Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 15:21
small-gods-pb.jpgEn réponse à l'article de Neph que vous pouvez trouver ici :  link, voici ma propre critique des Petits Dieux, histoire d'éclairer ce grand mystère : pourquoi est-ce mon volume préféré des annales du Disque-Monde ?

Ce volume fait partie des ouvrages indépendants du Disque-monde, donc mis à part La Mort et le Bibliothécaire qui fait une brève apparition, nous sommes en présence de nouveaux personnages et nous découvrons Om et sa religion qu'on retrouvera dans certains romans ultérieurs par le biais du Constable Visite(les-Infidèles-avec-une-brochure-explicative) et d'un des personnages de Carpe Jugulum. L'autre pays qui apparaît dans l'histoire est Ephèbe, équivalent d'Athènes et de la Grèce antique qu'on a déjà rencontré dans Pyramides et Eric, mais cette fois, on découvre véritablement la ville et ses philosophes, elle n'est plus à l'état d'ébauche comme dans Pyramides.

La thématique de ce livre est la religion et plus exactement la croyance, avec le Grand Dieu Om qui se retrouve incarné dans une tortue borgne et capable de communiquer seulement avec Frangin, un novice, qui connaît à la lettre les ouvrages des précédents prophètes et y croit, citant donc périodiquement la parole des prophètes sur le dieu Om pour démontrer à la tortue soit qu'elle n'est pas Dieu, soit qu'elle vient de dire quelque chose qui va à l'encontre des préceptes du grand Dieu, donc le livre va raconter le cheminement de Frangin vers la sagesse ou la condition de Prophète en comprenant le caractère purement humain des livres saints, tandis que le Dieu Om va découvrir qu'être un Dieu ce n'est pas simplement foudroyer les infidèles, piétiner les hérétiques mais aussi se préoccuper des fidèles et d'une certaine manière il va s'humaniser(il faut préciser de Pratchett sont fondamentalement égoïstes et à l'intelligence limité, passant leur temps à jouer avec les vies humaines, thématique qui se retrouvera dans un certain nombre d'ouvrage des annales.)

C'est un roman assez profond en fait vu qu'il met en question la religion et retrace sa formation avec la lutte des petits dieux pour obtenir un fidèle et de l'autre côté l'image du dieu déchu qui est encore plus pitoyable. Mais on a aussi un questionnement sur les systèmes politiques et aussi sur la philosophie, avec l'étonnement outré de Frangin devant la joie des philosophes de pouvoir tout remettre en question. Les querelles philosophiques qui ont lieu dans l'oeuvre sont aussi très jouissive quand on a soi-même été confronté dans Platon aux interrogations sur Y-a-t-il du néant, l'univers est-il simple ou complexe qui sont des passages pénibles dans Platon et qui existent réellement dans les ouvrages antiques mais aussi dans un certain nombre d'ouvrage moderne(non, je ne dénoncerai personne, soyons charitable). Les Petits Dieux est un ouvrage qui ne s'apprécie pas à sa juste valeur lors de la première lecture mais qui s'enrichit avec les relectures, car c'est seulement ainsi qu'on parvient à saisir toutes les références, et dépasser le fait qu'il n'est pas forcément aussi drôle que les autres au premier abord, car il faut davantage de réflexions et de connaissances pour réellement saisir l'humour du livre.

J'aime beaucoup la manière dont le Tyran s'occupe de la délégation d'Omnia, car finalement la société esclavagiste s'avère plus humaine en dépit des apparences que la société Omnienne où finalement l'exquistion a ôté toutes libertés aux hommes sans aucun espoir d'un changement de condition. On a toute l'horreur de l'Inquisition qui est ici dénoncé mais aussi son effet néfaste non sur les victimes mais sur les survivants qui par peur de devenir victime se font complices des Bourreaux. Honorbrachios est une sorte d'anti-platon voir même d'anti-philosophe, car il privilégie les problèmes concrets et en même temps représente le garant d'une humanité qui se trouve menacée par la lutte pour faire triompher la vérité d'une conviction, or les hommes ne devraient pas se sacrifier pour une idée, ici exprimé par l'expression "la tortue se meut".

La scène où on voit Honorbrachios pour la première fois, faisant en fait la vente de proverbe "We Can Do Your Thinking For You" est une scène que j'aime beaucoup, car quand je lis les ouvrages de Diogènes Laërce ou des récits d'époque,  j'ai un peu cette vision de la société antique, DIogène qui erre par les rues, nimbé de cette aura de philosophe qui fait qu'on pense à lui de façon positive alors qu'en fait il n'était pas forcément plus différent de certains clochards que l'on voit aujourd'hui ou Socrate qui va faire de la philosophie en tout lieu, finalement cette vision des philosophes qui mèneraient leur petit train de vie dans leur monde à eux sans avoir à se soucié de la société, c'est un peu l'image que j'ai, même si je sais que c'est une imge fausse.

Voici quelques citations qui me sont chères dans ce livre soit parce qu'elles sont la remise en question de la sainteté de la parole prophétique, ou parle de philosophie ou encore d'autres remarques drôles ou percutantes :

"And the Prophet Abbys ? I suppose someone just happened to give him the Codicils, did they ?"
"It wasn't me -"
"They're written on slabs of lead ten feet tall!"
"Oh, well, it must have been me, yes ? I always have a ton of lead slabs around in case I meet someone in the desert, yes ?"

"What's a philosopher?" said Brutha.
"Someone who's bright enough to find a job with no heavy lifting," said a voice in his head.

It looked like other birds looked after an oil slick. Nothing atescalbies, except other scalbies. Scalbies ate things that made a vulture sick. Scalbies would eat vulture sick

"You can't believe in Great A'Tuin," he said. "Great A'tuin exists. There's no point in believing in things that exist."


Partager cet article

Repost 0
Published by The Bursar - dans La tortue se meut
commenter cet article

commentaires

Neph 03/04/2009 14:45

J'aime la manière dont tu insinues subtilement que je n'ai pas assez de réflexion et de connaissances pour comprendre l'humour du livre :) J'aime bien le relevé de citations à la fin, notamment la première et la dernière :) Les dialogues entre Frangin qui cite les saintes écritures et Om qui soir ne s'en souvient plus, soit réfute toute participation à ça sont très savoureux !

The Bursar 03/04/2009 14:56




Non je parlais de moi en fait pour la question des connaissances, vu que j'ai dû le lire pour la première fois en première mais c'est vrai que c'est plus la
relecture qu'on voit les références, vu qu'on connait déjà l'histoire donc on s'intéresse plus au détail quand on relie.


Dans les citations, je suis triste, j'ai pas retrouvé celle sur le prophète et les champignons hallucinogènes, j'aime énormément le fait qu'on ne contredit pas quelqu'un dont les yeux sont très
bizarres.


Neph 02/04/2009 23:24

J'aurais bien voulu laisser un commentaire mais je n'ai même pas le temps de lire l'article en entier : demain debout 5h30, j'ai enfin fini de préparer l'inspection, je file me coucher. Je repasse demain en début d'aprèm, quand je serai débarrassée !

The Bursar 02/04/2009 23:39


cool et bon courage. J'ai découvert qu'il y avait un vaste choix de podcast dans l'itune store(je me suis déjà tapé une conférence de 2h du collège de France et je
vais avoir toute la collection) et il y a trois audiobook de Pratchett en version non abrégée : Men at arms, Thud et Hogfather, il y en a un peu sur amazon aussi. Je pense que je vais m'acheter
l'ipod de base histoire de pouvoir écouter ça dans la rue.


Citations : Terry Pratchett

Interesting time, p.43
*****
Interesting Time p.19
*****
Le Huitième Sortilège p.87
*****
La huitième Couleur p.91
*****
*****

*****

*****
Apes had it worked out. No ape would philosophize, "The mountains is, and is not." They would think, 'The banana is. I will eat the banana. There is no banana. I want another banana."
Unseen Academicals p.76
*****
'I would like permission to fetch a note from my mother, sir.'
Ridcully sighed. 'Rincewind, you once informed me, to my everlasting puzzlement, that you never knew your mother because she ran away before you were born. Distincly remember writing it down in my diary. Would you like another try ?'
'Permission to go and find my mother ?'
Unseen Academicals,  p.187
*****
'The knees should be covered. It is a well-known fact that a glimpse of the male knee can drive women into a frenzy of libidinousness.'
Unseen Academiacls, p.130
*****
"Lord Vetinari's rules : if it takes an Igor to bring you back, you were dead. Briefly dead, it's true, which is why the murderer will be briefly hanged. A quarter of a second usually does it."
Unseen Academicals, p. 98
*****
"I'm a wizard ! We can see things that are really there, you know,"said Ridcully. " And in the case of the Bursar, things that aren't there too."
Hogfather, p 98

Perdu Dans La Vallée ?

Malakos is here too !!!

Archives

Le mot de l'auteur

 

Bienvenue au sein de la vallée des grenouilles séchées,  blog d'une prof de lettres classiques fan de Star Trek et de Terry Pratchett.
Vous trouverez ici mes impressions sur des ouvrages que j'ai lu, des films qui ont retenu mon attention et parfois des séries.
 
Sur ce, je vous souhaite une bonne navigation mais méfiez-vous d'une chose, j'ai une tendance à m'adresser plus à ceux qui ont lu ou vu ce dont je parle, donc quand ce n'est pas votre cas, évitez de continuer votre lecture quand vous atteignez le paragraphe commençant par "dans le détail" ou voici la partie spoiler mais dans la plupart des cas, les spoilers sont en surlignés.

The Bursar

Et pour me laisser un message sans lien avec un article c'est par là :



 
 

One Challenge to rule them All

logo fondcomble

 

Pour s'inscrire, c'est par là.


Pour consulter les billets publiés par les autres membres de la Communauté ou laisser les liens de vos article, c'est ici.


Pour les logos des différents niveaux c'est là.


Pour les différents logos généraux, c'est ici et .

 


***********************


De mon côté, je vais faire le challenge Valar !

 

Jusqu'ici j'ai peu avancé.

J'ai lu :

The Hobbit

Le Silmarillion

The Fellowship of the Ring

The Two Towers

 

L'adieu au Roi, chansons pour J.R.R. Tolkien

Beowulf

 

 

Challengevalar 2

mes coups de coeur

Mes coups de coeur 2009














Mes coups de coeur 2010

sherlock-holmes-2009

Homère et Shakespeare en banlieue
seigneursOlympe
team medical 01
koi-suru-bo-kun-kaiosha-1
starship troopers
lovely_teacher.jpg
hei-sensei.jpg
rocky-horror-picture-show-posters.jpg
petits meurtres à l'anglaise
galaxy-quest-deluxe-edition-dvd
Couverture-Princesse-Soso.jpg
maurice.jpg
Mes coups de coeur 2011
gemmell legende
bowie labyrinth jim henson movie poster
grammaire
st trinian
Mes coups de coeur 2012
Crimson Spell