Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 21:24
En ce temps-là, les tempes de Christopher Lee grisonnaient seulement, Peter Cushing était vivant, le sang ressemblait étrangement à de la peinture rouge, les décors étaient peints, le réalisme importait peu, Dracula imitait très bien le chat en colère et avait une cape qui déchire, les actrices n'avaient pas de grosses poitrines ni n'étaient forcément très canon, les combats et autres activités physiques avaient une tendance à décoiffer les acteurs et le respect de l'histoire importait peu, c'était l'année 1958 et sortait Dracula de Terence Fisher. C'était le temps des films de la Hammer, films cultes, enfin paraît-il vu que moi dans mon enfance, ça ne faisait plus partie des choses diffusées donc du coup je n'ai jamais eu la chance de voir Christopher Lee en tant que Comte Dracula dans mon enfance.
En fait il s'agit du premier film de la série de film produit à la Hammer pour dépoussiérer un peu notre vampire, dont la précédente apparition remontait aux années 30 et suite au succès connu par une même tentative faite un peu avant avec Frankenstein(j'aimerai voir ce film, car en plus de Peter Cushing, il y a Christopher Lee dans le rôle de la créature ce qui doit valoir le détour). Le premier titre était Dracula mais il fut renommé Horror of Dracula pour éviter les confusions avec le Dracula des années 30 avec Bela Lugosi, le titre français est le cauchemar de Dracula.


Or ce soir, ne sachant trop quoi regarder, faisant le tour de ma bibliothèque, je me suis laissée tentée par ce film qui depuis plusieurs mois demeurait dans un des recoins de mon disque dur externe. Je ne l'ai pas regretté, je préfère cette version à la version Coppola, c'est le petit côté Désuet et où on ne s'embarasse pas d'une histoire d'amour qui n'était pas dans le livre.


Niveau décor et éclairage c'est un peu comme le Chien des Baskerville, qui est également de Terence Fisher, mais bon c'est les années 50 donc on est tolérant et Peter Cushing est là dans le rôle de Van Helsing avec ses magnifiques yeux bleus. L'histoire n'est pas respectée, apparament Lucie se retrouve propulsée au rang de fiancée de Jonathan Harker et le pauvre Harker sera tué par Dracula avant cela, car en fait Harker n'est pas le naïf petit employé de bureau comme dans le livre, en fait c'est un ami de Van Helsing et qui est donc venu régler son compte à Dracula. Malheureusement c'est Dracula qui lui règle son compte mais avant il a eu le temps d'envoyer une lettre à Van Helsing et donc Van Helsing débarque au moment où Dracula quitte le château dans son corbillard et est là juste à temps pour faire en sorte que son ami repose en paix. La géographie dans l'histoire est aussi très particulière, on ne sait pas bien si l'action se passe à Londres ou pas, vu qu'ils arrivent rapidement à des endroits avec des panneaux en allemand. Mais c'est un film anglais, donc on a le charme de l'accent et ce je-ne-sais-quoi de so British dans le jeu de Peter Cushing. Le film évite d'avoir recours aux effets spéciaux mais la mort de Dracula est pas mal faite, pour le visage c'est un peu raté mais par contre la main qui se transforme en cendre était bien faite. Le petit détail de la fin du film, il y avait du grec écrit sur le sol !!!

Ce film fait partie des références à connaître, surtout pour les lecteurs de Carpe Jugulum, car ça fait partie de l'univers parodié par Pratchett dans ce volume, par contre, il n'y a pas de Igor dans le film, c'est dommage. Dans la série des comparaisons, le Dracula de Christopher Lee c'est le vieux comte De Magpyr tandis que la version Coppola serait les plus jeunes vampires. Car on a toute cette tradition d'ameublement avec effectivement les chandeliers qui se transforment facilement en symbole religieux et tout le nécessaire pour permettre au héros de détruire le vampire.

PS : cet article a été édité le 3 septembre 2009, pour apporter une ou deux précisions de plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans Children of the Night
commenter cet article

commentaires

Neph 18/04/2009 11:10

Je repasse te préciser qu'une surprise t'attend sur mon blog ;) Bonne ou mauvaise, c'est toi qui vois !

Neph 17/04/2009 23:13

Je ne connais pas ce film, mais le nom de Peter Cushing me dit quelque chose :) Armelle a fait son mémoire sur des films de la Hammer, elle t'en parlerait mieux que moi !

The Bursar 17/04/2009 23:30


Peter Cushing joue Sherlock Holmes dans le chien des Baskervilles version Hammer. Armelle a de la chance, ça doit être cool comme sujet de mémoire.


Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell