Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 15:52
northanger.jpgOui, je sais Stendhal et la Chartreuse de Parme, c'est postérieur mais je n'ai pas pu m'empêcher de faire un rapprochement entre Fabrice et Catherine Morland, car ils ont le même travers même si Fabrice est plutôt marqué par la Jérusalem délivrée du Tasse et rêve de haut-fait militaire et de noble camaraderie et Catherine plutôt par les romans gothiques d'Anne Radcliffe(faudrait que j'en lise un pour voir...), mais tous deux ont une tendance à confondre réel et fiction.
Mais peut-être faudrait-il un peu parler de l'histoire ? L'histoire est assez simple, Catherine est une jeune fille qui passe son temps dans les romans gothiques, qui est très naïve et innocente, et qui part avec les Allen passer quelques semaines à Bath, une ville thermale où elle fait vite la connaissance d'Isabella, puis des Tilneys, donc comme toujours l'histoire va tourner autour des couples qui se font et se défont et sur le parcours initiatique de l'héroïne qui va devenir un peu moins innocente et crédule qu'au début.

Catherine est sympathique mais ici l'intérêt du livre n'est pas vraiment dans le fait de savoir si elle va trouver l'amour mais plutôt dans l'humour du récit, qui est clairement une satire des romans gothiques et par endroit une défense du roman. C'est pour ça aussi que je pense à Stendhal, parce que dans les deux cas on a cette distance par rapport au héros ou à l'héroïne qui est introduite par les remarques du narrateur, remarques pleines d'ironie.  Le style fait aussi un peu penser à Scarron dans le roman comique ou à Jacques le Fataliste et son maître de Diderot, dans les moments où Jane Austen compare ce qu'elle aurait pu écrire et ce qui est la réalité de l'histoire.

Mais bon voici quelques extraits car tout ce que je pourrai en dire ne vaudra jamais le texte même :

Dans le cadre de la présentation de l'héroïne :

"But from fifteen to seventeen she was in training for a heroine ; she read all such works as heroines must read to supply their memoiries with those quotations which are so serviceable and so soothing in the vicissitudes of their eventful lives."


Petites descriptions des moeurs étrangères selon l'héroïne :

"Charming as were all Mrs. Radcliffe's works, and charming even as were the works of all their imitators, it was not in them perhaps that human nature, at least in the midland counties of England, was to be looked for. Of the Alps and Pyrenees, with their pines forests and their vices, they might give a faithful delineation ; Italy, Switzerland, and the South of France, might be as fruitful in horrors as they were represented. Catherine dared not doubt beyond her own country, and even of that, if hard pressed, would have yielded the nothern and western extremities."

Je trouve que le résumé de l'édition Penguin en dit trop sur l'histoire car il fait référence à quelque chose qui arrive vers les pages 150(pour un livre qui en fait 236...)ce qui fait qu'on perd un peu le suspens, car on devine déjà quel sens va avoir cette aventure. Sinon, je suis passée au nouveau penguin, c'est-à-dire les penguins vert et blanc entièrement en papier recyclable, mais bon ça n'a pas tout à fait le même charme que les anciens, j'avais un faible pour les couvertures avec illustration.

Sinon, nous voici arrivé dans la partie plus ou moins spoiler du billet, Catherine est une héroïne sympathique mais je ne rêverai pas d'être Catherine Morland(et non je ne me moquerai pas des personnes qui ont obtenu Catherine Morland au test facebook What jane Austen's character are you ?), Catherine est différente des grandes héroïnes Austénienne comme Elinor, Emma, Elizabeth, etc. car elle est naïve, innocente au point de ne rien connaître à l'art de faire la cour, de ne pas savoir lire les sous-entendus ou les raisons des actes de certains personnages, par rapport aux autres héroïnes elle n'a pas très brillante, elle serait plus proche du personnage d'Harriet Smith dans Emma, le caractère romanesque en plus mais ses déboires sont assez drôles, car elle est pleine de fraîcheur, par exemple quand elle ne comprend pas les raisons du comportement du capitaine TIlney ou d'Isabella. Elle se laisse facilement manipuler. C'est une héroïne de caractère médiocre, qui vit une histoire d'amour médiocre, l'opposé étant Marianne dans Sense & Sensibility qui serait plus une vraie héroïne, de celles qu'aimerait être Catherine, avec une histoire d'amour très romanesque avec sauvetage(bon d'accord c'est pas un sauvetage grandiose mais c'est un sauvetage à l'échelle du quotidien) mais c'est parce que Austen cherche à créer un décallage entre son héroïnes et les héroïnes gothiques, je dirai d'après une remarque qui est faite dans le livre(car je n'ai pas encore lu de critique donc je ne peux que spéculer avec ce que j'ai à ma disposition) que Jane Austen cherche à introduire avec ses romans des personnages et des histoires plus en accord avec la vie anglaise de la fin du 18ème siècle, c'est-à-dire quelque chose de plus réaliste.
 Catherine a un petit côté reflet du lecteur, car bon, nous ne nous attendons pas à découvrir un squelette dans une vieille abbaye, mais on aimerait toute quand même se retrouver à la place d'Amanda Price et obtenir Mr Darcy(moi je serai peut-être partie avec Bingley, parce qu'il fait moins niais que dans la version BBC) ou Whickam ou un des autres personnages Austénien, non ? Qui n'a jamais projeté Jane Austen sur la réalité, histoire de juger de la gent masculine ? On a là cette difficulté qu'il y a à s'arracher à la fiction pour embrasser une réalité beaucoup plus terne.

Sinon, ma question pour celle qui ont lu Northanger Abbey, pensez-vous qu'Isabella n'a jamais été sincère envers Catherine ou qu'il y a eu un peu de vérité dans cette amitié au début ?


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine:) 13/12/2009 16:50


Je viens de finir mon billet (en lecture commune pour le 16) et je pense avoir aimé plus que toi.  Mais sur le fond, je suis d'accord!!!  On a presque les mêmes mots pour parler de
l'histoire d'amour, c'est drôle!!


The Bursar 13/12/2009 16:56


C'est fort possible, parce que je préfère les Jane Austen où l'histoire d'amour fait rêvé et à ce moment-là, je n'avais pas testé le roman gothique, donc il m'a moins marqué. J'ai hâte de lire ton
avis.


Neph 12/05/2009 10:34

Tu seras contente de savoir que j'ai vu l'adaptation et qu'elle ne vaut pas grand-chose... Faudrait que je voie ton Mansfield Park pour comparer !

The Bursar 12/05/2009 12:58



la version itv ? j'ai pas encore pris le temps de la regarder, je suis dans une nouvelle période star trek, parce que star trek a le mérite de m'offrir des modèles plus adaptées à mon existence
où au moins tout ne tourne pas autour du besoin de s'unir à quelqu'un. Quand je serai prof, j'aurai un chien.



Neph 13/04/2009 17:26

Pour répondre à ta question, je pense qu'au départ Isabella était sincère. Rien ne pouvait laisser penser au départ qu'elle était aussi légère. Mais c'est vrai que même au début, elle donne l'impression de se servir de Catherine comme faire-valoir.

The Bursar 13/04/2009 17:39


Oui mais en même temps, elle devait savoir que James allait arriver, son frère a certainement dû la prévenir, donc elle peut très bien s'être servie de Catherine dès le début. Là, contrairement
Willoughby on a pas de scène de rachat du personnage qui permet de savoir quand l'hypocrisie commence et quand le vrai sentiment se termine.


Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell