Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 15:20
Vous ne devinerez jamais ce que j'ai trouvé chez Gibert alors que je cherchais Mr Darcy's Diary... une série de roman policier dont l'héroïne est... notre chère Jane Austen. La chose a tout de suite piqué ma curiosité, car Jane Austen détective, c'est un concept assez inattendu, du coup, je me suis jetée sur le premier voulme en occasion Jane and the Unpleasantness at Scargrave Manor, titre qui me fait penser au dessin comique de la couverture du 5ème volume de Fullmetal Alchemist(pour ceux qui ne connaissent pas sous la couverture plastifié, il y a toujours un dessin qui parodie soit un perso soit un moment du manga) où l'auteur imagine ce que donnerait un manga axé sur le flame alchemist, sauf qu'elle le présente dessiné comme une fille comme si c'était un manga pour jeune fille : "Flame alchemist Chapitre 376514 La tristesse du parfait à la Fraise".  Ici, je trouve que le titre a ce côté un peu ridicule mais qui renvoie au style des romans d'Austen, où l'on imagine bien un crime ou un scandale appelé an unpleasantness.

Mon enthousiasme pour le livre a malheureusement vite dégonflé car le début contient un certain nombre de maladresse qui gâche le livre. Ainsi l'auteur décide d'avoir au même procédé que Laclos, c'est-à-dire se présenter comme le simple éditeur d'inédit de Jane Austen, retrouvé, devinez où... dans une cave aux Etats-Unis... eh oui comme dans Benjamin Gates, tout finit par attériri aux USA. L'inconvénient de ce choix vient du fait qu'après, l'auteur nous pourrit l'existence avec des notes : un glossaire à la fin du livre eût été 100 fois plus approprié, car les notes viennent casser l'illusion romanesque, un peu comme si l'auteur venait nous signaler à quel point elle a bien fait ses devoirs concernant l'époque de Jane Austen. En plus, une de notes vient clairement identifier un des personnages comme la source d'inspiration possible pour Mr Darcy, or si la description du personnage est bien faite, une telle précision n'est pas nécessaire, donc l'effet est grossier car tout d'un coup on n'a plus l'impression d'être entre austénienne mais que ce livre parle aussi aux intrus.

L'autre grosse maladresse est la partie appelée "Jane's introduction" qui est très maladroite car on sent que l'auteur cherche à essayer de justifier l'écriture de ce journal avec par exemple "I never feel that I have comprehended an emotion, or fully lived even the smallest of events, until I have reflected upon it in my journal ; my pen is my truest confidant, holding in check the passionsand disappointments that I dare not share even with my beloved sister Cassandra." Le problème est que ça c'est surperflu et vient briser une introduction qui partait bien. L'auteur n'aurait pas dû chercher à justifier l'écriture du journal mais présenté ceux-ci comme un ensemble retrouvé au fond du cave dont certaines parties ont été détruites par le temps et dont on s'est appliqué à présenter les ensembles restant.

En dehors de la grossièreté de certains mécanismes narratifs, l'histoire est bien, j'ai du mal au début mais c'est aussi à cause du résumé qui table sur le spectaculaire et donc induit en erreur quant au contenu de l'histoire car on s'attend à se trouver dans un Anne Perry où l'héroïne va se retrouver à enquêter dans la bonne société anglaise et découvrir une conspiration, or il n'en est rien. On a le côté Anne Perry dans la peinture des moeurs d'une époque mais dans le style austénien donc nous ne fuyez pas si vous n'aimez pas le style d'Anne Perry, mais pour l'intrigue un côté Agatha Christie.

L'histoire, la voici : Jane est invitée à séjourner quelques semaines à Scargrave Manor à l'occasion de l'installation de son amie Isobel dans cette demeure après son récent mariage avec  Lord Scargrave qui est beaucoup plus âgé qu'elle. Mais voilà le soir même après le bal donné en l'honneur de sa jeune épouse, Scargrave décède. Le médecin déclare qu'une indigestion sévère est cause de la mort et tout aurait pu s'arrêter là.
Mais la Comtesse reçoit une lettre l'accusant d'avoir tué son mari avec l'aide de Fitzroy Payne le neveu du Comte dont elle serait amoureuse. Malheureusement la Comtesse et le Vicomte Payne sont effectivement amoureux l'un de l'autre mais ont décidé de réprimer ce sentiment. 
Finalement, Marguerite, l'ancienne femme de chambre de la comtesse, auteur des lettres infamantes, est retrouvée la gorge tranchée. Ce meutre oblige à exhumer le corps du Comte et on découvre que sa mort est due à un empoisonnement. Tous les indices portent à croire que la Comtesse et le nouveau Lord Scargrave sont coupables. Ils sont donc arrêtés et il ne reste qu'une chose à faire pour Jane prouver leur innocence d'ici leur procès devant la Chambre des Lords. Mais s'ils sont innocents alors c'est nécessairement un des hôtes de Scargrave qui a fait le coup, mais lequel ?

Mais voilà pourquoi je dis que ça tient de l'Agatha Christie car c'est une sorte de huis clos et donc on a toute une galerie de suspect :

Lord Harrold Towbridge, un de mes personnages préférés, qui est présenté comme le méchant : c'est un homme réputé sans scrupule qui est venu à Scargrave Manor pour forcer la Comtesse a lui céder les droits sur une propriété à la Barbade.
George Hearst, le neveu de Lord Scargrave, autre personnage qui avait ma sympathie, d'une humeur toujours sombre, qui se destine à entrer dans les ordres mais son oncle s'est opposé à son projet et a fait de lui un régisseur. Il s'est disputé avec le Comte la nuit de sa mort.
le Lieutenant Tom Hearst, frère du précédent, c'est le libertin de l'histoire donc un des amusements est de savoir duquel se rapproche-t-il le plus, Wickham, Crawford, Willoughby ? La rumeur raconte qu'il a tué un homme en duel et que c'est là la raison de sa présence à Scargrave.
Fanny  Delahoussaye, la cousine d'Isobel, frivole et folle amoureuse du Lieuntenant Hearst qu'elle aimerait épouser malgré la faible fortune de celui-ci.
Madame Delahoussaye, la mère de Fanny, hautaine et bien décidée à ce que Fanny face un beau mariage.

Tout ce petit monde peut tirer profit de la mort du Comte et de la mise en accusation de son épouse et de son héritier. Du coup l'intrigue est très intéressante, entre les petits mystères du comportement des uns, les secrets de chacun et la recherche de leur mobile.
Au début, j'ai regretté que l'auteur ait décidé de faire de Jane l'héroïne de l'histoire car il aurait été certainement mieux qu'elle crée sa propre héroïne, même si comme me l'a fait remarqué Neph, nous n'aurions pas lu ce livre s'il n'y avait eu le nom de Jane Austen qui y était associé.
Un des avantages de Jane comme héroïne, - quand l'auteur ne vient pas gâcher notre plaisir avec ses notes - c'est de repérer les traits que l'on trouvera dans les livres d'Austen, car l'histoire se fonde aussi un peu sur le fait que Jane a écrit ses livres en s'inspirant de sa propre observation des caractères humains. Une chose qui m'a amusé c'est que Jane est comme Elisabeth Bennet, c'est-à-dire doté d'une certaine tendance aux préjugés.
FInalement, je lirai peut-être le livre suivant Jane and the Man of the Cloth car finalement une fois que le mystère est vraiment en place c'est agréable de suivre les efforts de Jane pour percer le mystère et il y a un certain personnage que j'aimerai revoir et je me demande si les désagréments du premier livre se maintiennent dans les suivants.


PS, je viens de découvrir l'existence d'une série par Carrie Bebris où se sont les Darcy qui mènent l'enquête : je viens de commander les deux premiers : Pride and Prescience, or a truth universally aknowledge et Suspense and Sensibility : First impressions revisited. Je devrais recevoir ça  à la fin du mois donc à suivre... j'espère que je ne serais pas trop déçue, le un a l'air au limite du paranormal mais ce n'est pas grave.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lou 07/06/2009 21:41

Je ne lis pas en entier ton billet sur cette fameuse série, j'ai un livre en attente et ne veux pas en savoir trop :) Je reviendrai ensuite ^^

The Bursar 07/06/2009 22:16


Bon j'admets que j'ai un peu trop dévoilé l'intrigue vu qu'il faut beaucoup de temps avant que toutes les pièces soient en place mais disons que je me suis un peu ennuyée avant qu'on ait tout le
problème devant soi.


loulou 07/06/2009 16:34

ma PAL consacrée à Jane Austen déborde, mais si les aventures existent en Français pourquoi pas !

The Bursar 07/06/2009 16:46


Concernant les Jane Austen Mystery, ils existent en français car j'ai lu un article d'une des autres participantes du challenge il n'y a pas longtemps qui elle les lisait en français. Pour les Mr
& Mrs Darcy mystery je n'en sais rien, vu que je viens juste de découvrir leur existence dans les nombreuses continuations proposées par amazon. Ce qui m'attriste c'est qu'il n'y en a quasiment
pas de continuation d'Austen chez Gibert.


Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell