Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 23:48
Holmes-Robert-Downey.jpgCe soir, je suis allée voir Sherlock Holmes en avant-première et je n'ai pas été déçue, Robert Downey Jr incarne un très bon Sherlock Holmes, plus maladroit que dans le livre au sens où c'est ici sur Holmes et non sur Watson que va reposer le côté comique du film.

Il colle à la description qui est donné de Holmes dans une étude en rouge(dont j'ai parlé ici), car Holmes est d'abord décrit à Watson en ces termes :

"Holmes is a little too scientific for my tastes - it approaches to cold-bloodedness. I could imagine his giving a friend a little pinch of the lattest vegetable alkaloid, not out of malevolance, you understand, but simply out of a spirit of inquiry in order to have an accurate idea of the effects. To do him justice, I think he would take it himself with the same readiness. He appears to have a passion for definite and exact knowledge."


Ce qui apparaît bien dans le film, où Holmes fait des expérimentations sur le chien, le fameux bull pup dans le premier chapitre d'une étude en rouge et dont il n'est plus jamais question, ce qui a mené certains à s'interroger sur les possbiles sens métaphoriques de cette expression, et Holmes empoisonne aussi un chien à la fin d'une étude en rouge pour prouver sa théorie(le chien était mourrant et devait être euthanasié par Watson), donc j'ai trouvé que c'était pas mal d'avoir réintroduit le chien.
Ensuite on a plusieurs reprises Holmes en train d'essayer de nouveaux moyens de faire une chose comme inventer un silencieux, ce qui est présent encore dans une étude en rouge où lors de la première apparition de Holmes, celui-ci vient de découvrir un moyen infaillible d'identifier les traces de sang.

sherlock-holmes-2009.jpgLe seul bémol à mon avis est que sa consommation de cocaïne et de morphine est remplacée par une tendance à avaler n'importe quelle substance alccolisée, ce qui ne colle pas trop dans le personnage. Pour ce qui est du côté bordélique, je ne me rappelle plus assez des livres pour pouvoir le dire, car je ne crois pas que ce soit à ce point, mais il y a effectivement le fait que Holmes tire des coups de feu dans l'appartement et procède à toutes sortes d'expériences. Le violon est là, ce qui est tout fait génial, parce qu'on retrouve du coup le fait qu'il joue des notes au hasard quand il est plongé dans ses pensées.
Par contre ce que j'ai apprécié comme bien trouvé, c'est les moments où l'on suit la réflexion de Holmes lors d'un combat et donc l'usage qu'il fait de ses déductions pour remporter le combat, car je n'avais pas pensé à relier ses talents de boxeurs et d'escrimeurs à ses facultés déductives alors qu'il est évident qu'elles doivent lui servir puisqu'un combat repose beaucoup sur la stratégie.
Par contre, je n'ai rien relevé donnant à penser que Holmes soit gay(je dis ça pour toutes les personnes qui vont tomber sur cet article suite à une recherche sur google avec comme mot-clef Holmes gay), parce que dans le livre, il n'accueille pas avec joie le mariage de Watson, donc qu'il cherche à le saboter un peu ne veut pas dire qu'il éprouve une attraction d'ordre sexuelle pour Watson, il peut très bien apprécier la compagnie de Watson amicalement, le seul truc c'est que Holmes se retrouve avec un petit côté Dr House par son manque d'engouement pour le mariage de Watson
Pour ce qui est de sa relation avec Irène Adler, j'en reparlerai bientôt, quand j'aurai relu un Scandale en Bohème, mais c'est sympa d'avoir ressorti La femme.
Sinon, niveau interprétation, je n'ai pas encore décidé si je préfèrais Robert Downey Jr ou Peter Cushing, car le Holmes de Cushing est élégant, avec des remarques cruelles, assez froid ce que j'aime beaucoup, tandis que celui de Downey Jr est plus orienté sur le côté excentrique de Holmes, plus soucieux de sa personne que des autres mais qui en même temps, montre diverses facettes de Holmes. J'aime beaucoup le moment où il découvre qu'on est en Novembre... c'est très dans le personnage qui refuse de faire de la place dans sa mémoire pour toutes informations inutiles.
Par contre, je veux le poster avec Robert Downey Jr(le premier, pas le second), ça doit être de l'avoir vu partout dans le métro mais mantenant j'ai envie de l'accrocher au-dessus de mon lit.

sherlock-holmes-watson-jude-law-poster.jpgPour ce qui est de  Watson, Jude Law est parfait, car c'est un personnage beaucoup plus proche du livre que ce que l'on trouve souvent dans les adaptations où Watson est un brin bedonnant, lent à comprendre et inutile, alors que là, Watson est plutôt fin, ce qui colle avec le fait que quand il revient d'Afghanistan, il est particulièrement amaigri suite aux privations et maladies qu'il a enduré.
C'est ici un homme d'action un brin brutal, trait qui n'ont rien de déplacé chez un ancien militaire. Il est peut-être ici plus violent que dans les livres, mais en même temps, dans les livres c'est lui qui raconte donc on peut envisager que ce sont des détails passés sous silence, mais qui sont plausibles, car si vous allez affronter un dangereux meurtrier, vous n'allez peut-être pas demander à une version de Sheldon ou de Daniel Jackson pour vous accompagner. Ici Watson n'est pas stupide, c'est quelqu'un d'une intelligence normale, qui a les pieds sur terre et qui veille sur Holmes, l'empêchant de trop se laisser  aller. Son soucis pour Holmes est dans le livre mais là c'est peut-être exagéré, au sens où je ne me rappelle pas que Watson fasse quelque chose pour empêcher Holmes de se laisser là, je crois qu'il se contente de faire des commentaires, comme dans le signe des quatre, lorsque l'on découvre que l'occupation de Holmes entre deux enquêtes réside pour beaucoup dans sa seringue, mais je crois que Watson respecte davantage le droit de Holmes à faire ce que bon lui chante.
Le film joue beaucoup aussi sur le mélange de fascination et de lucidité de Watson quand il s'agit de Holmes, car il n'est pas aveugle sur ses défauts mais en même temps, il ne peut résister à le tentation de le suivre dans une de ses enquêtes.
Pour ce qui est de son mariage, j'aborderai la question dans quelques jours, quand j'aurais relu le signe des quatre, car je n'ai pas exactement compris pourquoi il voulait présenter sa fiancée à Holmes, alors qu'il l'a connait déjà, tout comme le coup de la bague, car Watson n'est-il pas sensé avoir déjà fait sa demande ? Bref je laisse la question en suspens en attendant d'avoir relu le livre.
blackwood.jpg Pour ce qui est de Lord Blackwood, j'ai adoré son manteau, ça du méchant qui a de la classe. Je trouve que Mark Strong est assez bon pour jouer les méchants, parce que bon en Mr Knightley, il est pas top, la coupe de cheveux n'aidait pas non, mais par contre il est fait pour jouer les méchants.

Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, vous vous doutez peut-être du fait que mon intérêt était assez limité et qu'en ce qui me concerne Holmes aurait pu aller enquêter sur les cercles de culture, que je m'en serais moqué, du moment que le personnage est bien joué. Je ne dis pas que l'histoire était sans intérêt, c'est juste que ce n'est absolument pas ce qu'on trouverait dans un Conan Doyle, même si une histoire de magie noire n'est pas si éloignée de certaines nouvelles qui inclinent un peu vers le paranormal, mais sinon, il y a beaucoup d'actions, alors que normalement Holmes est celui qui s'enorgueillit de pouvoir résoudre une affaire de son appartement sans sortir de chez lui, or là il passe son temps à échapper à toutes sortes de danger mais ça se tient, car ce sont des éléments qui se prooduisent dans la recherche de données, car Holmes ne peut réfléchir sans données.

Je suis assez contente de ce film, même si il faut que je finisse les livres avant de pouvoir avoir véritablement une opinion définitive, mais j'ai énormément apprécié l'importance des petits détails que l'on y trouve et donc j'attend le prochain film avec intérêt en espérant que l'histoire sera plus proche d'une enquête classique de Sherlock Holmes, ou au moins, moins , et la question qui se pose aussi sera, Moriarty serait-il ou non de la partie ?

Cet article a été rédigé dans le cadre du challenge lunettes noires sur pages blanches.

challenge lunettes noires

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Science of deduction
commenter cet article

commentaires

Cachou 15/02/2010 00:19


Ah, j'ai oublié de te dire que j'aimais aussi beaucoup le moment pendant lequel Holmes dissèque son combat à venir en pensant aux coups qu'il portera. Ca m'a rendu les combats "agréables" (je suis
plus une fan de combats "esthétisés" avec une pointe - voire plus - d'arts martiaux dedans, c'est d'ailleurs une des raisons qui font que les Rocky et autres films de boxes ne me parlent pas, parce
que même s'il y a une logique dans le combat, je trouve les gestes trop bruts, trop bestiaux, je préfères les combats "lisses" et maîtrisés de A à Z).


The Bursar 15/02/2010 00:59


En même temps, c'est de la boxe, ça ne peut pas être lisse, mais en y regardant bien c'est très stratégique, même si c'est plus net dans les suivants, parce que Rocky doit trouver une nouvelle
manière de combattre, dans le 2, ça consiste à s'entraîner pour se battre en droitier, dans le 3, c'est le jeu de jambe, et il y a tous les cas où il prend les coups simplement pour donner un faux
sentiment de sécurité à l'adversaire.


Lou 08/02/2010 23:24


N'empêche, ce casting a été diablement osé et très bien trouvé, tu ne trouves pas ?:) ça me donne bien envie de me mettre à Holmes, moi !


The Bursar 08/02/2010 23:51


Pour Robert Downey Jr, il était très osé mais ça en valait la peine, car je ne suis pas sûre que j'aurais autant accroché avec un acteur plus sérieux, incarnant le côté élégant et renfermé de
Holmes, parce que ça a été déjà fait avec succès, je suis contente que ce soit le côté excentrique et énergique de Sherlock Holmes qui ait été exploité.


petite étoile sadique 08/02/2010 22:33


Ptdr (imagine la scène du chien qui se vautre). Ils ne dorment pas toujours avec moi. Quand je veux lire et qu'il me faut suffisemment de place pour tenir dans le lit et non me retrouver par-terre
avec le livre en main, je les envoient bouler. le seul truc c'est qu'ils forment une coalition: Maisse ouvre la porte et Nelson la referme d'un coup de museau. La chienne est en train d'apprendre à
tourner les clefs... le seule truc qui lui résiste: les pougnées rondes...


The Bursar 08/02/2010 23:06


C'est un York, donc dans ce cas-là, il traverse une grande partie de l'escalier sans le toucher, mais jusqu'ici il ne s'est pas fait mal mais il ne tombe plus depuis qu'on lui laisse assez de
lumière, en plus il se fait vieux donc il faut le ménager, en plus il commence à perdre la vue, on pense, parce qu'il a les pupilles qui commencent à devenir blanche.
C'est cool le coup des chiens qui peuvent ouvrir une porte et la refermé, moi je suis obligée laisser ma porte ouverte avec suffisamment d'espace pour qu'il passe parce qu'il a pas bien compris
qu'il fallait pousser la porte pour entrer.


petite étoile sadique 08/02/2010 20:19


malheureusement oui je me cache car on voit tout dans cette satanée maison et à 2 heures du matin, la lumière risque d'attirer les chiens qui marchent en général sur leurs jouets, provocant un
POUIIIII! tonitruant. ^^


The Bursar 08/02/2010 21:17


Oh tu dors pas avec ? mais aussi a-t-on idée des jouets qui font du bruit ? nous il a juste des nonos, c'est moins bruyant, faut juste lui laisser les volets de l'escalier entre-ouvert pour qu'il
ait de la lumière et en ce moment comme il fait sombre, on lui branche même une vieilleuse Picsou en bas de l'escalier pour qu'il voit mieux, parce que c'est bruyant un chien qui se vautre dans les
escaliers en pleine nuit.


petite etoile sadique 08/02/2010 14:16


Je vois bien le mix des deux histoires. ^^

J'ai finit la première nouvelle et j'attaque le signe des quatres que je n'avais jamais lu. Hi hi; je suis revenu à la bonne vieille lampe de poche. Tient d'ailleurs la Fnac vend des lampes à fixer
sur les livres... Je devrais sérieusement penser à en acheter.


The Bursar 08/02/2010 16:52


C'est vrai que ça pourrait être marrant comme mélange, le tome 4 eût été très court si on avait engagé Sherlock Holmes pour découvrir qui a mis le nom d'Harry dans la coupe.
Tu es obligée de te cacher pour lire ? Quand je suis chez mes parents je croise juste les doigts pour que le rai de lumière qui passe de ma porte entrebaillée(parce qu'il faut bien que YorkVador
puisse aller et venir à son gré) ne puisse se voir sur le bout de mur du pallier.


Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell