Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 21:15
Non, je ne viens pas de revoir la version Wright de Pride & Prejudice, je viens simplement de regarder une adaptation de Mansfield Park tellement mauvaise que Pride & Prejudice de Wright devient une bonne adaptation. Je me doutais que je n'allais pas apprécier cette version, vu que j'en avais déjà attendu parler mais je ne pensais pas à ce point-là, (oui il s'agit bien de l'affreuse adaptation mentionnée dans the Jane Austen book club).
Autre indice de l'écart avec Austen, le film est interdit au moins de 15ans en Angleterre, avec comme précision sur la boîte "contains moderate sex and images of sexual violence" et je confirme, il y a bien les deux dans le film, c'est un peu comme si le marquis de Sade avait débarqué dans l'univers de Jane Austen..) car par le biais d'une série de dessin l'héroïne découvre les sévices sexuelles que subissent les esclaves(c'est vrai qu'on imagine très bien Jane Austen mettre entre les mains d'une de ses innocentes héroïnes un dessin représentant une fellation ou un viol..) ensuite pour le cas, où l'on ne serait pas capable de comprendre l'aspect scandaleux qui réside dans le fait qu'une femme mariée s'enfuie avec un homme ou la nature des sentiments entre les deux personnages en question, on fait en sorte que l'héroïne les surprenne en pleine action(c'est ça moderate sex) alors qu'il est parfaitement inconvenant pour une jeune femme de pénétrer dans la chambre d'un homme(surtout en pleine nuit), donc une héroïne austénienne n'aurait jamais commis un tel impair.
La scène où Fanny entièrement mouillée est invitée à l'intérieur par Miss Crawford a aussi un côté inconvenant(non par rapport à notre époque mais par rapport à l'univers austénien) car moi je m'attendais presque à voir Fanny Price céder aux charmes de Miss Crawford, vu qu'on nous montre Miss Crawford donner un coup de main à Fanny pour enlever ses vêtements mouillés et  dégrapher son corsage...et Miss Crawford fait  en plus très courtisane dans le film, on l'imagine bien en mère maquerelle tentant de vendre la vertu de Fanny...
Je ne sais pas, Patricia Rozema s'est peut-être dit que ça vendrait plus si on ajoutait un peu de sexe dans l'histoire, on remarque ce parti prix sur le dos du dvd, vu qu'on a une image montrant un baiser entre Fanny et Edmund, et Fannydégrapher son corset,(depuis quand d'ailleurs ce genre de chose se dégraphe par devant ?) c'est vraiment le côté, "n'ayez pas peur les hétéros, vous aussi vous aurez de quoi être satisfait."

En fait c'est un film que je conseille uniquement à ceux qui n'ont pas lu Mansfield Park et qui n'ont pas l'intention de le lire un jour ou qui n'aiment pas Jane Austen, car l'histoire est très sympa, les personnages sont intéressant, le problème est qu'il y a autant de rapport entre le livre et le film qu'il y en a entre la Nouvelle Héloïse et les liaisons dangereuses, c'est-à-dire que l'un a inspiré l'autre mais niveau contenu et message ça n'a plus rien à voir...donc pour quelqu'un qui a lu le livre c'est désagréable, car on a payé pour voir du Austen, pas un pamphlet contre l'esclavage avec une dénaturation des personnages qui nous sont chers, et pour quelqu'un qui ne l'a pas lu, ça gâchera entièrement la lecture du livre car l'héroïne du film est pleine de qualités qui la rendent très aimable mais qui ne pourrait entraîner que déception face à la vraie Fanny Price, qui n'est ni pleine d'esprit, ni très rebelle.
Le film est en fait adapté du livre éponyme mais aussi des lettres et des premiers écrits d'Austen, et du coup Rozema a décidé que l'héroïne était Jane Austen, du coup Fanny Price écrit, elle passe son temps à écrire des histoires, elle est pleine d'esprit, de l'humour d'Austen, elle a un côté indépendant, bref c'est le portrait craché d'Austen telle qu'elle apparaît dans Becoming Jane et d'ailleurs on lui prête carrément des phrases d'Austen et à la fin c'est réellement un épisode de la vie d'Austen qui a lieu.
On la voit porter un regard cynique sur Mansfield Park par le biais des lettres qu'elle écrit à sa soeur Suzie(un double de la soeur d'Austen peut-être ?), or dans le livre, son correspondant est son frère William qui a disparu dans le film et elle ne s'attache à Susan qu'à son retour chez elle, et il lui aurait été impossible de lui écrire vu qu'elle devait avoir entre 4 et 6 ans quand Fanny a été envoyée à Mansfield Park... Dans le film, la timidité de Fanny a complètement disparu(c'est con, c'est le trait principal de l'héroïne normalement...), je lui trouve même un côté allumeuse, parce que là on peut difficilement dire qu'elle est inconsciente de ses charmes...


Sur le casting, j'ai détesté Sir Thomas(le pourquoi je vais y revenir), Edmond est à peu près le seul qui trouve grâce à mes yeux car même Crawford, que j'aime beaucoup, finit par être dénaturé, car à un moment, il laisse éclater son agacement ce qui vient complètement couper la sincérité du personnage, un peu comme si Valmont se mettait à hurler sur Mme de Tourvelle parce qu'elle refuse de céder à son charme, c'est un tel manquement au caractère contenu du personnage, comme si ce n'était qu'un vulgaire libertin. Mary est l'aide, l'actrice a des oreilles décollée, elle serait plus à sa place en reine des gobelins, alors que Julie est vraiment plus belle. Dans le livre, Lady Bertram est simplement quelqu'un de constitution fragile, un brin éthéré, ici, Rozema a décidé d'expliquer ce comportement par la consommation d'opium(depuis quand une Lady ça se défonce en pleine campagne à l'opium ?). Bref les personnages sont assez peu ressemblant.


Ensuite, le grand message du film c'est "l'esclavage c'est mal et ceux qui pratiquent l'esclavage sont des gens mauvais", le seul hic, il n'est pas question d'esclavage dans le livre, Rozema brode à partir du fait que Sir Thomas possède une propriété à Antigua et doit s'y rendre pour règler des problèmes, or Jane Austen ne parle pas de l'esclavage, que ce soit dans les récits faits par Sir Thomas de son séjour ou dans l'origine de sa richesse, la seule mention c'est cette phrase de Fanny "Did not you hear me ask him about the slave-trade last night ?" sauf qu'on a pas le détail de cette conversation et vu le caractère de Fanny elle ne se serait pas opposé à son oncle sur la question alors qu'il la terrifie et vu sa bonne opinion de lui et le plaisir qu'elle prend dans ses récits, je doute qu'elle le considère comme un vil esclavagiste, Jane Austen n'implique pas par cette phrase que Sir Thomas est un esclavagiste, la question a l'air plutôt d'une question générale.
Alors que là, le film est centré sur ça, Fanny sur le trajet qui la mène à Mansfield Park voit un navire dont le cocher l'informe que c'est certainement un riche qui a voulu ramener quelques nègres à sa femme, ensuite Tom, le fils aîné, du débauché criblé de dettes qu'il était dans le live, on fait un rebelle qui se dresse face à son père qu'il condamne pour ses pratiques esclavagistes et ses débauches ne sont là que comme des condamnations de l'origine de la fortune familiale, Edmond explique à Fanny que Sir Thomas doit partir à cause de problèmes avec les esclaves, Sir Thomas qui dans le livre est quelqu'un de très droit moralement et qu'on n'imagine pas avoir un comportement cruel envers ses inférieurs, se met à faire des récits nettements racistes à son retour, Tom a fait des croquis illustrant les sévices infligées aux esclaves et on voit sir Thomas en train de se faire faire une fellation par une esclave... l'héroïne elle-même est une rebelle qui refuse le mariage voulu par Sir Thomas sous le prétexte que non on ne la vendra pas...et à la fin Sir Thomas se repend et décide de ne plus pratiquer l'esclavage
.

Bref on en vient à se demander si Patricia Rozema a un quelconque goût pour l'oeuvre de Jane Austen, parce que l'essentiel de ce qui fait l'ambiance d'un roman d'Austen a disparu, on se demande si elle ne considère pas que Mansfield Park est un roman raté, vu la manière dont elle nous le réécrit, ça donne un peu l'impression que la valeur du livre était remise en question, et a-t-on déjà vu une adaptation où l'on change radicalement le personnage principal ? Bref ce film aurait plu à Platon, car l'écart avec le livre est tel qu'on peut être sûr qu'il ne se substituera pas à l'original(alors que la version bbc de Pride & Prejudice, on a rien contre le fait de l'avoir à la place de l'original) et ça donne envie de retourner à l'original.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Neph 01/05/2009 19:26

Oh là là, je suis atterrée :( Du sexe et des esclaves chez Austen, c'est saugrenu ! Mais c'est peut-être vendeur... Tu sais que quelqu'un est arrivé sur mon blog en tapant "curé mouillé" dans Google ? Je n'ai encore pas trouvé comment il est arrivé là... Mais enfin ça attire du monde, les scènes de fesses.

The Bursar 01/05/2009 19:30


Curé mouillé ? je suis impressionnée, je ne vois même pas comment ça peut mener à ton blog. C'est peut-être vendeur : c'est du Austen sans Jane Austen mais le plus incroyable c'est que la BBC a
co-produit le film, ils ont plus de flair d'habitude.


keisha 01/05/2009 08:40

j'ai vu cette adaptation ainsi qu'une autre (avec une Billie Piper décolorée et mal peignée, ouais, c'est comme ça du temps d'Austen, on suppose) et j'attends toujours une adaptation fidèle, car avec ce roman on peut le faire. Même si Fanny n'est pas aussi vive que Lizzy Bennet, le livre renferme tout de même des personnages intéressants...

The Bursar 01/05/2009 13:30


J'ai aussi la version avec Billie Piper, c'est vrai que sur la couverture, elle a l'air très mal peignée. je trouve que Fanny est un personnage intéressant même si elle est timide mais là c'est
surtout la perte de l'ambiance qui m'a marquée, le fait que rien n'est apparent.


Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell