Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 18:12
Comme je le disais dans mon billet précédent, j'ai décidé de me remettre aux romans racontant des histoires de vampire, d'autant que ces dernières années ont l'air d'avoir été prolifique en ce domaine. Je me suis donc laissée tenter par ce livre de Kerrelyn Sparks, How to marry a millionaire vampire, qui est le premier livre d'une série appelée Love at stake. Le titre semblait prometteur, un vampire aux qualités digne d'un Harlequin(sauf sur un point, qui serait tout à fait impensable dans un Harlequin, car too shocking chez l'Homme), une romance et une pointe d'humour(dans certains cas à l'insu de l'auteur...). Les sous-titres aussi piquent la curiosité "It's just as easy to fall in love with the undead" et "Nobody said love was perfect".

L'histoire : Roman Draganesti est le chef des vampires américains et à la tête d'un empire financier, étant l'inventeur du sang de synthèse, mais Roman est lassé d'être vampire, persuadé d'être une créature abandonnée par Dieu et morte à l'intérieur. Tout cela va changer lorsqu'il perd un de ses crocs pour avoir mordu, au cours de l'expérimentation d'une nouvelle idée marketing, dans une poupée gonflable...
Il va donc lui falloir trouver d'urgence un dentiste, car si sa dent n'est pas remise en place au lever du soleil, elle ne pourra jamais plus l'être et un chef des vampires avec une seule dent, c'est le ridicule assuré pour les prochains siècles. Il débarque donc dans une clinique ouverte 24/24 et c'est là que la situation va déraper.
La dentiste du nom de Shanna Whelan, fait partie du système de protection des témoins car elle a été témoin du meutre de sa meilleur amie dans un petit restaurant par la mafia russe et depuis ne supporte plus la vue du sang, et quand Roman fait son apparition, les Russes viennent de retrouver sa trace. C'est ainsi que Roman se retrouve à sauver la jeune femme d'une tentative d'assassinat des Russes et décide de la prendre sous sa protection car elle l'intrigue, étant la seule mortelle à avoir réussi à résister à son emprise mentale, mais le problème de Roman n'est pas résolu pour autant car Shanna refuse de remettre en place la dent, persuadée qu'il s'agit d'une dent d'animal. La nuit va donc être chargé pour Roman, puisqu'il va devoir réussir à trouver un moyen d'amener Shanna à lui remettre sa dent, tout en assurant sa sécurité, tandis que la jeune femme se demande pourquoi elle devrait faire confiance à ce type pas très net qui veut qu'on lui implante une dent d'animal et qui a une bande de Highlanders comme service de sécurité...

Du point de vue de la romance, c'est du pur harlequin, sur le plan physique, ils sont tous deux beaux(en même temps le vampire laid c'est tout de même rare, au moins du côté des gentils), et ils éprouvent une attraction l'un pour l'autre dès le premier instant, car notre vampire est sexy tandis qu'elle, est de son groupe sanguin préféré(Type A Positif, information qui revient au moins quatre fois dans l'histoire) est pleine de vie et lui résiste ce qui éveille son intérêt. Cette attraction est d'ailleurs mise en évidence par des signes bien physiques, d'une subtilité toute harlequine dont je vous laisse juger par vous-mêmes :

"Her body felt warm and soft in his arms. He dipped his head lower and inhaled deeply through his nose. The rich aroma of fresh, human blood filled his senses. Type A Positive. His favorite. His grip tightened. His groin swelled. She was so vulnerable in his arms, her head dropped back to expose her virginal white neck. And damn if the rest of her didn't look just as tasty."


Ensuite l'histoire est fondé sur les éléments habituels rejet, doute quant à la sincérité, personnage décidé à ne plus aimé suite à la précédente histoire d'amour. Mais mis à part certaines descriptions qui sont très clichées et un choix dans l'onomastique qui a mon avis bats les harlequins car le vampire français est appelé Jean-Luc Echarpe(et bien-sûr est dans la mode) et un des grands méchants vampires est appelé Casimir(bon, là faut reconnaître c'est pas la faute de l'auteur, on se doute que les américains ne connaissent pas Casimir mais ça ne m'empêche pas de rire à chaque fois que je pense à Casimir le vampire, du coup ça a enlevé le côté dramatique des deux ou trois moments où il était mentionné.), donc mis a part ces points, c'est beaucoup mieux écrits qu'un harlequin, même si certains aspects  sont un peu trop gros, il y a aussi beaucoup de surprises et d'éléments qui sortent de l'ordinaire comme par exemple, les petits plus qu'il y a quand on couche avec un vampire ou ce qu'on peut faire avec une vitesse surhumaine, ainsi le vampire sex.

L'auteur s'approprie le mythe du vampire, elle reprend les éléments traditionnels tel que la nécessité de dormir le jour et les traditionnels points faibles du vampire mais en rajoutant des points comme le fonctionnement du corps d'un vampire, avec la digestion, la circulation sanguine et l'appétit sexuel. Elle crée aussi tout une culture vampire avec sa chaîne tv, le sang de synthèse et les produits dérivés comme du sang dans des boissons imitant les boissons humaines et qui mènent certaines Vamps à prendre un peu de poids.
Les personnages secondaires sont très savoureux avec Lazlo, le petit chimiste qui arrache les boutons de sa veste quand il est nerveux, Connor, le chef de la sécurité, un Highlander avec son Kilt et sa manière de parler si savoureuse ou Gregori, un vampire récent qui aimerait bien que Roman prenne du bon temps et à l'affut de détails croustillants.

C'est une lecture agréable, un peu plus élevée qu'un harlequin mais qui reste de la lecture pour se détendre,  avec une bonne pointe d'humour et des péripéties intéressantes. J'ai donc commandé la suite, Vamps and the city, qui avait l'air aussi prometteur, vu qu'il va être question d'un nouveau jeu de reality show sur la chaîne des vampires.
Edit du 23 avril 2010 : je viens de découvrir que ce livre va être publié en français sous le nom de Bon Baisers du vampire, avec une couverture kitsch à souhait, ce qui m'exaspère pas mal, parce que le titre anglais très bien. En plus, il semble qu'il soit publié dans une collection Jeunesse !!!!! Faut peut-être pas abusé non plus, ou alors on peut faire de tous les harlequins des romans jeunesses... les love at stake ne sont pas des romans jeunesses !!! Ce n'est pas parce qu'il y a des vampires, que c'est nécessairement pour ado décérébrée(oui, je suis toujours anti-twilight et je doute qu'au collège, j'aurais davantage aimé le caractère niais de l'histoire).

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Sexy Undead
commenter cet article

commentaires

Lulu 19/12/2010 22:18



Arf, zut, me voilà face à un dilemme du coup. Parce que le français québécois... déjà pour les films c'est spécial mais alors en livre je n'imagine même pas. :D



The Bursar 19/12/2010 22:21



Autre argument en faveur de la vo, la vf coûte 18euros alors que la vo coûte un peu moins de 6euros, donc à ce prix-là, ce n'est pas grave si l'on se trompe.



Lulu 19/12/2010 21:54



Mouahahahah!!! Le coup des prénoms c'est GE-NI-AL! (a ri toute seule pendant bien 5 minutes) Déjà le M. Echarpe c'est pas mal, mais le Casimir... !!! Je ne m'en remets pas !


Hum, sinon je pense que je vais en effet me passer la vo. Car sinon mon cerveau va être tellement concentré à comprendre ce qu'il se passe, qu'il va passer à côté de l'humour et des bons
passages. Ce serait dommage. Tans pis si la traduction n'est pas top.



The Bursar 19/12/2010 22:03



Le problème c'est que la traduction passe à côté de l'humour, car Pimpi l'a lu et m'a donné son avis dessus, en plus c'est en québecois...


 


Mais on découvre dans le 4ème tome que non, l'auteur ne l'a pas baptisé Echarpe sans savoir ce que cela voulait dire.



Theoma 11/09/2009 21:43

Le titre de ton billet est bcp plus drôle que le titre original !

The Bursar 11/09/2009 21:55


Oui, mais l'auteur ne pouvait pas connaître le potentiel comique de Casimir le vampire^^ En même temps, j'aimais bien le titre anglais, car ça a déjà un côté cynique.


Lou 09/09/2009 21:56

Un grand merci pour ces billets thématiques :) Je reviens et blablate ici ce week-end (bah oui j'adore blablater) !

The Bursar 09/09/2009 22:06


Cool, d'ici-là j'aurais peut-être fini mon billet sur le retour de Frankenstein avec Peter Cushing.


Cachou 06/09/2009 09:36

Euh... Je passe, je dois dire que le résumé déjà me laisse froide (ou pire)(aller, la mafia russe?)(et puis, je suis étonnée que le coup de la dentiste avec le vampire n'ait pas été fait plus souvent, à la base, c'est hilarant quand même!)(quoi, ça ne fait rire que moi?)...

The Bursar 06/09/2009 11:40


Ben aux USA, c'est pas mal la mafia russe, mais à près on découvre que c'est pas juste parce qu'elle a été témoin du meutre qqu'ils veulent sa peau et en fait la mafia russe apparaît parce que le
problème est avec le tueur à gage qui a été engagé, qui est un vampire ennemi ROman, ce qui explique aussi pourquoi Roman se sent obligé de la protéger. Le vampire et la dentist était sympa. J'ai
bien aimé à cause de la dose d'humour et même le coup du je suis un vampire et je culpabilise pour les âmes que j'ai condamné à la damnation, c'est limité à ROman et on sent que c'est pas la
position de l'auteur, c'est juste que comme c'était un moine avant d'être transformé, il reste marqué par la vision moyen-âgeuse des choses. C'est vraiment le livre pour se détendre, c'est comme de
la chick lit mais avec des vampires et une héroïne qui pense à autre chose que le shopping.


Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell