai énormément aimé le passage où Argan et son frère parlent de...Molière :

BERALDE : Moi, mon frère, je ne prends point à tâche de combattre la médecine ; et chacun, à ses périls et fortune, peut croire tout ce qu'il lui plaît. Ce que j'en dis n'est qu'entre nous, et j'aurais souhaité de pouvoir un peu vous tirer de l'erreur où vous êtes, et, pour vous divertir, vous mener voir sur ce chapitre quelqu'une des comédies de Molière.
ARGAN : C'est un bon impertinent que votre Molière avec ses comédies, et je le trouve bien plaisant d'aller jouer d'honnêtes gens comme lles médecins.
BERALDE : Ce ne sont point les médecins qu'il joue, mais le ridicule de la médecine.
ARGAN : C'est bien à lui à faire de se mêler de contrôler la médecine ; voilà un bon nigaud, un bon impertinent, de se moquer des consultations et des ordonnances, de s'attaquer au corps des médecins, et d'aller mettre dans son théâtre des personnes vénérables comme ces messieurs-là.
BERALDE : Que voulez-vous qu'il y mette que les diverses professions des hommes ? On y met bien tous les jours les princes et les rois, qui sont d'aussi bonne maison que les médecins.
ARGAN : Par la mort non de diable ! si j'étais que des médecins, je me vengerais de son impertinence ; et quand il sera malade, je le laisserais mourir sans secours. Il aurait beau faire et beau dire, je ne lui ordonnerais pas la moindre petite saignée, le moindre petit lavement, et je lui dirais : "Crève, crève ! cela t'apprendra une autre fois à te jouer de la Faculté."
BERALDE : Vous voilà bien en colère contre lui.
ARGAN : Oui, c'est un malavisé, et si les médecins sont sages, ils feront ce que je dis.
BERALDE : Il sera encore plus sage que vos médecins, car il ne leur demandera point de secours.
ARGAN : Tant pis pour lui s'il n'a point recours aux remèdes.
BERALDE : Il a ses raisons pour n'en point vouloir, et il soutient que cela n'est permis qu'aux gens vigoureux et robustes, et qui ont des forces de reste pour porter les remèdes avec la maladie ; mais que, pour lui, il n'a justement de la force que pour porter son mal.


le_malade_imaginaire.jpg

Sinon, je suis allée voir la pièce telle qu'elle est jouée par la Compagnie Colette Roumanoff au théâtre Fontaine, mardi dernier. L'acteur qui jouait Argan était très bien, se déplaçant à tout petit pas à travers la scène et alternant les moments normaux avec les moments où il se rappelait qu'il est malade.

Par contre, des libertés ont été prises sur les intermèdes et le prologue, le prologue n'étant aucun des deux prologues que la pièce possède, mais cependant très sympa, faisant défiler les personnages sous les yeux du Malade, tandis que le premier intermède est modifié : il n'y a plus la partie où Polichinelle chante en italien et se retrouve confronté à une vieille qui lui répond, puis à une interruption de la part de violons. Là Polichinelle chante une chanson en français puis on passe directement à l'arrivée des gardes ; et le dernier intermède est écourté parce qu'il était en latin macaronique. On sent bien que la pièce a été adapté pour pouvoir satisfaire un jeune public, donc les modifications étaient sympas mais j'aurais préféré que ce soit plus fidèle vu que je n'avais jamais encore vu le malade imaginaire et en plus j'aimais énormément l'intermède en latin macaronique.


PRAESES
De non jamais te servire
De remediis aucunis
Quam de ceux seulement doctae Facultatis,
Maladus dust-il crevare,
Et mori de suo Malo ?

BACHELIERUS
Juro.

PRAESES
Ego, cum isto boneto
Venerabili et docto, Dono tibi et concedo
Virtutem et puissanciam
Medicandi,
Purgandi,
Seignandi
Perçandi
Taillandi,
Coupandi,
Et occidendi
Impune per totam terram.

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Life is a stage
commenter cet article

commentaires

Aurore 18/02/2010 14:01


Tu lis bcp de classiques pour le capes ! Moi je me suis contenté de revoir mes cours de prépa, je me rappelle pas avoir lu gd chose l'an dernier.
Sinon remarques hors propos : Wolfman est marrant, après c'est pas le scénario du siècle non plus. Ms voir les bouts de entrailles partt sans trop d'effets spéciaux, c sympa et j'aime bien les
acteurs. Hugo Weavin est vrmt bien en inspecteur de scotland yard.
Je me demandais par ailleurs si tu avais vu le drnr Rocky. Il passe dimanche à la télé, je me demande si ça vaut le coup de regarder.


The Bursar 18/02/2010 14:23


Je n'ai pas lu de classiques depuis que je suis sortie de prépa donc je me dis que ça ne fait pas de mal d'en lire des nouveaux. Pour le malade imaginaire et le médecin malgré lui, c'est surtout
parce que je suis allée les voir au théâtre que je les ai lu.

Wolfman j'irai le voir s'il est toujours en salle pendant les écrits du capes. J'ai vu le dernier Rocky, je l'ai trouvé bien, Rocky est émouvant et ses efforts pour remonter sur le ring sont
sympas.


Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell