Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 17:07
Thomas Anderson est en apparence un type que rien ne destinait au rôle de héros, programmateur le jour dans une grande firme et hacker la nuit sous le pseudo de Neo, c'est quelqu'un d'un peu coincé, d'un peu largué, qui un jour se fait contacter par Morpheus, le hacker le plus recherché au monde, qui dit détenir les réponses aux questions qui causent son malaise. Thomas Anderson décide de suivre les directives de Morpheus et découvre ainsi la vérité la matrice, un programme destiné à générer une réalité virtuelle où les hommes vivent l'intégralité de leur vie tandis que dans le vrai monde leur corps est à l'intérieur de cuves et sert de source d'énergie pour les machines. Neo se retrouve donc en plein milieu d'une guerre entre les machines et un groupe de rebelles qui a réussi à survivre hors de la matrice et il est sensé être l'élu, celui qui mènera les hommes à leur libération, or Neo n'a pas vraiment la carrure d'un libérateur, saura-t-il accepter son destin ou Morpheus a-t-il fait erreur en le prenant pour l'Elu ?

Ce premier film de la trilogie Matrix est tout à fait passionnant abordant avec ses références à Alice au pays des Merveilles, le problème philosophique du réel, comment savons-nous que nous ne rêvons pas ? le réel n'est-il qu'une série de signaux transmis au cerveau ? et en conséquence si ce n'est qu'une question de signaux, pourquoi l'univers de la matrice serait-il moins réel ? Dans quelle mesure sommes-nous libres ? l'homme pourrait-il vivre dans un monde parfait ?

Le personnage de Thomas Anderson/Neo est tout à fait passionant par son évolution, qui va le faire passer de Thomas Anderson à Neo, la progession du petit employé un peu timide et largué à l'Elu plein d'assurance apparaît rien que dans l'évolution de sa tenue au sein de la matrice, tenue qui est une image de son identité résiduelle et qui fait qu'à la fin on le voit avec la tenue qu'il porte sur l'affiche.

J'aime aussi beaucoup l'agent Smith, qui est finalement mystérieux, car son comportement est différent de celui des autres Agents, ce qui amène à se demander s'il n'a pas été infecté par ces humains qu'il déteste tant, car il semble avoir des émotions ou une personalité propre.
Le film propose une galerie de personnages très interessants et on est assez bien pris dans l'histoire.
Une question demeure cependant, pourquoi les machines et les hommes ne peuvent coexister ? En effet, les hommes ont détruits la terre durant leur guerre contre les machines, la matrice semble être le seul endroit où la vie semble vivable, la réalité est-elle si importante ?

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Retour vers le futur
commenter cet article

commentaires

Theoma 25/08/2009 17:55

Je dois dire que tu marques un point mais non tu ne m'embarqueras pas. Je choisis toujours la même couleur de pilule ! Rien que l'idée de rester dans un liquide slim épais pleine de tuyaux me nourrissant des morts me glace. De l'autre côté, même si on mange très mal, il suffit de brancher la prise pour digérer une encyclopédie en 2 minutes. Je garde mon sens pratique : d'un côté le jus de zombie et d'un autre l'Amour avec un grand A. Mmmm difficile comme choix. ;-)

The Bursar 25/08/2009 18:03


Vu comme ça, c'est sûr que c'est un choix difficile^^ La question de la nourriture me gêne moins, car la bouillie blanchâtre n'a pas l'air forcément mieux mais je crois que j'opterai pour la
version, je veux bien vivre dans l'illusion à condition de ne pas connaître les détails pratiques concernant la survie de mon propre corps. Le fait qu'il sufffise de se brancher pour digérer une
encyclopédie, ça, par contre, c'est un argument important, c'est vrai que c'est une des choses qu'on a pas le droit de faire dans la matrice.


Theoma 25/08/2009 17:33

oui je comprends ton point de vue mais est-ce vraiment être libre quand on vit dans le mensonge, quand toute sa vie est basée sur un simulacre ? La cuillère n'existe pas même si elle permet de manger ;-)

The Bursar 25/08/2009 17:42


La réponse sartrienne serait de ton côté, puisque c'est un peu le message des Mouches, la vérité prime, on ne peut être libre sans. Moi, j'en suis encore au stade du questionnement ou pourquoi le
vrai serait-il préfèrable à une vie dans le mensonge, en dehors de toute justification impliquant juste le vrai c'est le bien. Je me doute que le vrai est le bien mais comment le justifier ? et
comment une vie entière fondée sur le mensonge serait-elle différente des petits mensonges que nous nous racontons tous les jours pour continuer d'avancer ?


Theoma 24/08/2009 18:43

La vérité peut-être pas mais la liberté OUI ! Je trouve le second un peu décevant mais j'ai bcp aimé le troisième.

The Bursar 24/08/2009 18:51


Le problème de la liberté est de savoir qui est le plus libre, car celui qui est dans la matrice a plus de possibilité de façonner sa propre vie que ceux qui vivent dans le vrai monde et donc qui
doivent consacrer leurs efforts à survivre dans un monde hostile, et sur un plan politique, le monde de la matrice semble davantage permettre le développement d'une vie politique, mais en même
temps, la matrice régule l'activité humaine ce qui met un frein à leur liberté. De la matrice ou des obstacles physiques, lequel est la plus grande limitation à la liberté ? ensuite la liberté
est-elle dans les actes ou dans la faculté de vouloir ou de consentir ?

J'avais bien aimé le 2 et j'ai été déçu par le 3, mais il faut vraiment que je les revois pour me rappeler pourquoi


Cachou 27/07/2009 09:11

Suis allée voir la liste, qui est assez drôle (presque tentante ne serait-ce que pour voir ce que ces titres cachent).Bien que je ne l'ai pas lu, je pense que mon bouquin de philo matricienne (oui, j'invente des mots) est un peu plus sérieux. Il est publié chez Ellipses (qui publie des livres universitaires, non?) et est écrit par des philosophes français (dont les noms ne me disent rien, mais peut-être te parleraient-ils à toi, surtout qu'il y a un spécialiste de philosophie antiques et du stoïcisme, Thomas Bénatouïl de Nancy-2). J'ai de plus en plus envie de le lire maintenant (alors que mon programme de lecture est hyper serré, je dois encore m'avaler quelques classiques et plein de livres de mes nouvelles listes de lectures pour mes élèves)(trop dur la vie) (bah, j'arriverai bien à caser tout ça!)J'avais lu ça sur Fishburne, et ça m'a donné envie de regarder à nouveau la série (ça passera cet automne en France je suppose...)

The Bursar 27/07/2009 11:41


Sûrement, pour la diffusion, j'ai pas tout à fait fini de la regarder mais il joue un personnage très éloigné de Morpheus mais très attachant vu que c'est réellement lui qui va prendre la première
place, du coup on va suivre les aventures de cet ancien médecin qui veut lutter contre le crime et rejoint les csi plein d'humilité et qui cherche à faire son travail comme il faut(ses premières
tentatives pour relever des empreintes sont marrantes).
Vu le titre ça avait l'air plus sérieux mais en même temps éllipse c'est des études pour un public de licence, ça doit être intéressant mais ce n'est pas non plus de la grande philosophie, qui est
publié dans d'autres collections, ellispe c'est de l'utilitaire, c'est la version étudiante des profils d'oeuvre pour le bac. En tout cas, c'est des études agréables à lire en général.


Cachou 26/07/2009 23:44

Tu es une Morpheus-girl alors ^_^ (remarque, ça se comprend, Fishburne est sexy en diable là-dedans)(mais Keanu Reeves quoi - et ce depuis "Speed" au cinéma, donc c'est inguérissable maintenant!)(ce que tu as sur Dr House et Star Trek, c'est un livre de philo?)C'est vrai que le côté téléchargement de savoir est trèèèèèèès tentant... mais je suis trop idéaliste quand même, j'aurais toujours un petit regret...Il y a d'ailleurs une nouvelle en BD sur le sujet dans le premier recueil de comics de "Matrix", sur une femme qui a appris la vérité, qui a pris la pilule rouge et qui regrette après coup.J'ai le 2 et le 3 en DVD, mais je n'ai plus osé les regarder à nouveau. Qui sait, peut-être les trouverais-je meilleur que prévu, maintenant que la première déception est passée et qu'il n'y a plus l'effet-attente...

The Bursar 26/07/2009 23:57


Si tu attends un peu que je les regardes, tu sauras si la déception initiale se fait moins sentir la deuxième fois(c'est comme pour toi et l'épilogue d'Harry Potter, j'ai besoin de revoir pour
critiquer sur de bonnes bases^^).
Le problème c'est que moi j'aime la viande et donc si tout n'est qu'un stimulis de notre cerveau, pourquoi serait-ce une expérience moins vraie, surtout que l'on peut mourrir dans la matrice, ce
qui prouve qu'il y a une temporalité et aussi on peut se demander si ça ferait une critique différence, puisque l'essentiel de notre vie est fondée sur les histoires que nous nous racontons pour
nous expliquer le monde(c'est la théorie du narrativium que Pratchett explique dans un des sciences of Disc-world).
Pour House et Star Trek oui, après est-ce que le livre dont une parle appartient à la même veine philosophique, c'est un autre problème. Je m'étais amusée à mettre en ligne la liste des livres de
philos qui ont été publié par une maison d'édition, c'est assez hallucinant de voir toutes les séries qui ont pu donner lieu à des analyses philosophiques. Si tu veux voir, c'est là. Je trouve Keanu Reeves plus mignon que Laurence Fishburne, mais d'un point de vue vestimentaire, dans le 1,
je trouve que Fishburne a plus de classe. J'aime beaucoup Laurence Fishburne, il a rejoint le casting des experts las vegas, pour remplacer Greesom et je le trouve génial dans la série.


Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell